Créer une Alerte

Du spirituel dans l’art?

numéro 21
date 03/2011
magazine Circuit
périodicité trimestriel
Univers Musique
nationalité CA
partager
kiosque

La musique savante peut persister dans sa vocation d’exprimer nos aspirations spirituelles les plus profondes. Elle peut servir à canaliser nos sentiments de transcendance, puisque de tels canaux font douloureusement défaut dans le contexte de laïcisation radicale dans lequel se trouvent les sociétés occidentales contemporaines. Est-il possible que la musique de concert, avec ses rites consacrés, le silence introspectif qui entoure l’exécution des œuvres, et même en raison de la durée de ses œuvres — ses «longueurs célestes» —, véhicule une forme de transcendance?

  • Éclairages sur l’au-delà — Par Jonathan Goldman

    Dans les siècles passés, la musique de concert jouait de multiples rôles dans la société occidentale: elle pouvait, entre autres, avoir une fonction militaire, accompagner la danse ou le travail, ou servir l’Église. Au cours du xixe siècle, la musique classique se dévêtait peu à peu de ses fonctions, conformément aux principes de la musique pure ou absolue.

  • La transcendance en musique selon John Burke — Par Sylvia L’Écuyer

    Parcours et entretien - Le labyrinthe, un symbole millénaire qui se retrouve encore aujourd’hui sur les sols de pierre des cathédrales, est devenu pour le compositeur John Burke une sorte de laboratoire pour trouver l’essence de la démarche de la musique classique occidentale. Dans sa recherche de la transcendance, il s’est intéressé au labyrinthe tel que décrit dans l’ouvrage de Lauren Artress, Walking the Path, dont il a suivi les ateliers à San Francisco.

  • Seuils - Autour du triptyque …auf… de Mark Andre — Par Laurent Feneyrou

    Compositeur français, Mark Andre est l’auteur d’une œuvre au questionnement religieux inquiet. Ce sont d’abord, au cours des années 1990, les écrits de Jean Duns Scot, sa notion de compossible, sa définition de Dieu comme ens infinitum et une insistance sur sa toute-puissance, qui déterminent une interprétation de l’Ars subtilior, du renouveau de la notation introduit par les théories de Francon de Cologne et des conséquences de l’art mensuraliste sur l’œuvre propre de Mark Andre.

  • De l’esprit au spectre : Mysticisme et spiritualité chez les compositeurs du courant spectral — Par Pierre Rigaudière

    Si le scientisme dont témoignent les écrits théoriques des initiateurs du courant spectral ne surprend guère dans le contexte qui a vu naître ces écrits, il maintient dans l’ombre certaines des motivations fondamentales qui ont pu guider les compositeurs concernés, ou, pour le formuler en des termes kandinskiens, déterminer leur nécessité intérieure.

  • Symbolic Chiasm In Arvo Pärt’s Passio (1982) — Par Mark Vuorinen

    Passio est la première grande fresque pour voix et orchestre d’Arvo Pärt dans le style tintinnabulant et demeure encore aujourd’hui l’une de ses œuvres les plus significatives. Dans cette mise en musique du texte de la Passion selon saint Jean, Pärt codifie les procédures du tintinnabulement, qui restera son principal moyen de communication musicale pour les années à venir, tout en illustrant une très importante perspective de la théologie de Jean.