Créer une Alerte

A perdre la raison

numéro 2029
date 08/2012
revue Les Fiches du Cinéma
périodicité bimensuel
Univers Cinéma
partager
kiosque

Aimer Brian de Palma, c'est une chose. Le défendre c'en est un autre. Aucun des arguments que l'on peut patiemment égrener en sa faveur ne tient vraiment face à ceux qu'opposent ses détracteurs.

  • Comme un homme — Par Chloé Rolland

    Sur un canevas intéressant - un garçon se retrouve malgré lui le kidnappeur d'une jeune femme -, Safy Nebbou brouille les pistes pour amorcer une chronique de l'émancipation. Malgré une certaine intelligence du regard, le film erre dans le drame psychologique.

  • La servante — Par Gaël Martin

    La servante est à l'Asie ce que Psychose est à l'Occident: la pierre fondatrice du cinéma d'épouvante. Jamais sorti en France, au-delà de sa valeur historique, le film arrive aujourd'hui trop tard. De Palma, Argento et Lumet sont passés par là.

  • Total Recall - mémoires programmées — Par Michael Ghennam

    Sur la planète polluée d'un sombre futur, l'ouvrier Douglas Quaid décrouvre que son identité a été fabriquée. Poursuivi par le gouvernement, il va tenter de savoir qui il est... Len Wiseman signe un "actioner" musclé et soigné, mais dépourvu d'âme.

  • A perdre la raison — Par Thomas Fouet

    Le nouveau film de Joachim Lafosse (l'auteur du troublant élève libre) impressionne par la maitrise de son récit. Laquelle est aussi sa limite, tant elle peine à s'équilibrer avec la perte de contrôle de son personnage principal, la bluffante Emilie Dequenne.

  • Expandables 2 Unité spéciale — Par Nicolas Marcadé

    Scénariste et chef de troupe, Stallone orchestre à nouveau (et cette fois dans les grandes largeurs) la nuit des morts vivants des vieux musclés des 80's. Le film pourrait être très pathétique ou très drôle, mais il s'entête à ne rester qu'un divertissement moyen.

  • Keep the lights on — Par Sélim Ammouche

    Deux hommes se rencontrent et vivent une vie de couple passionnée et mouvementée pendant dix ans. Keep the lights on, sous les atours d'un drame sans réelle ambition, parvient néanmoins à dépeindre une relation amoureuse avec pudeur et délicatesse.

  • Confession d'un enfant du siècle — Par David Nathanson

    Sans doute impressionnée par Musset, S. Verheyde signe avec Confession...une adaptation très terne d'où surnage la volonté claire de mettre en parallèle deux époques peu tendres pour une jeunesse à l'horizon bouché. Mais l'idée ne suffit pas à sauver le film.

  • Margaret — Par Michael Ghennam

    Témoin d'un accident de la route mortel, une adolescente se remet en cause et entre violemment en conflit avec son entourage. Après une gestation longue et douloureuse, le deuxième film de Kenneth Logernan touche profondément juste.

  • El Puesto — Par J.E

    El Puesto, c'est l'histoire d'un homme, sorte de cowboy solitaire, au milieu de la Patagonie. Avec une retenue et un sens de l'image admirable, Aurélien Lévêque parvient à offrir un film aussi beau qu'intelligent.