Créer une Alerte

Laurent Gaudé - La mise en voix

numéro 57
date 10/2004
magazine Le Matricule des Anges
périodicité mensuel
Univers Littérature
partager
kiosque

Nos vies vidangées - Y aura-t-il des hommes, demain, pour se pencher sur ce que furent la fin du XXe siècle et le début du XXIe ? Des extra-terrestres peut-être viendront collecter les traces d’une civilisation acharnée à se gommer elle-même du globe. (...)

  • Espèce de Hongrois ! — Par Gilles Magniont

    Repères - « Bougnoule/ Niakoué/ Raton/ Youpin/ Chinetoque/ Putain/ Maquereau/ Macaque/ Chien “ – pour ceux que n’aurait pas rassasiés cet Hymne à l’amour de Jacques Dutronc, les éditions 10/18 rééditent les travaux de Robert Edouard, publiés une première fois en 1966. Voilà un tombereau qui en impose, avec plus de huit cents pages découpés en deux volumes, le Dictionnaire des injures venant accompagné de son Traité d’injurologie. La matière est certes vaste. Il s’agit bien sûr d’évoquer les grands classiques (tel le con qu’on peut mettre à toutes les sauces – Espèce de… Bougre de… Roi des… Tête de… – et qui garde toujours son charme “ espiègle et fort, narquois et viril, tranquille et sûr “) et de rassembler autour d’eux la famille des dérivés et composés (vive le dégueulant – personne ou chose “ qui inspire une vive répulsion “ – et la marie-salope), mais aussi de protéger les espèces en voie de disparition (bourbouroche créature flandrin foutriquet ratapoil, vous m’en direz tant). Car l’anthologie se veut oeuvre de combat : il s’agit de dénoncer la “ désastreuse indigence de
    notre vocabulaire en matière d’injures “.

  • Le poids du monde — Par L. Cazaux

    Théâtre - Partir de la tragédie grecque pour arriver à la barbarie de notre temps, c’est le parcours de Martin Crimp dans sa nouvelle pièce.

  • Été : écran total — Par Christian Prigent

    Le perroquet de Clinton - Dimanche 27 juillet, France 3 nous informe sur la Convention démocrate U.S. Interview ad hoc : Clinton, c'est du scoop. On l'a disposé assis trois quarts face. Derrière lui, à gauche, génie tutélaire sur guéridon flou : son autobio récemment parue, avec son portrait sur la couverture. Punctum de l’image : cette mise en abyme. Clinton vend Clinton qui vend Clinton qui vend Clinton.

  • Brûler la mèche — Par Dominique Aussenac

    Événement - Trois nouveaux ouvrages brillent des feux crépusculaires et mélancoliques de Roberto Bolaño, écrivain sans concession, grave, fraternel, qui toute sa vie s’émut des paradoxes du genre humain.

  • Lutineries — Par Malika Person

    Jeunesse - À la fois regard éclairé sur l’enfance et roman d’amitié teinté d’humour, “ Élie et Sam “ séduit par sa capacité à donner aux instants apparemment insignifiants une grande intensité.

  • Zoé, ici et ailleurs

    Editeur - Historienne de formation, issue de la mouvance contestataire, la Genevoise Marlyse Pietri parie sur la durée pour construire sa maison. Une éditrice saute-frontières, à la recherche d’auteurs français à défendre.

  • Laurent Gaudé : En boulimie du monde — Par Thierry Guichard

    A la une - Dramaturge précoce et fulgurant, Laurent Gaudé a investi le roman avec un succès qui ne se dément pas. Pour autant, le jeune homme garde l’humilité de ceux qui ont compris qu’on avançait toujours dans le compagnonnage des anciens. Avec la soif, toujours, d’inventer des histoires pour accueillir toutes les voix.

  • Laurent Gaudé : Les oraisons vitales — Par Thierry Guichard

    A la une - Si Laurent Gaudé donne la voix aux ombres et aux morts, c’est toujours pour célébrer la vie et renouer les liens avec ceux qui nous ont précédés.
    Taillée dans l’urgence de vivre et de dire, sa langue épouse dans son nouveau roman Le silence des Pouilles et la lumière des humbles.

  • René — Par Éric Holder

    L'anachronique - Il était apparu dans le sillage de Giorgio, “ le menuisier titanesque “. Giorgio avait offert d'aider à déménager et, avec sa flotte de camions, c'était une offre qui ne se refusait pas. Il était d'apparence aussi fluette que Giorgio est imposant, la casquette vissée sur le crâne, le teint blanc, un trait de moustache relié à un bouc encadrait une bouche où manquaient les dents de devant, vingt-quatre ans, René. Ce jour-là, nous vîmes passer entre les cartons des commodes, une armoire, un tracteur. René ne faiblissait pas, au contraire acquérant, à mesure que le chargement s'opérait, une souplesse, une prévention à l'égard du prochain porteur, une sûreté dans la prise qui tiraient le travail vers la danse. J'avais compris lorsqu'il s'était mis en débardeur : le long de ses bras couraient des muscles discrets et durs, recouverts de tatouages. Au soir tombant en juillet, les portes des camions claquèrent enfin.

  • Gaspard avait 20 ans — Par Camille Decisier

    Sur une idée originale, une oeuvre qui prétend tenir tout entière sur la force du style. Proust doit se marrer.

  • La musique exilée — Par Lucie Clair

    Domaine français - Magistrale fresque politique et poétique de la fin du monde, “ La Hache et le violon “ est de ces livres qui nous empoignent et nous basculent.

  • Daewoo et des douleurs — Par Thierry Guichard

    Domaine français - En interrogeant les événements qui marquèrent en 2002 la fermeture des trois usines en Lorraine, François Bon porte les témoignages terriblement humains d’un holocauste social et planétaire.

  • Jeu est des nôtres — Par Katrine Dupérou

    Après avoir terminé son cycle autofictionnel en envoyant son personnage de fiction sur la planète des Sims, Chloé Delaume revient avec un livre peuplé
    de personnages égarés dans les couloirs d’un jeu de Cluedo un peu dévié. Un roman ludique et politique.
    Propos recueillis par Katrine Dupérou

  • Patrick et les autres — Par Camille Decisier

    Domaine français - Attachants, ridicules, les protagonistes de cette “ Comédie urbaine “ en trois actes s’attaquent à leurs rêves. C’est bien de nous qu’on parle.

  • Le jeune homme et la mer

    Paroles - Alain Jaubert a été enseignant, militant dans plusieurs mouvements de libération nés après 1968, journaliste scientifique, chroniqueur musical, réalisateur de films sur la peinture… Avec “ Val Paradis “, il débute avec brio une carrière de romancier.

  • Bouz de Moix — Par Ludovic Bablon

    Les médiatocs - L'idée du roman : Mohammed Atta s'est jeté contre les tours parce qu'il manquait de sexe. Ce n'est pas une idée ? Pas grave, ce n'est pas non plus un roman.

  • Une sorte d’odyssée — Par Richard Blin

    Domaine français - À la manière d’un Ulysse des temps modernes, Gérard Macé nous entraîne au pays des ombres et des reflets. Entre rêve et mirage.

  • Écrire en capitale — Par Jean Laurenti

    Domaine étranger - Enrique Vila-Matas revient sur ses débuts d’écrivain à Paris dans les années 70. Un récit qui est encore une fois l’occasion d’un questionnement passionnant et décapant sur la création littéraire.

  • L’Amérique d’en bas — Par Emmanuel Bal

    Domaine étranger - Chroniqueur des années 30, James T. Farrell décrit avec fantaisie et brutalité le destin de ceux dont les lendemains ne chantent guère.

  • Les reflets de Sàmano

    Poésie - Le livre de Virginie Lalucq glisse sur l’instant de mort d’un révolutionnaire mexicain pour méditer sur la mémoire inventive du poème.