Créer une Alerte

Lucky Peterson

numéro 53
date 07/2009
magazine Blues Magazine
périodicité trimestriel
Univers Musique
partager
kiosque

A voir absolument, le film du cinéaste français Bertrand Tavernier, inspiré du roman de James Lee Burke, transposé dans l’après Katerina Dans la brume électrique… notamment pour Buddy Guy qui y joue le rôle d’un… bluesman, en pays Cajun ! Côté Louisiane, encore, c’est à la Nouvelle Orléans que Little Richard enregistra sa fameuse onomatopée qui allait propulser son Tutti Frutti au sommet des charts. Il fit l’acteur, lui aussi, au côté de Fats Domino, des Platters et de grandes vedettes du Rock’n roll dans The Girl Can’t Help It, dont l’affiche trône au dessus de ma bécane.
Autre natif de Géorgie, mais de trente ans son aîné, Kokomo Arnold connut le succès à Chicago, avant-guerre. On lui doit la première version de l’hymne Sweet Home Chicago.

  • Les années 1960 des Rolling Stones — Par Philippe Mudry

    En 1960, Keith Richards et Mick Jagger, deux adolescents ont une passion commune, le Blues, avec une belle collection de disques. Cela va de Howlin’ Wolf, John Lee Hooker à Willie Dixon, BB King et bien sûr Muddy Waters.

  • La fabuleuse histoire des orgues Hammond — Par Dominique Boulay · Visuels : Alain Kahn

    C’est à partir de 1935 que l’instrument, dont je vais parler au cours des pages suivantes, a vu le jour. Mais, il est évident que tout cela ne s’est pas
    fait en une seule journée. Je vais donc commencer, tout naturellement, par le commencement, sachant que cela présuppose tout d’abord un petit retour sur Laurens Hammond, génial inventeur de l’instrument en question, mais pas seulement de cela. C’est ce que
    la biographie de ce Monsieur va nous faire comprendre.

  • Rencontre avec Lucky Peterson — Par Dominique Boulay · Visuels : Sylvie Cornu et Jackie Mascre

    C’est pendant les premières semaines de l'hiver naissant que nous avions rendez-vous Bruno Migliano et moi-même, chez Universal, à quelques pas de la place du Panthéon, pour rencontrer Lucky Peterson et avoir une petite discussion avec lui, à propos de l'orgue Hammond et de ses 75 printemps. Nous avons même trouvé le temps de prendre un petit café avec l'artiste, avant que les choses plus sérieuses commencent... Le temps de lui rappeler deux de ses précédentes prestations,au Festival de Blues sur Seine et au Nancy Jazz Pulsations, que nous avions beaucoup appréciées.

  • Interview de Saga — Par Frankie Bluesy Pfeiffer · Visuels : Angélique Le Goupil

    Saga, c'est un pseudo, une présence, une voix. Français installé en Californie, Saga chante le Blues, et en français! Son dernier opus, le monde est têtu, est à l'image du bonhomme: direct, sans langue de bois. Et c'est en français qu'il chante aux States imposant son style et ses chansons aux paroles finement ciselées...alors qu'en France, il est encore boudé par les médias, et que d'autres chanteurs français s'escriment à vouloir composer et chanter en anglais. De passage à Paris pour quelques jours, Saga nous a consacré un long moment, histoire de répondre à nos questions et de nous dire en face tout ce qu'il pense, ce qu'il ressent, et nous exprimer cette envie qui le tenaille encore: chanter en France.

  • Interview de la Hoffman Family — Par Christian Le Morvan · Visuels : Christian Le Morvan

    C’est dans le cadre du Festival de Salaise-sur-Sanne que nous avons rencontré la Hofmann Family, dont le deuxième album vient juste de sortir, d'où l'opportunité de leur poser quelques questions auxquelles ils ont eu l'amabilité de bien vouloir répondre.

  • Allman Brothers Band — Par Frankie Bluesy Pfeiffer et Nathalie Nat Harrap

    Au moment où les Allman Brothers Bans, l'un des lus grands groupes de la fin du 20ème siècle, fêtent le 40ème anniversaire de leur carrière musicale, nous avons demandé à Butch Trucks, batteur et membre fondateur des ABB, de nous faire revivre certains moments clés de ce groupe légendaire et de nous reparler de son ami dont l'absence plane toujours au-dessus des ABB, Duane Allman.

  • Gresiblues Festival — Par Jean-Marcel Laroy

    Quand paraitra ce numéro de Blues magazine, nous serons à quelques jours de fêter l'anniversaire des 10ans du Festival Grésiblues et à quand paraitra ce numéro de Blues magazine nous serons à quelques jours de fêter l'anniversaire des 10ans du Festival Grésiblues et à cette occasion, il nous aprau opportun de prendre contact avec l'un des précurseursayant eu l'idée, et surtout l'envie, de voir se produire des concerts de Blues dans la région Grenobloise.

  • Kokomo Arnold, inspirateur de Robert Johnson. — Par Bernard Monnot

    Tout le monde connait Sweet Home Chicago, l'emblématique titre enregistré en 1936 par Robert Johnson et repris depuis par d'innombrables groupes de blues. Mais ne le saviez-vous peut-être pas, comme ceci se faisait assez couramment à l’époque, Robert Johnson aurait pour Sweet Home Chicago, en fait, transformé et adapté un titre d’un autre artiste enregistré deux ans plus tôt : Old Original Kokomo Blues. Ce titre, aux ressemblances troublantes, quand on l’écoute, avec le titre phare de Robert Johnson, avait été gravé pour Decca en 1934, par James Arnold.

  • Little Richard — Par Bernard Boyat · Visuels : Bernard Boyat

    Personnalité rebelle, Little Richard a marqué le milieu des années 50 par ses chansons, ses tenues vestimentaires flamboyantes et sa coiffure exubérante, autant de caractéristiques qui ont contribué à définir l’image du Rock and Roll.