Le paysage à l’épreuve du noir & blanc

World Press Photo 2015

Le baromètre du photojournalisme est-il détraqué ?

Le laboratoire numérique de Sylvain Lagarde

by Philippe Bachelier

Dans notre dossier sur le paysage en noir et blanc, le travail de Sylvain Lagarde est celui qui joue le plus avec les nombreux registres que le numérique offre au photographe. Son usage du pixel ne bascule jamais dans le factice, mais dans des rêveries mélancoliques. Il nous livre son art de mélanger les calques dans Photoshop.

Les réglages Lightroom de Jean-Pierre Gilson

by Philippe Bachelier

Les paysages en noir et blanc de Jean-Pierre Gilson ont quelque chose du jardin à la française. C’est ordonné, élégant et symétrique. Dans l’interprétation de ses prises de vue, on ne trouvera aucune dramatisation outrancière. Son passage à la prise de vue numérique ne l’a pas fait déroger de l’approche du paysage qu’il pratiquait en moyen-format argentique. Il privilégie la quête du lieu et de la lumière aux travestissements de la post-production. Un logiciel généraliste comme Lightroom lui suffit amplement. Suivons le guide.

Les sténopés au caffenol d’Annick Maroussy

by Renaud Marot

Photographe professionnelle spécialisée dans l’illustration des plantes et des jardins, Annick vit, travaille et partage son temps entre Paris, où elle enseigne la photographie de reportage et Étretat, où elle propose des stages photo sur la pratique du sténopé. Des plantes comme sujets aux plantes comme moyen pour sa photographie d’auteur, il n’y a qu’un pas qu’Annick a franchi grâce à la technique du caffenol. Car il se trouve que l’acide caféique contenu dans les fèves de café est un formidable agent de révélation, non polluant et respectueux de l’environnement…

Les procédés alternatifs de Philippe Grunchec

by Philippe Bachelier

Après une carrière de conservateur de musée, Philippe Grunchec exerce une activité de photographe de portraits, de natures mortes de paysages et d’architecture. Il est passionné par les techniques de laboratoire. Il effectue lui-même ses tirages noir et blanc argentiques ainsi que certains procédés “alternatifs” (platine-palladium, cyanotype, Vandyke). Il nous dévoile les coulisses de son travail sur le Désert de Retz, qui a donné lieu à un livre (Le Désert de Retz, Éditions Gourcuff Gradenigo).

Les négatifs numérisés de Josef Koudelka

by Philippe Bachelier

Chez Josef Koudelka, le noir et blanc est dense et fouillé. Le grain du film, qu’il s’agisse de celui des films est-allemands qu’il employait quand il vivait en Tchécoslovaquie ou plus tard celui de la Tri-X, marque ses photographies de son empreinte. Très exigeant sur la qualité des tirages, dont il a confié la réalisation au labo parisien Picto depuis plusieurs décennies, son approche a épousé les évolutions technologiques de la photographie. L’agrandisseur a été remisé au profit de la numérisation des films. Et les tirages sont désormais imprimés en jet d’encre. Christophe Batifoulier, maître tireur chez Picto, nous dévoile ce travail en coulisse.

Les négatifs numériques et tirages platine de Kurt Stier

by Renaud Marot

Aujourd’hui, la technologie des imprimantes jet d’encre et la disponibilité de beaux papiers Fine Art permettent des impressions d’une grande qualité visuelle. Il existe cependant de nombreux photographes qui, comme Kurt Stier, restent fidèles à des procédés aussi artisanaux qu’ancestraux, tels que le platine-palladium. Toutefois, si l’épreuve finale ne doit rien au numérique, il n’en va pas de même pour le négatif qui a permis de la créer par contact. L’impression jet d’encre s’avère là une véritable aubaine pour les praticiens alternatifs…

Lightroom

by Philippe Durand

Pour maîtriser le rendu de photographies en noir et blanc, en argentique on doit jouer avec des filtres à la prise de vue, alors qu’en numérique on préférera régler les tonalités de gris en post-production, à partir d’un original couleur. Philippe Durand vous montre comment maîtriser les curseurs de mélange noir et blanc dans votre logiciel, en utilisant ici Photoshop Lightroom d’Adobe.

Christian Berthelot

La série César restera comme l’un des chocs de l’édition 2015 de Circulation(s), le festival de la jeune photographie européenne. Nous avons eu un immense coup de coeur pour ces nouveau-nés saisis à leurs premiers instants de vie, au seuil de leur humanité. Tout de suite après la violence, la crudité, voire la peur ou la répulsion que l’on peut éprouver de prime abord, domine rapidement le sentiment de grâce qui émane de ces petites victoires de la vie : tous ces bébés sont nés par césarienne sous la lumière brutale d’un bloc opératoire. Comment un travail documentaire est susceptible de déboucher sur une démarche artistique originale, c’est aussi ce que nous raconte Christian Berthelot, photographe de spectacle et auteur de cette exceptionnelle série.

related issues

Diapason Guide d’achat
yamaha · onkyo · samsung · pioneer · panasonic · oppo
#47
2016-11
7,90 €