Créer une Alerte

Diplo

numéro 54
date 07/2012
magazine Tsugi
périodicité mensuel
Univers Electro
partager
kiosque
  • Diplo

    Les stars de la pop se l’arrachent, même sa vieille amie Santigold est obligée de lui courir après. En plus de jouer le producteur aux doigts d’or, Diplo enchaîne film, livre, émission de radio et lives partout dans le monde. L’homme pressé, c’est lui. Sans attendre l’arrivée d’un nouveau Major Lazer (en octobre ?) ou de son nouvel album solo (avant 2013 ?), Tsugi a chopé au vol le roi de la ghetto bass music. Rencontre exclusive.

  • Dirty Projectors

    Moins arty, plus pop, et de plus en plus grand. Alors que les Dirty Projectors sortent un nouveau bijou, la blogosphère indé mouille sa culotte tandis que le grand public continue à désespérément s’en foutre. Mais pourquoi ?

  • La Techno Parade fait sa révolution

    D’habitude chasse gardée des poids (très) lourds de la musique électronique, la Techno Parade 2012 a enfin décidé de s’offrir un parrain “respectable” en la personne d’Agoria. Le changement, c’est maintenant.

  • Ibiza, l'île noire

    Face A, c’est le ciel, le soleil, et la mer. Face B, le repaire des plaisirs illicites, du clubbing industriel et du tourisme de masse. Visite de la face cachée d’Ibiza en compagnie du philosophe Yves Michaud, qui vient de lui consacrer un livre.

  • Cahier de vacances estival

    Ahlalala voici l ’été, le moment tant attendu de la régression et du cahier de vacances. À la plage, sous la tente, dans la boue des festivals, n’ayez qu’un seul réflexe : le dossier jeux de Tsugi. À vos Critérium!

  • Ben Sharpa

    Plus de trois ans après son parachutage sur la scène alterno française, le MC sud-africain Ben Sharpa signe un concept-album de hip-hop aussi malin qu’engagé.

  • La Réunion, sur la route des Indés

    Ah, La Réunion, son sable noir, ses volcans, sa canne à sucre, sa musique électronique… Sa musique électronique?! Oui, jetez vos clichés avec les cartes postales, depuis quelques années l’île vibre BPM, notamment pendant les Électropicales. Et ça vaut largement un trek sur les grands boulevards.

  • Purity Ring

    Nous les placions en décembre parmi les cinq groupes à surveiller en 2012, le premier album de ce jeune duo canadien confirme (presque) tous nos espoirs.

  • Le clubbing des années folles

    Vous étiez des soirées Wake Up du Rex, vous posez vos affaires derrière les platines des DJ’s au Baron, vous faites la bise à toute la terrasse du Mansart et ne tolérez plus que le whisky sour. Eh bien, vous n’êtes qu’un bébé cadum de la fête. Oh, vous n’y êtes pour rien, pas de souci, c’est une histoire d’époque. C’est parti pour une session de rattrapage avec les vrais princes de la nuit.