Numéro 18

Bret Easton Ellis

by Jesse Pearson · illustrations: Jerry Hsu

En six romans et un recueil de nouvelles, Bret Easton Ellis a construit l’une des œuvres les plus fascinantes, divertissantes et barrées de la littérature contemporaine.

L’homme derrière The Carter

by Julien Morel

On s’est entretenu avec le réalisateur du documentaire sur Lil’ Wayne

Glenn Danzig

by Sam Mc Pheeters · illustrations: Jeaneen Lund

La plupart des artistes reconnus doivent creuser un fossé entre leur image publique et leur vie privée, mais Glenn Danzig, lui, doit jongler entre deux versions distinctes de son image publique. Il n’y a qu’à voir l’ambivalence entre le nunuche du clip de « Mother » et la puissance de la chanson elle-même.

Sur les traces de ce qui reste de l’ETA

by Laurent Laughlin

La ville de San Sebastian, sur la côte atlantique espagnole, en contrefort des Pyrénées, ressemble à une mini-Rio avec son architecture grandiose, ses plages de sable, ses palmiers et ses retraités en goguette.

François Roche

by Caroline Dumoucel · illustrations: Estelle Hanania

François Roche est un architecte français radical. Il est du genre à mettre un virus dans un ordi pour calculer la trajectoire d’un pont, à introduire une bactérie dans des plantes pour en faire une cabane, à construire un musée qui se recouvre progressivement d’une couche de pollution ou à faire boire aux gens en temps réel l’eau de la lagune de Venise. Il est aussi du genre à se fâcher avec tout le monde.

La dernière interview d’Alexander Shulgin

by Hamilton Morris · illustrations: Ash Smith

J’aime Alexander Shulgin. C’est mon idole, mon héros, mon soleil, mon O2. J’ai aimé chacune des 978 pages de son œuvre maîtresse sur les phényléthylamines, PiHKAL (Les Phényléthylamines que j’ai connues et aimées – une histoire d’amour chimique), et chaque milligramme de son traité de 1,13 kilo sur les tryptamines, TiHKAL (Les Tryptamines que j’ai connues et aimées). Au-dessus de mon lit, j’ai épinglé une grande photo de Shulgin et de sa femme Ann, enlacés. Alexander est le grand-père de l’ecstasy, le magicien de la molécule, le conquistador de l’atome. Il a créé plus de drogues psychédéliques en l’espace de cinquante ans que la jungle amazonienne depuis que le monde est monde. Il tient plus de la créature mythologique, du centaure chimique, que de la personne réelle. Pourtant, son existence est avérée, comme je me prépare à en attester.