1813, campagne d’Allemagne

Leonid Okoun, enfant du ghetto et héros de l’Armée rouge

By Yacha MacLasha · Trans: Yacha MacLasha

Quand l’Allemagne envahit la Biélorussie en juin 1941, Leonid Okoun n’a que 11 ans. Parqué dans le ghetto de Minsk avec sa famille, il va devenir au hasard d’une rencontre un agent de liaison pour un maquis de partisans juifs qui s’est constitué dans une forêt voisine. Avant de s’engager sous les drapeaux de l’Armée rouge. Il raconte pour Guerres & Histoire cette adolescence hors du commun, faite de souffrances extrêmes et d’actes de bravoure incroyables.

Londres aurait trempé dans l’assassinat de Patrice Lumumba

By Laurent Henninger

Patrice Lumumba, Premier ministre du Congo nommé juste après l’indépendance de l’ancienne colonie belge en mai 1960, aurait été assassiné par le service secret britannique, le MI6 (celui de James Bond).

Georges et Cobra, les prédateurs de Bigeard

By Michel Goya

En 1959, Marc Flament, reporter de l’armée, suit dans le djebel oranais les opérations des commandos de volontaires essentiellement musulmans. Montés par le lieutenant-colonel Bigeard, ils doivent éradiquer les maquis FLN locaux. Ex-prisonniers retournés et donc parfaits connaisseurs de l’ennemi, ces hommes obtiennent des résultats aussi terrifiants que leur sort une fois la guerre terminée...

Décembre 1812 – mars 1813 Le temps de la reconstruction

By Laurent Henninger

Impossible n’est pas Napoléon. Avec les débris de la campagne de Russie et les conscrits neufs de l’Empire, il ressuscite au printemps 1813 une nouvelle Grande Armée. Elle n’a pas, certes, la qualité de celle de 1810. Mais les coalisés, Grande-Bretagne et Russie en tête, ont souffert eux aussi. Et rien n’est encore joué.

Saxe – printemps 1813 Deux victoires qui perdent la guerre

By Antoine Reverchon

Dès le printemps 1813, les hostilités reprennent en Allemagne. Pour Napoléon, l’enjeu est simple : éjecter la Prusse de la guerre et garder ainsi l’Autriche neutre. Mais, obsédé par l’idée d’une bataille décisive, il se laisse embarquer dans une poursuite stérile et abandonne à l’ennemi ce qui lui manque le plus : le temps.

Juin – août 1813: L’Empereur au piège de l’armistice

By Patrick Bouhet

Napoléon espère gagner du temps en acceptant l’armistice de Pleiswitz et l’arbitrage autrichien. L’absence de compromis va entraîner la reprise inévitable des hostilités, et l’arbitre à s’engager contre lui… Mais l’Empereur a-t-il le choix sans remettre en cause les fondements même de son pouvoir ?

Août – octobre 1813; Dernières cartes en Saxe

By Patrick Bouhet

Avec l’entrée en guerre de l’Autriche, la situation déjà compromise de Napoléon devient périlleuse, voire désespérée. D’autant que les coalisés refusent de l’affronter sur son terrain, préférant une habile campagne d’attaques décentralisées, où leur supériorité numérique joue à fond.

Du 14 au 19 octobre 1813 Leipzig, l’inévitable dénouement

By Benoist Bihan

Napoléon voulait une bataille décisive… La voilà ! Mais ce n’est pas celle qu’il espérait. Si la Grande Armée excelle en défense, elle finit par ployer sous le nombre… Et Napoléon perd la dernière chance de sauver son Empire. Mais en avait-il seulement une ? La réponse en cinq questions.

Les Cornes de Hattin, le coup de maître de Saladin

By Éric Tréguier

En 1187, les royaumes francs de terre sainte sont encore loin d’être battus. les croisés vont cependant tout miser et tout perdre sur une unique et inepte campagne, tombant droit dans le panneau d’un grand maître de la guerre psychologique : Saladin.

Bâton de maréchal, le sceptre du grand capitaine

By Pierre Grumberg

Une dignité d’origine franque matérialisée par un symbole d’autorité remontant à la haute Antiquité. À la croisée de plusieurs traditions militaires, le bâton de maréchal n’est codifié que sous Louis XV.

Le Che : pourquoi il est vraiment tombé

By Thierry Noël

Figure mythique du guérillero, Che Guevara passe pour la victime d’un dictateur soutenu par la cIa. trop simple ! si le che est tombé, c’est pour s’être trompé de combat : il a choisi un pays où sa cause révolutionnaire était déconnectée des réalités politiques et sociologiques locales. et il s’est heurté de plus à une brillante campagne de l’armée bolivienne.

Corsaires : imposture militaire, loterie économique

By Anne Debroise

À peu de frais pour l’État, ils étaient censés attaquer l’ennemi dans ce qu’il avait de plus précieux : son commerce. En plein essor colonial, les coups d’éclat des corsaires français ont nourri un mythe qui perdure encore. mais les faits et les chiffres, eux, plaident pour une tout autre réalité.

Elles ont pris les armes pour le tsar

By Yacha MacLasha

Après la révolution de février 1917, la russie voit émerger une curiosité anthropologique, le « bataillon de la mort » constitué à 100 % de… femmes. son chef s’appelle Maria Botchkareva, alias Yashka, surnommée encore la « Jeanne d’Arc russe ». ses mémoires viennent de paraître en français. entretien avec Nicolas Werth, qui a préfacé l’ouvrage.

related issues

Berlin Poche Numéro 25
napoléon · frau tonis · the wostel · librairie zadig · s-bahn · karl-heinz müller
#25
2011-01
1 €
Revue des Deux Mondes L’Europe solitaire
société · europe · napoléon · haïti · paul gauguin · hongrie
#201101
2011-01
9,99 €
napoléon · dreyfus · robespierre · jeanne d’arc · mitterrand · charlemagne
#34
2012-07
5,10 €