Créer une Alerte

Spécial Mode

numéro 12
date 04/2012
magazine Snatch
périodicité bimestriel
Univers Culture
partager
kiosque

Au moment où sort ce douzième numéro, nous nous doutons bien que le titre « Spécial mode » peut en faire tiquer certains. L’idée, naturelle, s’inscrit dans cette logique d’approfondissement des sujets que nous poursuivons depuis quelques numéros. A l’instar du Snatch #10 et de son cahier « Société » entièrement dédié à l’univers carcéral, nous avons voulu renouveler cette expérience d’immersion totale autour d’un même grand thème, tout en gardant la structure des cahiers indépendants les uns des autres.

  • Le A à Z de la prostitution

    Actu - Un hyperactif chapeauté, des sommités dans la panade, un ex-flic en croisade, un boucher prêt à être charcuté, les superstitions des rafiots et le guide du tapinard en vingt-six points.

  • Gapettes, étiquettes & pépettes

    Textile - Vuitton, Gucci, Prada ou Lacoste, aujourd’hui, rares sont les lyrics rap où il n’est pas fait mention d’une marque de sape. Retour sur une pratique aussi usée que le samplin.

  • Petit manuel pour ne ressembler à rien

    Textile - Parce qu’elle n’est pas l’apanage des défilés, la mode compte aussi ses Geo Trouvetou en quête d’un vestiaire plus fonctionnel au quotidien. Passage en revue de ces inventions d’une vie, plus anodines qu’essentielles.

  • Je chausse donc je suis

    Clash - Quand la All Star croise le fer avec la Air Force One, c’est toute l’histoire du rap qui défile sous nos pieds. Battle en quatre rounds entre grands pontes de la languette hip hop.

  • Fraîcheur de vivre

    Série - Jean-Claude, Paul, Françoise, Jacqueline et René : nos meilleurs vieux démontrent qu’il n’y a pas d’âge pour le lifestyle.

  • Pierre & les loups

    Interview - Mécène, pygmalion, homme de presse et éminence grise de la gauche, l’homme déroule un CV aux étiquettes aussi multiples que controversées et affiche aujourd’hui la stature posée du sage au-dessus de la mêlée. Entretien avec un des derniers héritiers d’une époque où la mode n’était pas qu’une histoire de show-off.

  • Un combat moral de tous les instants

    La contrefaçon - Et si le monde actuel n’était, en somme, qu’un semblant d’avatar d’ouvrage de PPDA ?

  • Cape et d’épée, black et d’équerre

    Série - Avec leurs punchlines flamboyantes et leur verve virevoltante, la crème du rap tricolore se la donne aisément en troubadour des cités. De quoi les imaginer facilement parés des atours de rois de la rime qui claque.

  • L’histoire tumultueuse du sentier chinois

    Enquête - Entre Bastille, Oberkampf et la rue Amelot, voilà le sentier chinois. Près de cinq cent échoppes de vente de textile tenues par des migrants Wenzhou qui ont fait main basse sur le quartier, malgré l’opposition farouche des riverains. Récit d’une guerre de voisinage de quinze ans, sur fond de racisme ordinaire et de récupération politique.

  • La sape aux frontières

    Le tas et la valise - Si tous les jours des milliers de migrants défilent aux frontières dans des conditions dantesques, certains mettent un point d’honneur à conserver leur singularité. Street style de l’extrême où les modèles ne se sont pas demandés combien de fois ils allaient être pris en photo en s’habillant le matin.

  • Le succès as soon as possible

    Asap Rocky - Du bas des blocks au gotha du hip hop, retour sur l’irrésistible ascension d’un mec qui a tout compris.

  • Stéphane Ashpool

    Portrait - Tout simple : l’entertainment pour les nuls. Ou comment capitaliser sur sa street-cred’.

  • Figures de style

    Faisons la simple. Imaginez un blog comme celui de Pierre Ménès qui serait animé par les journalistes les plus caustiques de So Foot et les experts ès tactique de Zonal Marquing, le tout mis en forme façon Les Spécialistes de Canal+. Remplacez la thématique de la chique par des belles fringues. Vous y êtes.

  • Diane Pernet - La carte noire, Joker de la mode

    Portrait - Pas un évènement du calendrier fashion sans qu’il ne soit disséqué par ses soins. Diane Pernet, la Dark Vador des podiums.

  • « Cover Fucker »

    Portfolio - Le designer Aurelien Juner dépoussière les magazines de mode et les réinvente en triturant leur « surface ».

  • Défilé Louis Vuitton dans une galerie marchande de Leclerc

    A 250 km de Paris, une commune de moins de 15 000 habitants s’impose comme l’un des spots les plus bling-bling de l’Hexagone, un endroit où les habitants s’affichent griffés des imprimés « LV ». Issoudun ou l’aristocratie Vuittone.

  • Work in Progress

    Série - Un garçon. Une fille. Pulsions refoulées, ambiance poussière et barrières de chantier.

  • Le Printemps des femmes

    Cinéma - On fait très régulièrement le reproche à ce cher magazine de ne pas assez (jamais ?) mettre en avant les femmes et les jeunes filles qui ont du talent. Révolution printanière, douce initiative comme celle de faire le ménage chez soi : les gonzes, les voilà. Et c’est peu de le dire que, dans leur catégorie, elles mettent cher à leurs homologues biteux.

  • Néo Cool Japan ?

    Analyse - Le sumo, les sushi, les geishas, les yakusas, les kamikazes, Fukushima. Et puis le cinéma. À l’Extrême-Orient, une nouvelle génération de cinéastes japonais s’échine derrière la caméra pour faire découvrir le pays du soleil en faisant montre d’une terrible originalité. Comprendre : du sang, du cul, des effets spéciaux. Entre autres.

  • Olivier Barthélémy - Grand écart sans trucage

    Portrait - Hier à l’arrière plan des courts-métrages délurés de ses potes, aujourd’hui valeur montante du box-office tricolore, Olivier Barthélémy est un comédien atypique. Un type qui, après un paquet de virages et deux ou trois gros cols, voit se profiler l’autoroute du soleil. Retour sur un pedigree qui détonne dans le petit monde du cinéma français.

  • Kery James

    Entretien - « J’ai une vie et j’en connais le sens / Je ne pars plus dans tout les sens / Ne soit pas étonné si au rap conscient, je donne naissance / À la précipitation, je préfère aujourd’hui la patience ». Le rappeur revient sereinement sur son parcours à l’occasion de ses vingt ans de carrière. Entre tourments, déchirures et nostalgie. Roman-photo de dix vies en une.

  • Willis Earl Beal

    Portrait - Un gros pif et un cure-dent : sur la route c’était plutôt mal barré pour ce Chicagoan un brin paumé et bien taré. Reste que ce vagabond qui a traversé les Etats-Unis, du nord au sud avec sa guitare et sa voix, débarque aujourd’hui sur les devants de la scène avec une grâce qui met tout le monde à genoux. Ambiance Lacrima Christi même. Le messie est arrivé.

  • Les rockeurs du Luxembourg

    Reportage - Sans déconner. Là-bas, il y a de la vie, des guitares, des batteries et même des amplis.