Créer une Alerte

Georges-Arthur Goldschmidt

numéro 124
date 06/2011
magazine Le Matricule des Anges
périodicité mensuel
Univers Littérature
partager
kiosque
  • Du bruit et du silence — Par Thierry Guichard

    Actualité - Pourrait-on vivre un moment historique sans le savoir ? Les manifestations madrilènes ou athéniennes qui donnent au mouvement d’une jeunesse européenne déprimée des airs de révolution arabe émargent à peine au déroulé des journaux télévisés, plus préoccupés de chercher des traces de sperme dans les chambres d’hôtel américain. Pourtant, la contestation est bien là à nos portes. À nos fenêtres aussi et jusqu’en notre demeure si l’on en croit le site Rue89 qui offre à ses lecteurs une carte de la contestation en France. Diantre ! On manifesterait en France ? Nulle trace de ça dans les JT…

  • Feuilles volantes

    Exposition - L'Hôtel de ville de Paris accueille jusqu’au 9 juillet l’exposition « Archives de la vie littéraire sous l’Occupation » dont l’éditrice Claire Paulhan, Olivier Corpet (IMEC) et l’historien américain Robert O. Paxton sont les commissaires. Toujours plus enrichie. Une première version fut présentée en 2008 au Mémorial de Caen. Près de huit cents documents (correspondances, revues, tracts, poèmes, photos…) apportent un autre éclairage sur le rôle des intellectuels et des écrivains dans la France occupée.

  • Montagnes russes pour midinettes — Par François Salvaing

    Vu à la télévision - Sous les climats où nous vivions, jaillirent trois sources d’unanime enthousiasme télévisuel. Le vendredi nous mariâmes le Prince so charming et sa charmée, William et Kate, deux parasites sur le pavois, jouez hautbois ! Le dimanche nous béatifiâmes il Papissimo Papa, Jean-Paul, résonnez musettes et frissonnez nonnettes ! Et le lundi, battez tambour, sabrez champagne ! En moins d’une heure nous prîmes d’assaut, mîmes balle en tête puis jetâmes à la mer, monstre des monstres, Oussama, fils renégat des féodalités saoudiennes et de la Central Intelligence Agency. Ô jours de miel ! Ô éditions spéciales !

  • Retour au froid — Par Gilles Magniont

    Repères - Le nouveau roman de l’octogénaire Le Carré épate encore par sa maîtrise, tout entière tournée vers une profonde émotion.

  • Peter Handke - L’épellation du monde — Par Richard Blin

    Quatre nouveaux titres de Peter Handke pour découvrir une singulière façon de regarder le monde, et saisir une écriture cherchant à concurrencer l’évidence et la présence du réel.
    Des carnets aux récits, l’écrivain autrichien nous fait partager le rythme de ses dérivations.

  • À l'air libre — Par Thierry Cecille

    Essais critique - Incisifs et roboratifs, les textes d’Annie Le Brun dénoncent ce qui nous menace : l’asservissement des sens et de l’imaginaire.

  • La tête à l'Ouest — Par Lionel Destremau

    Ciritique - La réédition de Lonesome Dove, l’oeuvre-phare de Larry McMurtry, permet de redécouvrir un des monuments du western américain.

  • Cuisine globalisée — Par Patrick Gay-Bellile

    Théâtre critique - Un exercice d’écriture virtuose découpé comme au cinéma par un jeune auteur de la nouvelle scène allemande.

  • Respirer les lieux — Par Philippe Savary

    Editeur - C’est avec discrétion et obstination que les éditions Isolato bâtissent un singulier catalogue, dédié à une littérature de « plein air ». Éloge des détours, du proche et du lointain, de l’étonnement et de l’indépendance.
    Propos recueillis par Philippe Savary

  • What bridge ? — Par Dominique Fabre

    Ils ont cassé le pont au-dessus de la porte de Vitry. Bien sûr il ne servait plus à rien, sinon imaginer des trains qui ne roulent plus dans un peu de verdure, mais justement. Ce doit être pour agrandir à cause des travaux du tramway, faut-il resserrer encore plus la petite ceinture ? Chaque matin je regarde nos sales têtes de citoyens dans le bus PC2 pour trouver quelqu’un qui partagerait le même moche pressentiment, concernant le chemin de fer pour les trains qui ne passent pas, dans la verdure.

  • Georges-Arthur Goldschmidt - Une vie de rechange — Par Thierry Guichard

    Écrivain, essayiste, traducteur d’origine allemande, toute son œuvre vise à acquérir une légitimité à exister, en même temps qu’elle enregistre l’étonnement d’être en vie.
    Connu pour ses traductions de Nietzsche, Kafka et Handke, Georges-Arthur Goldschmidt n’a jamais
    cessé d’écrire sa propre oeuvre, nourrie à la source autobiographique et à une enfance déchirée. Toute une vie bien écrite. Entretien

  • L’écrit en miroirs — Par Thierry Guichard · Visuels : Olivier Roller

    Toute l’oeuvre de Georges-Arthur Goldschmidt vise à acquérir une légitimité à exister, en même temps qu’elle enregistre l’étonnement d’être en vie. Une autobiographie universelle.

  • Quatre Sainte-Victoire — Par Thierry Guichard

    Avec les quatre livres qui paraissent, le lecteur peut prendre la mesure d’une oeuvre singulière, commencée il y a quarante ans.

  • Le refus de l'affranchi — Par Richard Blin

    Écrit au plus près de l’épreuve, le journal testamentaire de Serge Sautreau est celui d’un funambule en exil de l’existence qui crie sa soif de vivre.

  • Les histoires d’A — Par Valérie Nigdélian-Fabre

    Sur fond de roman-photo décalé et de réjouissante absurdité, Joël Baqué livre une version désabusée de la lutte des classes. Tragique et joyeux, Aire du mouton réinvente cette lutte.

  • Alter Lego — Par Jean Laurenti

    Domaine français - À travers un récit peu linéaire, Gérard Manset brosse un portrait pudique d’Alain Bashung et narre leur amitié tardive.

  • Vrais gens et faux gens — Par Jacques Serena

    Le pli est pris, quand je finis une série de séances d’atelier d’écriture avec un groupe particulier dans un lieu particulier, j’essaye d’en faire un compte-rendu. C’est pour l’instance qui a initié l’affaire, ou parfois juste pour moi, histoire de moi-même essayer de me rendre un peu compte. Parce que de chaque lieu se dégage une caractéristique, sensible dans le contenu et dans la façon de dire. Caractéristiques d’autant plus sensibles qu’on mène, comme je le fais, trois ateliers en même temps, dans trois lieux bien différents avec des tribus de gens dans des situations bien différentes.

  • Laszlo Krasznahorkai - Chapiteau existentiel — Par Jérôme Goude

    En Hongrie, une organisation contraint un homme à s’exprimer devant un public impassible. Par-delà la mélancolie et la révolte, Thésée universel de László Krasznahorkai exhorte au renoncement matériel et entraîne le lecteur dans un dédale narratif féroce et burlesque. Entretien.
    Propos recueillis par Jérôme Goude

  • Briser la glace — Par Sophie Deltin

    Domaine étranger - Cela aurait pu être une petite histoire sans prétention, mais la sensibilité et l’art littéraire de Michael Köhlmeier donnent à ce court récit l’intensité d’une parabole.

  • Monument au Livre — Par Éric Dussert

    Parution du troisième et dernier volume du Dictionnaire encyclopédique du Livre, après quinze ans d’efforts collectifs. Esquisse d’un panorama avec l’un de ses maîtres d’oeuvre. Entretien avec Jean-Dominique Mellot.
    Propos recueillis par Éric Dussert

  • Graisse wagons — Par Éric Dussert

    Histoire littéraire - Modeste ouvrier du romantisme, le maçon et jardinier Adolphe Vard n’a jamais cessé de taquiner la muse, tout en suant pour le compte des Chemins de fer.