La chute de l’Empire romain

Un franquiste sur le front de l’Est, contre l’hiver et l’Armée rouge

By Yacha McLasha

Fasciste convaincu, le catalan Francisco Armengou s’engage dans la division Azul envoyée par Franco en 1941 combattre sur le front de l’est aux côtés des Allemands. là, l’exaltation des premiers jours cède vite la place à l’épuisement, au froid et à la faim. sans compter avec l’ennemi... et les officiers.

Une carte erronée a-t-elle trompé Napoléon à Waterloo ?

By Maurin Picard

Waterloo, l’ultime défaite napoléonienne du 18 juin 1815, continue d’alimenter les spéculations. comment donc le proverbial génie napoléonien a-t-il pu être mis en échec par les anglo-prussiens et leurs alliés ?

Les Anglais en Malaisie, une contre-insurrection réussie

By Michel Goya

De 1948 à 1960, la lutte des Britanniques contre le Parti communiste malaisien (PCM) et son « armée de libération des peuples de Malaisie » (ALPM) constitue un des rares succès d’une armée occidentale face à une guérilla moderne.

La chute de l’Empire romain, Suicide ou assassinat ?

By Sylvain Janniard

Les invasions barbares sont une réalité. Leurs coups sont mortels parce qu’ils frappent un empire trop vaste, ruiné par les guerres intestines et les rivalités politiques. Dans les combats fratricides incessants du IIIe au Ve siècle, les barbares sont des marionnettes. Avant de comprendre, sur le tard, qu’ils peuvent aussi tirer les ficelles.

400-410 : quand les Goths mettent la main dans le sac

By Éric Tréguier

Rome ne s’est pas faite en un jour, mais elle est morte en dix ans, de la main du Wisigoth Alaric. Toutefois, le coup de grâce porté par celui-ci n’a qu’une valeur symbolique, tant l’Empire est depuis longtemps miné de l’intérieur et de l’extérieur par d’inextinguibles rivalités.

Les barbares, des migrateurs et non des envahisseurs

By Laurent Henninger

Loin de l’imaginaire collectif, qui voit les barbares comme des hordes sauvages déferlant sur la civilisation romaine l’arme à la main, les peuples qui occupent progressivement l’Empire ne sont pas nécessairement belliqueux. Ils participent plutôt à une recomposition géopolitique qui ne s’achèvera qu’au Moyen âge.

L’armée romaine, efficace et redoutable jusqu’au bout

By Éric Tréguier

Les Romains ne sont pas les victimes de barbares dotés d’un art supérieur de la guerre : tous utilisent en fait les mêmes règles, composées d’apports mutuels. Efficace et souple, le modèle se heurte à la fragmentation politique, qui provoque une lente érosion du recrutement et des finances, minant ainsi l’armée impériale pour la réduire à l’impuissance.

L’anabase des autocanons belges en Russie

By Charles Turquin

En 1914, la Belgique envoie une douzaine de voitures blindées et leurs équipages combattre les autrichiens en Ukraine. Coincés par la guerre civile de 1917, ces braves alliés du tsar vont devoir quitter la Russie par le transsibérien… et boucler un tour du monde en passant par les états-unis

Le débarquement en Sicile a-t-il été parrainé par la Mafa ?

By Guillaume Lasconjarias

La Sicile a été facilement conquise par les alliés en juillet-août 1943 parce que la mafia leur a ouvert la voie en échange de la domination de l’île, dit la légende. c’est très exagéré, mais Cosa Nostra, et notamment son patron américain Lucky Luciano, ont tout de même trempé dans l’affaire… pour en tirer le meilleur profit.

Les tirailleurs, la “force noire ” de la France

By Julie d’Andurain

Ni bons sauvages, ni sacrifiés, ni coupeurs de têtes, ni même parfois sénégalais, les fameux tirailleurs étaient en réalité de bons soldats, accoutumés aux durs climats d’Afrique. une ressource économique pour la France, qui les a bien mal récompensés de leur don de soi.

Entre Espagne et Pays-Bas, la frégate prend son envol

By Roberto Barazzutti

Depuis sa naissance, la frégate a connu plus de versions que tout autre navire. Ce petit bateau méditerranéen est à l’origine équipé de rames et à voiles latines. Puis il grandit et évolue pour adopter, à Dunkerque en toute fin de XVIe siècle, sa forme classique à trois mâts abritant une batterie d’artillerie couverte. Un modèle promis à un succès universel, perpétué, par le nom tout au moins, jusqu’à nos jours.

Gorchkov, le démiurge de la puissance maritime soviétique

By Benoist Bihan

Penseur original, tacticien et politicien hors pair, il rêvait de construire une puissance navale capable de rivaliser avec l’US navy. il y est presque parvenu… mais à un coût et avec des sacrifces si exorbitants qu’il a contribué à ruiner l’UrSS.

“Le bombardement stratégique n’a été qu’une chimère coûteuse et meurtrière ”

By Pierre Grumberg

Dans sa monumentale étude sur le bombardement stratégique en Europe, l’historien britannique Richard J. Overy démontre une fois pour toutes à quel point l’attaque des centres urbains s’est révélée coûteuse – sur le plan économique comme en vies humaines – pour un résultat à tout le moins mitigé. Il revient pour G&H sur les aspects spécifiquement français des opérations de bombardement menées par les Alliés.

related issues

singapour · taïwan · indonésie · malaisie · littérature asiatique · traduction littéraire
#1
2015-01
6,99 €