Créer une Alerte

Le plaisir c'est maintenant?

numéro 59
date 06/2012
magazine Transfuge
périodicité mensuel
Univers Littérature
partager
kiosque

Pour la première fois avant la nouvelle formule que nous préparons pour le mois de septembre, nous avons décidé d'un dossier thématique, comme vous l'aurez compris, sur le plaisir. Le plaisir parce que c'est bien dans ces mois d'été que cette question se pose avec le plus de frontalité, et aussi parce que l'on fête les 50 ans de la mort d'un des grands écrivains du plaisir, Georges Bataille.

  • Le plaisir, c’est maintenant ?

    Transfuge donne la parole à des esprits libres et révoltés, écrivains et cinéastes, sur la question du plaisir contemporain. Un délice.

  • Maylis de Kerangal

    La formaliste Kerangal revient avec une épopée transsibérienne, Tangente vers l’Est. Glaciale.

  • Le retour du classicisme U.S

    Le roman américain cultive ses classiques et la littérature contemporaine s’écrit le regard tourné vers le XIXe.

  • Hollywood, la grande régression

    Les blockbusters recyclent les jouets de notre enfance. Un cinéma de cour de récré.

  • L’homme du mois : Oliver Rohe

  • Littérature

    - La Bouée de Ian Soliane
    - Chaque geste que tu fais de David Malouf
    - Bas Monde de Patrick Varetz
    - Skinheads de John King
    - Carnets de Homs de Jonathan Littell
    - Sur l’affaire humaine de Luc Dardenne et
    Maurice Garrel, Le Veilleur de Jacques Morice
    - Portrait : Giulio Minghini
    - Poche : La Tarnowska de Hans Habe
    - Essai : Montaigne, une vérité singulière de
    Jean-Yves Pouilloux
    - Pléiade : Correspondance, Tome II de
    Honoré de Balzac
    - Poésie : Les Joues en feu de Raymond
    Radiguet

  • Cinéma

    - Cannes 2012, le débrief
    - Faust de Alexandre Sokourov
    - Bleu pétrole de Nadège Trebal
    - The Deep Blue Sea de Terence Davies
    - DVD : Hara-kiri, La Mouette
    - Radiostars de Romain Levy
    - Musique classique : The Dreams and
    Prayers of Isaac the Blind de Osvaldo Golijov
    - Musique pop : Ce plaisir qu’on dit
    générationnel