Nikolaus Harnoncourt

Sir Colin Davis

By Benoît Fauchet

Il ne fut pas seulement prophète en son pays mais fit mieux connaître et aimer aux Français un de leurs génies, Berlioz, dont on se souviendra que le premier des serviteurs fut un gentleman anglais bienveillant et charmeur.

John Adams

By Benoît Fauchet

Un an après Nixon in China, le théâtre du châtelet redit son amour pour le plus grand compositeur américain vivant avec I Was Looking at the Ceiling and Then I Saw the Sky. Retour en France d’un objet très pop, ce qui n’est pas pour déplaire à un créateur plein d’esprit qui aime faire bouger les lignes.

Piotr Beczala

By Pierre-Etienne Nageotte

Saison après saison, le ténor polonais s’affirme comme une valeur sûre de la scène lyrique. Pour son premier disque chez Deutsche Grammophon, il rend hommage à une autre légende du chant : Richard tauber.

Arcadi Volodos

By Bertrand Boissard

Que de chemin parcouru depuis ses transcriptions décoiffantes qui lui ont valu le surnom de « nouvel Horowitz » ! Arcadi Volodos se fait aujourd’hui l’avocat du compositeur catalan Federico Mompou et de ses oeuvres drapées d’éternité sonore.

Nikolaus Harnoncourt

By Ivan A. Alexandre

En 1953, Nikolaus Harnoncourt fondait à Vienne un des ensembles les plus singuliers et les plus novateurs de son siècle. C’était il y a soixante ans. Il fallait que nous allions revoir le fondateur pour fêter en sa présence un si joyeux anniversaire, puisque le doyen des orchestres baroques est toujours des nôtres, plus bouillant que jamais. Nous ne voulions pas parler de tel compositeur, de tel projet, de tel disque, mais écouter cette histoire. En retracer la genèse, en interroger la doctrine, en suivre le cours. Nous voulions entendre conter les aventures du Concentus Musicus par son père.

Des pianos en Espagne

By Jean-Charles Hoffelé

La spectaculaire Iberia d’Isaac Albeniz atomisa le piano romantique et ouvrit grand la voie jusqu’à Messiaen. Mais hors de ce coup d’éclat planétaire, le clavier espagnol recèle quantité d’oeuvres fascinantes, conservatoire d’un art spécifique où le populaire le dispute au savant. C’est cette saga, qui court trois siècles durant de Domenico Scarlatti à Roberto Gerhard, que nous allons retracer.

Liszt versus Thalberg

By Claude Samuel

Ce jour-là, la jeune princesse Cristina Trivulzio Belgiojoso recevait dans son hôtel particulier de la rue d’Anjou. Ce jour-là, la « princesse révolutionnaire », l’amie de Garibaldi, exilée et militante de la cause italienne, avait organisé une soirée musicale dont les bénéfices étaient destinés aux réfugiés de la Péninsule.

Gluck, orphée et eurydice

By Jean-Philippe Grosperrin

Orfeo ed Euridice fut d’abord une oeuvre pour ainsi dire expérimentale, et une création collective favorisée par le comte Durazzo, intendant du théâtre de la cour impériale de Vienne.

Mikko France

By Ivan A. Alexandre

En l’an 2000, l’Orchestre philharmonique de Radio France choisissait Myung-Whun Chung. Surprise. Parce que le chef coréen sortait à peine d’un conflit retentissant avec l’Opéra de Paris.

Natalie à Broadway

By Benoît Fauchet

Le Giulio Cesare de McVicar pour Glyndebourne, réglé avec la précision et le rebond d’un show de Broadway, gagnait le Met new-yorkais en toute logique. Et offrait à Natalie Dessay un triomphe.

Sondheim en couleurs

By Michel Parouty

Saison après saison, les oeuvres de Stephen Sondheim investissent le Châtelet avec bonheur. Après A little Night Music et Sweeney Todd, voici Sunday in the Park with George, première collaboration du compositeur avec l’écrivain James Lapine.

related issues

Opéra Magazine Stephen Sondheim
stephen sondheim · jean-louis grinda · robert badinter · thierry escaich · gerald barry · michel fourgon
#82
2013-03
3,75 €
Opéra Magazine John Adams
john adams · gianluigi gelmetti · suzanne giraud · kamel ouali · sonya yoncheva · jean-louis gavatorta
#71
2012-03
3,75 €