Créer une Alerte

Avec nos plus vives félicitations

numéro 18
date 11/2010
revue Borborygmes
périodicité trimestriel
Univers Revue Littéraire
partager
kiosque

L’Édito du directeur
« Deux pages ! pestait-il à voix basse, deux pages, qui a eu cette idée ?!! » C’était lui et c’est pourquoi, bon élève, il se mit en tête de parcourir le sommaire : « Lapeyroux, Roquet, Siaudeau, Orsini, Germe, Bordes, Bidegain, Czarniak, Dauvillé, Échégut, il n’y a que des hommes dans cette revue ! Ah mais non, Valérie Police !!! » Dans la salle de rédacion, le plus jeune des stagiaires, réveillé par ces cris, sursauta dans son transat et se mit les deux mains dans la bouche.
« OK. alors on va dire… » poursuivait le directeur. Cinq jours plus tard, après le succès du 20e salon de la Revue, on le vit faire irruption dans la salle de réunion où se préparaient des gnocchi. « Et voilà ! », s’écria-t-il satisfait du travail accompli. Il tendit à la plus fiable de ses assistantes une page griffonnée : « Lis-donc. »
Lorsqu’elle se fut exécutée, il ajouta : « Tu sais ce qu’il te reste à faire. Tu introduiras aussi un peu de vie. » Et pour mieux définir vie, il pianotait dans l’air avec la main droite.
Elle réécrivit donc l’édito en glissant ici ou là une remarque intelligente sur le formidable travail de La trocambulante et le hasard lamentable qui n’avait fait publier que des écrivains mâles dans cette dix-huitième livraison. Ensuite, elle pénétra dans la salle de repos et relut l’ensemble des textes. Le calme était enfin revenu dans les bureaux de la rédacion. Lorsque le père de son fils la rejoignit, elle lui demanda s’il ne voulait pas éteindre l’ordinateur avant de venir se coucher.
Ils n’allaient peut-être pas être réveillés par les cris du stagiaire, puisqu’il commençait à faire ses nuits. Avant de s’endormir, ils pensèrent qu’ils auraient pu conclure l’édito par un petit mot sur la disparition de la revue le Canard en plastic et aussi mettre en valeur le second appel à poèmes passé avec l’émission de Véronique Sauger sur France Musique. Ce que fit le stagiaire pendant la nuit.

Julien Derôme

LE SOMMAIRE
Xavier Lapeyroux. Liv
Thierry Roquet. 2 poèmes
Guillaume Siaudeau. 2 poèmes
Alban Orsini. Migraine_Céphalée
Mathieu Germe. 2 textes
Guy Bordes. Conte de Noël
Arthur Bidegain. 2 poèmes
Robin Czarniak. 4 poèmes
Stéphane Dauvillé. 3 poèmes
Laurent Échégut. Lustiger

LES IMAGES : La trocambulante (Valérie Police) – un fonds de photographies d'amateurs

  • BIOGRAPHIES — Par LES AUTEURS

    Arthur Bidegain (Paris, 1981) poète cosmique.

    Guy Bordes (Iviers, 1933) collabore aux revues L’Ours, Plein Chant, Brèves, etc.

    Robin Czarniak (1977) entretient des liens avec le mystère. Autour de Patrick Deny le 29/11/2011 à 20h au théâtre Mouffetard.

    Stéphane Dauvillé (1984) habite en banlieue parisienne. Auteur de poèmes, de nouvelles et d’un premier roman, Rue des innocents.

    Laurent Échégut (Sartrouville, 1975) après des études de droit il publie sous le nom de Laurent Delplace le recueil Éternité tardive, puis trouve l’amour, s’installe à Paris et écrit deux romans.

    Mathieu Germe (1978) habite en banlieue parisienne jusqu’à la fin du monde. SQY est son paradis.

    Xavier Lapeyroux (Ermont, 1972) a publié Quand Parkinson est funambule, éd. Gallimard ainsi que dans les revues Décapage, TINA, Verso. Il collabore au Monde Diplomatique. Voir Myspace.com/xavierlapeyroux

    Alban Orsini (Toulon, 1980) écrit et publie dans des revues. Voir aussi Lataraxe.over-blog.com

    Thierry Roquet (Rennes, 1968) vit à Malakoff avec femme et enfant. A publié chez Mi(ni)crobes et Bookinstinct. Voir aussi Moritchum.blogspot.com

    Guillaume Siaudeau (La Roche-sur-Yon, 1980) vit à Nantes. Il a déjà publié Poèmes pour les chats borgnes chez Asphodèle éd. et Boucle d’œil chez Nuit Myrtide. Il est aussi le créateur de la revue Charogne.

    La trocambulante – Valérie Police (1977) Le vaste corpus d’images anonymes que La trocambulante met à disposition répond à un attrait pour le vernaculaire. Décontextualisés, sans voix ni maître, accessibles par l’entremise d’un site internet étonnement achalandé, ce vaste répertoire, ces images en quête d’auteur sont ainsi donnés à qui s’en inspirera. Trocambulante.com