Créer une Alerte

Numéro 40

numéro 40
date 05/2012
magazine Berlin Poche
périodicité mensuel
Univers Culture
nationalité DE
partager
kiosque

À l’heure où certains ingénieux renoncent à évoquer leurs bilans, Berlin Poche boucle son quarantième numéro et souhaite vous faire un compte rendu de la situation : vous êtes de plus en plus à tomber sur Berlin Poche, guide de survie dans ce dédale culturel berlinois, à gagner des places grâce à nos nombreux partenariats média, à nous suivre quotidiennement sur facebook, à devenir accro au BP au point de dépouiller nos lieux de vente dès la première semaine de mois, au point de vous abonner et réabonner sans même qu’on ait à vous le rappeler.

  • Ich bin ein Berliner - Nikky Keilholz-Rühle : Directrice du Goethe-Institut à Berlin — Par Anna Kuwalewski

    En 2012, le Goethe-Institut fête les 60 ans de la première ouverture d’un institut à l’étranger. L’occasion pour Berlin Poche de revenir sur les valeurs essentielles de cette institution : promouvoir l'apprentissage de la langue allemande, organiser un grand nombre de manifestations culturelles autour de la culture allemande et mettre l'accent sur une collaboration internationale. Le cosmopolisme de Berlin profite de ces nombreux cours de langues et ateliers. Car, comme le soulignait déjà le « Maître des lieux », Johann Wolfgang Goethe : « Celui qui ne connaît pas les langues étrangères ne connaît rien de sa propre langue ».
    interview

  • Marianne cherche correspondant(e) allemand(e) — Par Régine Mazion

    Vasistas - Il y a bien Germania... mais elle est si ringarde, représentée en Walküre, ou Walkyrie, vierge guerrière armée. En 1871, à la naissance de l'Allemagne, son premier rôle est Die Wacht am Rhein (d'après le poème de Max Schneckenburger) ou « la garde du Rhin » pour que le fleuve reste allemand.

  • Des Spargel ? — Par Jean-Pascal Lejeune

    La fiche lecker - L’asperge (Asparagus officinalis) était déjà cultivée il y a 5 000 ans par les Chinois comme plante médicinale. Bien plus tard, les Romains l’ont à leur tour exploitée puis implantée au-delà des Alpes, où elle fut délaissée avant d’être enfin redécouverte au 16e siècle. Elle était alors un produit de luxe, car peu nourrissante et difficile à cultiver. Avec l’arrivée des Huguenots en 1685, l’asperge fit également son apparition dans le Brandebourg, notamment
    dans la région de Beelitz.

  • L’art de s’asseoir — Par Anaïs Gontier

    Dans la famille des sports urbains, un nouveau-né a vu le jour en 2008 : le Sporthocker (tabouret sportif). Cet objet sophistiqué a été conçu par les deux frères, Michaël et Stephen Landschütz. Avec ce tabouret délirant, on peut « skateboarder », jongler, réaliser des figures freestyle et... accessoirement s’asseoir.

  • Das wird mein Jahr — Par Catherine Ammann

    Intertextes - La chute du Mur en 1989 est sans doute l’un des événements les plus marquants du 20e siècle sur le vieux continent. Mais que sait-on de ces
    jeunes Ossis qui ont vécu cet épisode de l’Histoire ? Das wird mein Jahr de Sascha Lange (1971) relate le parcours d’un jeune Allemand pris dans
    le tourbillon de l’époque et de sa propre vie.

  • Gayle Tufts — Par Gaël Boudjema

    Top oder flop ? - Avec un nom pareil, « Madame Touffes ou Teufs » aurait fait un bide en terre francophone, mais à Berlin, l’icône gay cartonne ! Chanteuse américaine exilée depuis 20 ans dans la capitale, Gayle chante en « denglish », soit en mélangeant anglais et allemand.

  • « I beg your pardon? » — Par Anne-Flavie Germain

    La dramaturge et metteur en scène d'origine russe, mais allemande de coeur, Marianna Salzmann, qui a remporté le Kleist Förderpreis 2012 pour sa pièce Muttermale Fenster blau, nous parle de sa dernière pièce Beg your pardon. Elle y aborde le renforcement des politiques migratoires, l'intégration mais aussi la fuite... En parallèle, le Theater Strahl accueille jusqu'au 4 sa création pour jeune public Weissbrotmusik, déjà objet de nombreux débats.