Mers el-Kébir, 1940

Miki Cohen, Ardon Cohen

By Yacha MacLasha

Ils ne sont pas frères mais amis et leur trajectoire est étrangement similaire : Miki Cohen (à gauche) et Miki Cohen (à droite) ont tous deux servi, face aux Égyptiens, dans le Palmach, la troupe d’élite de la Haganah, pendant les combats qui ont accouché d’Israël en 1948. Victoire ou défaite, ils racontent sans rien cacher… Même du sort lamentable des Palestiniens. Par notre envoyé spécial à Tel-Aviv (Israël), en décembre 2015, Yacha MacLasha

Somalie, 1993

By Michel Goya · Illustrations: Patrick Chauvel

L'ONU vaincu parles seigneurs de guerre

Troupe d’élite

By Frédéric Flahaut

À partir de quels critères peut-on qualifier une unité militaire de troupe d’élite ?

Mers el-Kébir, 1940

Fallait-il détruire la flotte française ?

La flotte de tous les fantasmes

By Nicolas Aubin

Pour le malheur de la Royale, son élégance impressionne en 1940 les amirautés, au point de masquer de graves déficiences. À l’heure où la France jette l’éponge, redistribuant les cartes du conflit, elle alimente peurs et convoitises. La Royal Navy avait-elle raison de la craindre ?

Un drame en 10 actes

By Pierre Grumberg

Unité de temps et de lieu. À la façon des tragédies classiques, l’opération baptisée Catapult se déroule sur une journée, le 3 juillet 1940, avec pour toile de fond la rade de Mers el-Kébir. D’entrevues en quiproquos, côtés britannique et français, les heures s’égrènent jusqu’à l’inéluctable.

Pourquoi Churchill a voulu Mers el-Kébir

By Pierre Grumberg, Bernard Costagliola

Winston Churchill joue un rôle clé dans la décision britannique d’attaquer la flotte française. Mais quelles ont été ses raisons ? A-t-il fait preuve de machiavélisme diplomatique, de jalousie ou a-t-il simplement agi au plus vite pour neutraliser, coûte que coûte, une future menace ?

Une déchirure dont l’Axe ne profite pas

By Bernard Costagliola

Relatif échec militaire, l’opération Catapult rapproche Londres et Washington, au prix de la haine de Vichy. Une guerre navale entre la France et l’Angleterre est à deux doigts d’éclater… Mais Hitler néglige la main tendue par Darlan. Et la prudence de la Royal Navy empêche l’irréparable.

Tuniques bleues

By Vincent Bernard

Les cavaliers de la frontière

La Dacie

By Frédéric Bey

Une conquête inutile ?

Le Luger

By Stéphane Rivoire

Une arme pour préparer la guerre

Mirage III

By Benoist Bihan

Le chasseur à succès tricolore

Ksar el-Kébir

By Laurent Henninger

La débâcle portugaise au Maroc

Alexeï Broussilov

By Yacha MacLasha, Jean Lopez

Pour tous, il incarne la figure du général russe de la Grande Guerre. Mais celui qui va passer du service du tsar à celui des bolcheviks affiche toutefois un bilan aussi contrasté que les souvenirs qu’en gardent les Russes. Célébré par le jeune État soviétique dans les années 1920, il est condamné à l’oubli par Staline. Avant d’être réhabilité.

related issues

churchill · caricature · staline · général de gaulle · jacques faizant · tim
#14
1970-12
0 €