Créer une Alerte

Une gauche économique crédible ?

numéro 46
date 09/2011
revue Multitudes
périodicité trimestriel
Univers Société
partager
kiosque
  • A CHAUD - Bienvenue aux indignés, mutins et luttants ! — Par Yves Citton, Anne Querrien, Victor Secretan

    Le Mouvement du 15 Mai, rassemblé environ un mois sur la Puerta del Sol de Madrid autour du chant No nos moveran (repris des combats des républicains espagnols de 1936), s’inscrit dans un vent de révolte qui agite depuis de nombreux mois tout l’espace méditerranéen. Des rues de Sidi Bouzid aux villes de Syrie, en passant par la place Tahrir et la place Syntagma d’Athènes, des gestes comparables se répandent d’un pays à l’autre, témoignant dans chaque cas de circonstances particulières mais aussi d’un décalage croissant entre des espoirs soulevés et des frustrations indignées.
    - Les micropolitiques de la Puerta del Sol
    - Articulations macropolitiques
    - Un problème de classe
    - De l’indignation à l’engagement et à la lutte
    - De la clameur d’indignité à la pratique co‑immuniste
    - Il ne nous ferons
    - L’émergence d’un populisme non fascisant
    - Vers une diffusion par capillarité ?
    - La luttinerie qui vient

  • A CHAUD - Qu’est-ce que l’indignation ? — Par Alexandre Matheron

    Tout d’abord, rappelons ce qu’est l’indignation. Telle que la définit l’Éthique, c’est une forme d’imitation affective : comme l’indique le corollaire d’Éthique III, proposition 27, c’est « la haine que nous éprouvons pour celui qui fait du mal à un être semblable à nous » ; et nous l’éprouvons par imitation des sentiments de la victime, avec une intensité d’autant plus grande que celle-ci nous ressemble davantage – étant entendu, comme l’avait montré à l’avance la proposition 22 avec son scolie, qu’elle sera encore plus forte si cette victime est en même temps quelqu’un que nous aimons.

  • A CHAUD - Y’en a marre : Rap et contestation au Sénégal — Par Thiat & Sidy Cissokho

    Le 23 juin 2011 était prévu le vote d’une loi modifiant le mode de scrutin de l’élection présidentielle sénégalaise de 2012. Cette loi devait permettre au futur président d’être élu en même temps que son vice-président, au premier tour, avec 25 % des voix.

  • ICÔNE - Entretien avec Simon Boudvin — Par Caroline Soyez‑Petithomme

  • ICÔNE - Making Do and Getting By — Par Caroline Soyez‑Petithomme

    Richard Wentworth répond souvent à une question par une question. À l’instar de son oeuvre qui invite à poser un regard nouveau sur notre environnement quotidien, sa stratégie discursive ne cesse de reposer les choses. À propos de sa pratique et de la façon dont il se définit, Wentworth explique : « Si l’on considère que je suis artiste quelle forme prend mon travail ? Comment le définir ? Je ne produis pas beaucoup, je ne fabrique pas beaucoup d’objets par exemple. Je vis dans une sorte d’agitation ou de tumulte permanent, non pas que je sois perturbé ou embrouillé, mais disons que je me place et que j’évolue dans des interstices. » C’est effectivement dans des entre-deux, dans de petits espaces laissés vides entre les parties d’un tout, de la ville, que l’oeuvre de Wentworth s’écrit et s’inscrit.

  • MAJEURE - Une gauche économique crédible ? — Par Revue Multitudes

    À quoi tient la crédibilité d’un programme économique ? À des propositions opérationnelles qui mobilisent directement vers plus de justice. Par leur souci de préserver l’existant, gauche et droite deviennent indiscernables sur le revenu d’existence, l’impôt, l’euro, l’Europe, l’accès à la connaissance,
    l’écologie. Ce dossier lance des idées décapantes et suggère des principes de changement, en amont d'un programme dont la réalisation tiendra bien plus à la composition des forces au Parlement qu'à la seule victoire de l'alternance.

  • MAJEURE - Politique économique crédible de la gauche : mode d’emploi — Par Yann Moulier Boutang

    On ne trouvera pas dans ce dossier un programme comme celui qu’on distribuait dans les salles de cinéma. Plutôt des réflexions sur les conditions de possibilité d’un tel programme. Si nous en sommes encore aux prolégomènes, c’est qu’il y a du pain sur la planche – et sur les conditions d’élaboration d’un tel programme et sur une tactique qui aille avec (voir la contribution liminaire de Yann Moulier Boutang). Il ne faut pas craindre d’aller jusqu’au bout des idées. La politique se meurt d’une dramatique absence d’idées, alliée à une pusillanimité que n’arrange pas la sondo-cratie, véritable médecine purgatoire.

  • MAJEURE - Préalables à tout programme économique crédible — Par Yann Moulier Boutang

    - Importun programme
    - Remèdes de cheval pour maquignons électoraux
    - Wikiser les processus d’élaboration des programmes
    - Règles provisoires pour la direction de l’esprit politique
    - Un hybride de véritables idées nouvelles et de rapports de force

  • MAJEURE - Comptabiliser l’intellect général — Par Crawford Spence

    La reconnaissance du travail comme catégorie sociale irréductible engendre une perte de pouvoir d’entraînement des conventions sociales qui encadrent l’exploitation. Ainsi que le fait remarquer Slavoj Zizek, proche des thèses du marxisme autonome à l’occasion, lorsqu’il se livre à l’analyse du concept de travail immatériel, « l’exploitation, au sens marxiste classique du terme, n’est plus possible1 ». On voit ainsi apparaître une conception de la propriété comme forme de vol. Le loyer économique se substitue de fait au profit.
    - Le pouvoir du calcul
    - À la recherche du travail

  • MAJEURE - Pour une taxe sur tous les mouvements de fonds — Par René Montgranier

    René Montgranier est le pseudonyme de René Tourenq, né en 1912, mort en 20051. Son fils nous le décrit ainsi : « Né en 1912 de parents modestes qu’il vénérait (…), licencié ès lettres, diplômé des études supérieures classiques, il était professeur de français, latin, grec lorsque la guerre a éclaté. Lieutenant au 6ème Sénégalais, 6 blessures en mai 1940, Légion d’honneur, Croix de guerre, deux citations. Pendant l’Occupation il est devenu directeur des services sociaux – on dirait DRH de nos jours – d’un groupe d’usines de la région parisienne (20.000 personnes avec les familles).

  • MAJEURE - Les atermoiements illimités de l’UE sur la crise de la zone euro — Par Francisco Javier Padilla Olivares

    Réflexions prospectives à partir de la nouvelle donne monétaire.
    - Une situation grecque toujours critique
    - Le tabou de la restructuration de la dette
    - Un renforcement confédéral paradoxal
    - Faire participer le secteur privé ?
    - Le chantage de la BCE
    - La BCE au centre de la tourmente
    - La nouvelle donne monétaire : quelques pistes prospectives
    - La crise de la zone euro comme crise épistémologique et politique
    - Quelques chantiers prospectifs

  • MAJEURE - A2K, un mouvement international pour l’accès aux savoirs — Par Gaëlle Krikorian

    La « propriété intellectuelle » a suscité de nombreuses tensions au cours des dix dernières années. Les conflits se sont cristallisés lors des négociations entre États au sein de l’Organisation Mondiale pour la Propriété Intellectuelle (OMPI), de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) ou encore de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).
    - Un mouvement pour l'accès de la connaissance
    - Émergence d'un agenda politique commun
    - Le passage du singulier au commun
    - Limites et perspectives, un passage par la Thaïlande

  • MAJEURE - Quelle crédibilité économique et écologique pour la gauche en 2012 ? — Par Éloi Laurent

    Un enjeu politique central est susceptible de mobiliser les esprits à gauche dans la perspective des échéances électorales de 2012, désormais imminentes : la crédibilité économique, c’est-à-dire la capacité revendiquée de gouverner l’économie française dans une Europe et un monde durablement marqués par la crise globale et la dégradation des
    finances publiques qui en a résulté.
    - Sortir de la crédibilité exterminatrice
    - La crédibilité n'est pas le contraire de la démocratie
    - La soumission aux marchés ne rend pas crédible
    - La crédibilité social-écologique
    - Changer la manière de mesurer la richesse
    - Développer écologiquement la justice sociale

  • HORS-CHAMP - Au bord de la langue de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration — Par Sonja Neef

    En 2008, un nouveau musée a été inauguré à la périphérie de Paris : la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration (CNHI), un musée national français consacré à l’histoire de l’immigration.
    - Carte postale du bord de la langue
    - A la périphérie
    - Les regards sur l'immigration
    - Repères de l'immigration
    - Un créole sans accent
    - Couc-couça

  • ICÔNES : Giasco Bertoli, Tennis Courts — Par Victor Secretan

  • MINEURE - Rythmanalyses

    Physique, biologique ou social, tout corps est constitué de rythmes. Depuis que Henri Lefebvre en a fixé le cadre général, la rythmanalyse est cependant largement demeurée à l’état de projet. Ce dossier vise à la fois à clarifier le concept de rythme qui fournit une clé d’intelligibilité des mutations de notre temps, et à esquisser les applications qui permettent d’éprouver la fécondité pratique de ce concept.

  • MINEURE - Pourquoi avons-nous besoin d'une rythmologie politique ? — Par Pascal Michon

    « Il existe un lien consubstantiel entre pouvoir et rythme. Ce que le pouvoir impose avant tout, c’est un rythme (de toutes choses : de vie, de temps, de pensée, de discours). » Roland Barthes, Comment vivre ensemble.
    - Des nouvelles formes du pouvoir dans le monde fluide
    - Mérites et insuffisances des approches marxistes
    - Vertus et limites des approches micro‑logiques
    - Vers une conception du pouvoir comme médium rythmique

  • MINEURE - Ainsi marche Anna Cruz — Par Frédéric Bisson

    Anna Cruz passe dans la rue au bruit de ses chaussures. Telle une sorte d’aura sonore, le martèlement sur l’asphalte est une puissance. Anna enfonce en cadence ses talons dans la conscience comme les aiguilles d’un vaudou quotidien.
    - Le Rythme comme répétition et comme différence
    - Polyrythmie
    - Microrythmie

  • MINEURE - Les nouveaux rythmes de la politique dans les sociétés à grande vitesse — Par William Scheuerman

  • MINEURE - Rythmes scolaires : permanence et ouvertures d’une grille — Par Anne Querrien

    L’éducation a eu un pouvoir de transformation de masse du jour où elle s’est déroulée dans des écoles, a imposé un rythme plus ou moins uniforme à des enfants rassemblés dans des espaces spécialisés. Cette innovation date en France du XVIIe siècle et a été mise en place par les Frères des Écoles Chrétiennes pour ce qui concerne l’école primaire.

  • MINEURE - Techno-rythme — Par Ariel Kyrou

    Associées au monde des technologies, les notions de rythme et de cycle de vie ont de prime abord un petit quelque chose de dérangeant. Un air de déterminisme, plus proche de la fumisterie des lois de l’économie que de l’éternel retour de Nietzsche.
    - Le techno-rythme n’est pas le cycle de vie des produits
    - Du psychotrope comme technologie de rupture
    - L’acid house en symbole du techno-rythme
    - Et puis le net, Facebook et les révolutions de Tunisie et d’Égypte…

  • MINEURE - Le pouvoir paradoxal du batteur de jazz — Par Pierre Sauvanet

    - Premier temps
    - Deuxième temps
    - Troisième temps

  • MINEURE - Axiomes de survie pour une ruthmanalyse politique — Par Yves Citton

    Les propositions rythmologiques qui suivent sont formulées de manière dogmatique, en une série d’axiomes et de règles. Elles prolongent les deux axiomes (polyrythmie, microrythmie) articulés par Frédéric Bisson dans sa présentation d’Anna Cruz. Une telle axiomatique, ouverte à discussion, a valeur d’orientation générale pour l’intelligibilité
    de notre temps.
    - La danse de la vie (synruthmie)
    - La résonance intérieure (endorythmie)
    - Le rythme, c'est la tension d'un écart
    - Revendications rythmiques
    - Revendications polyrythmiques