Créer une Alerte

Santigold, en liberté

numéro 27
date 06/2012
magazine Modzik
périodicité bimestriel
Univers Mode
partager
kiosque

C’est la dernière ligne droite avant l’été, on y est presque ! Avant de fantasmer sur vos destinations estivales et lever le pied, on se rend compte que tout s’accélère et
ce printemps est chargé en émotions diverses et variées. En têtes d’affiche, on retrouve deux jeunes artistes féminines qui enfoncent le clou avec leurs seconds albums respectifs : la première est une blonde d’origine néozélandaise
qui distille un pop-rock fiévreux et répond au nom de Ladyhawke ; la seconde, Afro-Américaine, reprend les choses en main et assène son style
inimitable empruntant autant aux bases du punk qu’à l’audace du hip hop et se nomme Santigold. Point commun ? Elles prennent le risque de faire les choses différemment et d’agir dans l’espoir de changements radicaux. Et ça marche !

  • La Villette franchit le mur du son — Par Thibault Goehringer

    Pour sa septième année consécutive, la très parisienne Villette Sonique nous propose un programme à tomber dans un cadre urbain bien commode. Avec en bonus une série de concerts gratuits aux petits oignons.

  • Alain Mabanchou et le tout puissant Black Bazar — Par Stéphane Gaboué

    Difficile de trouver un auteur plus « Modzik » qu’Alain Mabanckou. Lauréat du Prix Renaudot en 2006 pour le superbe Mémoires de Porc-épic, il récidive en 2010 avec Black Bazar, narration hilarante du quotidien du JIP’s, bar latino parisien. Intrigués, nous l’avons rencontré un matin d’avril au JIP’s, oui, le troquet pour de vrai.

  • Pigalle sous LSD — Par Elisabeta Tudor

    Le sulfureux quartier de Pigalle inspire encore et toujours les artistes parisiens. Stéphane Ashpool,
    fondateur de l’enseigne du même nom au 7, rue Monnier et de la marque éponyme investit les nouveaux
    entrepôts des « Docks, Cité de la Mode et du Design » avec sa boutique PGL, LSD Edition. Pari gagné,
    Pigalle redonne des couleurs au treizième arrondissement de Paris !

  • Robyn VS Lykke Li — Par Thibault Goehringer

    On le sait, la Suède est un fabuleux vivier aussi bien en terme de beautés blondes que de merveilles pop (JJ, The Tough Alliance). Le mieux est évidemment
    les chanteuses qui combinent ces deux trésors nationaux : c’est ce que font Robyn et Lykke Li,
    chacune à sa manière.

  • Rad Hourani, l'architectonique du style — Par Karim Zehouane · Visuels : Boris Ovini

    Très peu le connaissent. Pourtant depuis cinq ans, ce créateur d’origine canadienne, basé entre New York
    et Paris, trace son sillon ultra pointu hors de la fureur et du bruit du tout fashion. À 30 ans, Rad Hourani est une icône… pour un groupe d’initiés. Son intégration prochaine dans le calendrier de la haute couture parisienne risque de changer la donne.

  • L'argent a une odeur : Giorgio Beverly Hills — Par Stéphane Gaboué

    Giorgio Beverly Hills is back : mais un revival est-il possible ?

  • Ladyhawke brûle toujours — Par Guillaume Cohonner · Visuels : Justin Borbely

    Alors que son premier album porté par le tube Paris Is Burning l’a hissée au rang de nouvelle icône pop,
    quatre ans après, on attendait la Néo-Zélandaise Ladyhawke au tournant. Elle revient avec un disque plus musclé, plus rock mais qui ne perd rien de la verve électro-pop de ses débuts. Petite discussion autour de la guitare, la mode et sa fascination pour les 90’s.

  • Santigold déclare son indépendance — Par Damien Besançon · Visuels : Antonin Guidicci

    Avec Master of My Make-Believe, Santigold entend bien dissiper les derniers malentendus. Sur ce deuxième album puissant et contestataire qu’elle a entièrement imaginé et dirigé, elle impose une vision esthétique et politique qui confirme qu’elle est bien plus qu’une interprète pop. Entretien.

  • Eugène McGuinness, néon de métropole — Par Valentine Croughs · Visuels : Boris Ovini

    Âgé d’à peine 26 ans, Eugène McGuinness entre bel et bien dans la cour des grands. Avec son deuxième album Invitation To The Voyage, l’auteur-compositeur-interprète basé à Londres dévoile un joli hommage
    au carpe diem. Après sa séance photo tout de Yohji Yamamoto vêtu, l’Anglais à l’image soignée est d’humeur à faire de l’humour ! Ce qui n’empêche pas ses idées de fuser.

  • Patti Smith, l’icône new yorkaise — Par Guillaume Cohonner · Visuels : Thomas Paquet

    S’il y a une artiste qui représente New York plus que les autres, c’est bien Patti Smith. Figure de proue de la contestation et de la libération de la femme, la dame a traversé les décennies sans jamais perdre de son énergie. Alors qu’elle s’apprête à sortir un onzième album, Banga, nous l’avons rencontrée pour parler musique et politique.

  • Les mondes de Yohji Yamamoto — Par Flora Zoutu · Visuels : Max Vadukul

    Inutile de revenir sur son parcours de designer dont les étapes marquantes lui ont fait gagner ses galons de « maître » et l’attention des curateurs de musée du monde entier. Nous avons
    choisi, pour raconter son histoire de mode, d’ouvrir la porte de ses autres univers. Homme d’image, dont les premières collections s’inspiraient du travail d’August Sander et aux collaborations artistiques multiples – dont témoigne l’ouvrage Talking to myself –, amoureux de cinéma, musicien dans l’âme…