Créer une Alerte

Numéro 49

numéro 49
date 03/2013
magazine Berlin Poche
périodicité mensuel
Univers Culture
nationalité DE
partager
kiosque

Certains ont déploré le ton pessimiste employé dans mon édito de février, ce dernier ne vantant pas assez notre nouvelle ère au format A5. Loin de déprimer, j'observe simplement la société qui nous entoure. Et même si elle est bien souvent à corriger, il m'en faudrait plus pour renoncer à mon optimisme ! Prenez la dernière petite sauterie berlinalesque de l'Ambassade (de France, aber sicher!). En voilà une belle société, ou devrais-je plutôt dire une "jolie cour", truffée de petits fours et autres troubadours. J'y étais invitée pour la première fois en tant que rédactrice en chef de BP (ça va bientôt faire cinq ans qu'on existe...) et ce, uniquement grâce aux innombrables courbettes de mon ami G. En amont, on me proposa un sac d'une grande marque (de luxe), offert par l'un des sponsors (de luxe), que j'aurais même pu aller chercher dans le magasin en shuttle (de luxe). Mais voilà, si j'acceptais, je frôlais le ridicule, en devenant l'instant d'une réception la "starlette photographiable". J'ai refusé. On m'a rappelée pour me préciser que je pouvais me le faire livrer par coursier à la rédaction... Mais revenons au sujet de la soirée : le Berlinale, le Cinéma français et les décorations de Chevalier des arts et des lettres. Pour remercier son Excellence, il faut : condition n°1, faire un discours un brin autobiographique. Condition n°2 : sortir la phrase "pommade" du style : "Je suis tombé amoureux de la France, non pas du pays, mais de son idéologie". Condition n°3 : avoir un contingent exponentiel de citations. Sauf que quand on s'accapare les vers de Prévert, sans logique aucune, ça me donne envie de tirer ma révérence à cette France qui n'est pas ma France. A défaut de séquence cinéma (quoique d'une certains façon Es war ganz großes Kino!), je me contenterai donc d'une séquence coup de gueule. Sur ce, bon mois de mars et vive les jeunes bourgeons !

  • Steve Morell, musicien — Par Romain Vieillé

    Le jour de ma rencontre avec Steve Morell, un "fog" planait sur Berlin. Des airs de punk-rock résonnaient. Fumée de chaleur moite donnaient aux bureaux de Pale Music une ambiance de fin de concert. J'avais mon compte de nicotine pour un mois et pénétrais dans un monde parallèle. Derrière l'accueil bonhomme, le taulier a la sagesse rebelle.

  • Carrosses de RDA — Par Jean-Pascal Lejeune

    Les Volvo, voitures officielles de l’État, ou Staatskarossen selon le jardon, étaient à la RDA ce qu'étaient les DS à la France gaullienne. En service dès la fin des années 1970, elles supplantèrent leurs concurrentes russes et tchèques, trop mastocs et surtout trop coûteuses à l'entretien...

  • L'oasis Mezcaleria — Par Lisa Ducret

    Une parenthèse mexicaine s'est ouverte sur la Torstraße fin 2012, là où s'enchaînent Currywürste, kebabs et autres kiosques. Le Mercado San Cosme offre une vitrine intrigante : est-ce un magasin de vêtements, d'artisanat ou une agence de voyage ? Il suffit de rentrer pour découvrir une épicerie fine et mini-boutique d'objets importés directement du Mexique.

  • T'as tort de ne pas regarder... — Par Bérénice Geoffray et Romain Vieillé

    "Ist es frei?"Les places se font chères au Hops&Barley, ce dimanche à 20h15. Les gens se faufilent, prennent leur dernière commande avant l'extinction des feux. L’Allemagne toute entière, postée devant l’écran, attend son générique préféré, celui du bon vieux tatort.

  • Berlin plus près du ciel — Par Régine Mazion

    Avoir tout à soi un petit chez-soi sous les toits berlinois : un rêve auquel on veut croire. Et même si l'immobilier augmente de 15% par an, si la spéculation locale internationale s'emballe et s'il n'est déjà plus possible de trouver dans certains quartiers des prix inférieurs à 1 000€ le mètre carré, Berlin reste l'une des capitales les moins chères d'Europe.

  • Zerstörung der vielfalt — Par Pauline Mercier et Laurène Perrussel-Morin

    Année anniversaire oblige, 2013 se penche sur le sort de l'art sous le régime national-socialiste (1933-1945). Rencontre avec Moritz van Dülmen, directeur général de l'organisme Kulturprojecte de Berlin.

  • L'homme ouvert — Par Nathalie Frank

    A l'occasion du festival F.I.N.D., nous avons rencontré le directeur de la Schaubühne. Portrait d'une coqueluche moderne et de son théâtre.

  • Fiction et démocratie — Par Laurène Perrussel-Morin

    Chili, 1988. Cédant aux pressions internationales, Pinochet organise un référendum dans le but d'asseoir son pouvoir. C'était sans compter avec la créativité de la campagne pour le "non" menée par le jeune publicitaire René Saavedra. Rencontre avec Pablo Larrain, réalisateur de Nol, et Gael Garcia Bernal, qui interprète le personnage principale.

  • Samantha Fox a dit... — Par Nadia Says

    Nouvelle ère pour le clubbing ? Le Kater se refait une beauté, le Bar25 se redéveloppe, Berghain se fait vraiment cher, Horst semble mordre la poussière, w YSIw YG vire la moitié de son équipe, le Soju n'est plus, le +0 ne reviendra pas, urban Spree se fait une place sur la scène... et la musique se fait plus dansante et festive !

  • Rejoignons la mission ! — Par Sarah Benhaiem

    La Mission, serait-ce une nouvelle secte ? Pablo Roman-Alcala aka Beaner, et Mandie, co-fondateurs du projet nous présentent leur bébé multi-facettes.