Créer une Alerte

Supplément d'âme

numéro 4
date 05/2012
revue Népenthès
périodicité semestriel
Univers Littérature
partager
kiosque

Tâche ardue pour notre jury ; cela n’aura pas été simple en effet d’établir une sélection, eu égard à l’importance de la participation - plus de 250 auteurs, près de 800 textes - et à la qualité d’ensemble. Nous considérons ces chiffres comme flatteurs pour notre jeune revue qui souffle sa première bougie avec ce numéro, et sommes heureux et fiers de pouvoir donner à lire une poésie de si haute tenue.

  • Michel Norguin — Par Michel Norguin

    Né en 1949, Michel Norguin, plasticien et poète, a pratiqué des activités aussi variées que diversement épanouissantes. Parallèlement la lecture, l’écriture et la peinture qu’il pratiquait en musique, devinrent ses points d’ancrage, jusqu’à s’y consacrer pleinement en toute conviction et distingué dilettantisme à partir de 1985 : portraits au crayon, peintures murales, toiles, expos, écriture…

  • Olivier Le Lohé — Par Olivier Le Lohé

    Né en 1987 à Trappes, Olivier Le Lohé, jeune écrivain ludique, versifie son quotidien. Irrigué par la contrainte, valsé par les émotions, il charcute le blanc, éparpille le noir, raccorde la poésie.

  • Alexandre Van Buuren — Par Alexandre Van Buuren

    Né en 1967 à Mulhouse, Alexandre séjourne au Mexique, dont il s'imprègne durablement de l'univers artistique. Études d'arts plastiques à l'Institut Culturel Cabañas (Guadalajara). Contact avec les oeuvres monumentales de Diego Rivera, de Jose Clemente Orozco, etc. Au Mexique, Alexandre vit, peint, aime, dessine, expérimente. Fresques, thèmes religieux, taille sur bois, portraits.

  • Sélénites et compagnie — Par Maryvonne Contesse, Kamel Rachedi, Rebelle Cohen, Patricia Suescum, Annie van de Vyver

  • Christophe Esnault — Par Christophe Esnault

    La mort des autres m’indiffère, la mienne me taraude. Je me sens hautement plus concerné. Mort qui réclame son heure. Brandit son négatif à expertise. La douleur crache son souffle dans une baudruche égotique. Le pathétique ne me fait pas peur. Quand on a survécu à, on a appris à se soumettre à l’abstraction.

  • Mythique — Par Marianne Desroziers, Sylvain Frezzato

  • Au gré ballant des yeux — Par Muriel Couteau

    À fleur d’eau, les yeux, trous durcis de lumières et de naissances séchées, peuplés de minuscules visions agglutinées comme des oeufs, caminando dur le long de la paupière où s’obstine la couleur éteinte d’une multitude meurtrie et avide.

  • Signet — Par Alexis Denuy

    Tel contient de sa bouche le dernier témoignage, il a goût de l’enfance - un roi doré de légende que je conserve pieusement - les injures du temps, crachats, glaviots, ne savent que grandir les souvenirs héroïques. On ne croit ni au droit ni à la justice des eunuques, pilules dorées des marchands de guimauve.

  • Cédric Cagnat — Par Cédric Cagnat

    Né à Grenoble en 1974, Cédric Cagnat est actuellement trésorier principal d’une association
    de trading à but non lucratif.

  • Un berger sans troupeau — Par Paul Jullien

    Il marche comme un damné, le dos rompu, donne un petit coup de pied dans un caillou qui se projette au pied d’un enfant assis sur le trottoir. Il s’échappe du môme quelques souffles blanchis… accroupi… les mains tendues… Le Berger ne voit plus rien, emmuré dans une tristesse éparse.

  • Le Pacte — Par Henri Cachau

    "Mais mon cher ami, il me semble reconnaître cette oeuvre, n’est-ce pas, son, son ‘train d’artillerie’? Une pièce de canon tirée par quatre boulonnais ou percherons, actuellement accrochée à la Neue Pinatkothek de Munich ? Ça t’en bouche un coin, non ? Tu étais loin de te douter qu’un esprit dit mauvais, puisse prétendre sur le champ culturel en remontrer à quiconque se prétend artiste ?"