Créer une Alerte

Spécial Photo

numéro 629
date 11/2010
magazine L'Oeil
périodicité mensuel
Univers Arts
partager
kiosque

Vrai festin et fausses polémiques.
L’indignation est la marque de fabrique des éditoriaux. Certains de mes confrères se sont spécialisés dans la dénonciation du début de commencement d’un acte de censure, d’autres dans le désintérêt de l’État pour l’art contemporain ou la défense du patrimoine. L’auteur de ces lignes n’échappe pas à ce petit péché véniel et prononce des réquisitoires plus souvent qu’à son tour. Pour cette nouvelle livraison de L’œil, les polémiques ne manquent pas. J’aurais pu commenter l’interdiction d’entrée des moins de dix-huit ans à l’exposition Larry Clark ou la controverse Murakami à Versailles. Mais il n’y a pas grand-chose à en dire, ce serait ajouter de la mousse médiatique qui fait bien l’affaire des organisateurs desdites expositions. J’aurais pu aussi m’étonner des choix budgétaires du ministre de la Culture pour 2011, crier au scandale du vrai-faux bureau Ruhlmann offert par L’Oréal au peu attentif musée des Années 30 de Boulogne, hurler contre l’immobilisme des commissaires-priseurs de Drouot qui sont en train de saccager une marque et un lieu dont ils ont le plus souvent hérité de leurs parents. Le doigt d’honneur de Maurizio Cattelan, la cote en chute libre de Damien Hirst, la possible interdiction de sortie de Russie d’un tableau qui appelait au meurtre de Poutine pour une exposition au Louvre (rien que cela !), l’ensevelissement d’une cité antique en Turquie, le tabassage d’invités à un vernissage d’art contemporain à Istanbul (décidément), tous ces sujets d’actualité auraient pu également être le prétexte à des phrases pleines de colère contenue.

  • Larry Clark, le conteur de Tulsa — Par Farine Manou

    Longue silhouette, chapeau noir, fines lunettes et barbe encore brune, Larry Clark reçoit, courtois mais pas commode, précis mais un poil contrarié à l’idée d’abandonner un instant son chantier de montage.

  • Marc Stammegna - L’enfant de la Provence — Par Malvoisin Armelle

    Fils et petit-fils de restaurateurs de tableaux, Marc Stammegna n’a qu’un rêve depuis ses 14 ans : devenir marchand de tableaux.

  • Alain Godon - La bohème au Touquet — Par Castelain Jean-Christophe

    Alain Godon n’a pas obtenu le prix Duchamp, ni le Ricard, ni aucun autre prix d’art contemporain. Il ne les aura sans doute jamais et s’en moque.

  • Elizabeth Taburet-Delahaye - La Dame à la licorne — Par Castelain Jean-Christophe

    Les chantiers ouverts ou à ouvrir sont innombrables, mais la dame a de la ressource. Il faut dire que la directrice du musée Cluny connaît bien les lieux pour y avoir fait ses armes de conservateur entre 1978 et 1987.

  • Roman Opalka - Vers le blanc absolu — Par Piguet Philippe

    Tout de blanc vêtu, Roman opalka est debout devant sa toile, toujours la même dimension, 190 x 135 cm, un pinceau n° 0 en main.

  • Le mois de la photo fête ses 30 ans — Par Simode Fabien

    En 2010, le rendez-vous parisien fête ses trente ans d’existence et ses seize éditions sur le thème « Paris collectionne ». Musées, centres culturels et galeries ont puisé des œuvres dans le fonds de la Mep pour les faire dialoguer avec leurs collections.

  • Le patrimoine photographie en danger — Par Coste Christine, Simode Fabien

    Le Mois de la photo 2010 met en évidence les richesses insoupçonnées du patrimoine photographique amassé par la France depuis l’invention du procédé en 1839. Musées, bibliothèques, administrations, entreprises privées, particuliers… tout le monde « conserve » de la photographie ! Des milliards d’images vouées à la disparition si l’État, les collectivités, les photographes, les musées… ne se coordonnent pas.

  • La rétrospective Gabriel Orozco - Zone de transit — Par Ramade Bénédicte

    On connaît par cœur sa DS repensée dans une version monoplace. Pour le reste, l’artiste n’a pas été souvent présenté en France… Il s’agit donc d’une exposition événement, à Beaubourg, qui permet d’embrasser vingt années de travail.

  • Lucas Cranach - Un peintre au cœur de la Réforme — Par Flouquet Sophie

    Ses nus intemporels ont une connotation plus politique qu’il n’y paraît... L’art de Lucas Cranach, peintre majeur de la Renaissance allemande, est à l’honneur à Bruxelles avant d’être exposé au Sénat en 2011.

  • Mythes et mystères de Paul Gauguin — Par Roggeman Anouchka

    Belinda Thomson retient à peine un sourire de fierté. Alors que son mari, commissaire de l’exposition « Monet » au Grand Palais, revient tout juste de l’inauguration, elle ouvre à son tour l’exposition « Gauguin » à Londres, l’autre événement phare de l’année.