date 2011-06-01
revue Médias
périodicité trimestriel
univers Communication
langue fr
pays FRANCE

Guillaume Durand / Elisabeth Levy

Élisabeth Lévy : "Le pluralisme est étranger à l’ADN de la gauche"

Par Robert Ménard, Emmanuelle Duverger · Visuels : Pierre-Anthony Allard

Élisabeth Lévy en agace plus d’un : elle n’est jamais tout à fait là où on l’attend. Et réclame « le droit à la nuance » quand d’autres préfèrent brandir la morale. De quoi exaspérer ces indignés partis en chasse de la petite bande de « réacs » qui, avec elle, propageraient de mauvaises idées.

Jacques Vergès : « J’aurais défendu Hitler... et même Bush ! »

Par Robert Ménard, Emmanuelle Duverger · Visuels : Pierre-Anthony Allard

Le plus provocateur des avocats suscite souvent incompréhension, malaise, exaspération ou, au contraire, franche admiration. Il inclut toujours les médias dans sa stratégie de défense puisque, selon lui, « quelqu’un qui est vilipendé dans la presse est bien vu des Français... » On comprend mieux !

Les journalistes embedded dans les cercles du pouvoir

Par Bertrand Laurier · Visuels : Louise

Vedettes ou figures de proue du journalisme, ils sont finalement assez nombreux à fréquenter des clubs huppés où ils côtoient, d’égal à égal en somme, les élites présumées de la nation. Dévoiement ? Les intéressés minimisent : ils ne viennent là que pour causer d’actualité ! C’est bizarre, on ne parvient pas à complètement les croire.

Guillaume Durand : « On ne souhaite pas que je me mêle de la présidentielle... »

Par Robert Ménard, Emmanuelle Duverger · Visuels : Pierre-Anthony Allard

Ça bouge à France Télévisions ! Guillaume Durand, Franz-Olivier Giesbert, Serge Moati, Frédéric Taddéï et Daniel Picouly sont sur la sellette. « Pour rajeunir l’audience », dit-on au sommet. « Pour cantonner l’effervescence de la présidentielle à Canal +, et être au calme sur les chaînes publiques », déplore Guillaume Durand. Qui regrette en passant le manque de confraternité dans la profession...

Le mal est fait

Par Jean-Claude Guillebaud

Le déferlement médiatique planétaire sur l’affaire DSK, en dépit de la maigreur des informations vérifiées, aura occupé, à elle seule, toute l’actualité pendant plus d’une semaine. Comme tout le monde, j’en étais sidéré. Pire encore : la façon dont les sites Internet, les chaînes d’info, les journaux claironnent leurs bons résultats d’audience, tout cela me glace.

Docteur Strauss et Mister Kahn

Par Pierre Veilletet · Visuels : Emmanuel Dunand

L’arrestation de DSK a d’abord sidéré. Comme on ne pouvait pas ou ne voulait guère croire à la tentative de viol, la dénégation succéda vite à la stupeur. Un long feuilleton judiciaire s’annonce. Et les questions ébauchées ici ont moins reçu de réponses qu’elles n’ont suscité de prises de position hâtives et contradictoires.