Créer une Alerte

Intox, Les médicaments de l’esprit

numéro 29
date 01/2012
magazine Books
périodicité mensuel
Univers Littérature
partager
kiosque

« Intox » - Le mot grec toxicon désignait le poison pour flèches. « Intoxiquer » veut donc dire d’abord « empoisonner ». Son utilisation au sens moral du terme, qui désigne l’empoisonnement de l’esprit par la propagande, est d’usage en France depuis un siècle environ. L’abréviation « intox », qui ne désigne que ce sens dérivé, est apparu dans les années 1960. Les médicaments de l’esprit, ou psychotropes, forment un beau cas d’école pour explorer plus avant les deux sens du mot. Les neuroleptiques sont accusés, études scientifiques à l’appui, d’intoxiquer le cerveau (et le corps) des malades. C’est le cas aussi, dans une moindre mesure et sous d’autres formes, des antidépresseurs, des anxiolytiques et des psychostimulants. (...) Olivier Postel-Vinay

  • Introduction - Cinq débats — Par Olivier Postel-Vinay

    Dossier Les médicaments de l’esprit - Devinette : quelle sera en 2020 la deuxième cause d’invalidité dans le monde ? La dépression, annonce l’OMS. Les troubles mentaux dans leur ensemble sont d’ores et déjà la deuxième cause d’invalidité et de décès prématuré, après les maladies cardiovasculaires, estime l’OCDE. Que se passe-t-il donc ? Faut-il mettre en cause le déclin du sentiment religieux et des grandes idéologies ?

  • À qui profitent les psychotropes ? — Par Marcia Angell

    Dossier Les médicaments de l’esprit - Le triomphe d’une conception purement biologique des troubles mentaux et la sainte alliance des psychiatres avec l’industrie pharmaceutique conduisent plusieurs auteurs à dénoncer les dérives d’une profession qui prendrait mal soin des patients. Au point, parfois, de leur nuire ?

  • Arguments en tous sens

    Dossier Les médicaments de l’esprit - L’article de Marcia Angell a suscité des réactions réservées ou hostiles de psychiatres américains, dont John Oldham : « Les Américains ne sont pas surtraités »

  • Bernard Granger : « S’il suffisait de jouer au ballon pour guérir la dépression… » — Par Bernard Granger

    Dossier Les médicaments de l’esprit - Le marketing de Big Pharma et le réductionnisme biologique valent d’être dénoncés, mais il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Heureusement pour les personnes qui souffrent, les psychotropes sont souvent bien plus efficaces que des placebos.

  • Quelle justice internationale ? — Par Tzvetan Todorov

    Chronique - L’ancien président de la Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo a été transféré à la prison de la Cour pénale internationale (CPI), à La Haye. Est-ce à dire que la justice internationale commence enfin à s’imposer partout et que, le temps de l’impunité étant terminé, les puissants de ce monde doivent commencer à trembler ?

  • Fukuyama n’en a pas fini avec l’histoire — Par John Gray

    Politique - Vingt ans après avoir proclamé la « fin de l’histoire » par triomphe de la démocratie libérale, Francis Fukuyama persiste et signe. Il remonte aux chimpanzés pour montrer à quel point le système politique occidental est l’inévitable achèvement des sociétés humaines. De quoi amuser les hiérarques iraniens ou chinois.

  • Et si les juifs avaient inventé la modernité ? — Par David Nirenberg

    Histoire - Nous sommes tous des marranes ! C’est du moins la thèse d’un philosophe israélien, qui voit en ces juifs convertis au catholicisme dans l’Espagne médiévale les véritables ancêtres de l’individu contemporain : laïcs, matérialistes, tolérants… Parce qu’ils naviguaient entre deux identités, ils cultivaient déjà cette distance critique qui serait au cœur de la modernité. Mais que vaut la démonstration ?

  • Les derniers jours de Marcel Proust — Par Graham Robb

    Vie privée des écrivains - Homosexuel à une époque homophobe, juif dans une société antisémite, bourgeois parmi les aristocrates, toxicomane tiré à quatre épingles, Proust était un étrange marginal mondain. Les derniers mois de sa vie le montrent en égocentrique passionné, entièrement occupé à exploiter ses sensations et ses amitiés pour achever son œuvre.

  • Le malheur des classes moyennes et comment y remédier — Par Don Peck

    Société & politique - La paupérisation des classes moyennes est devenue un problème crucial, notamment aux États-Unis. Pour inverser la tendance, il faut favoriser l’innovation, agir sur la formation, subventionner les emplois à bas salaires et taxer davantage les riches.

  • Lionel Shriver : « J’ai besoin de défis, de difficultés » — Par Minh Tran Huy

    Littérature & arts - Dans son dernier livre, Lionel Shriver s’attaque une nouvelle fois à un sujet qui dérange : le prix d’une vie et le système de santé américain. De son écriture féroce, cette éternelle outsider aime décidément explorer les lieux où se croisent destinées individuelles et choix collectifs. Entretien.

  • Le culte des stars est-il religieux ? — Par Pete Ward

    Société & politique - Futile, le culte des célébrités qui imprègne nos sociétés ? Débiles, ces adolescents obsédés par leurs idoles ? Moins qu’on le croit, répond un théologien peu conformiste. Le monde des people, où le sordide côtoie le sublime, fait office de magasin des modes de vie. Comme hier la mythologie, il offre du sens et d’indispensables points de repère.

  • La marche suspendue des moai — Par Roger Atwood

    Histoire - Non, ce ne sont pas les célèbres statues géantes qui ont détruit l’île de Pâques en obligeant ses habitants à abattre les arbres nécessaires à leur transport. Non, la population n’a pas décliné en raison de son imprudence écologique, comme le prétend la vulgate. Les coupables, ici comme ailleurs en Amérique, ce sont les maladies venues d’Europe.