date 2013-03-01
magazine Positif
périodicité mensuel
univers Cinéma
langue fr
pays FRANCE

Musiciens et cinéaste, histoire de couple

Bruno Dumont, Camille Claudel 1915

Par Nicolas Bauche

Si l'on y retoruve des thèmes familiers, Camille Claudel 1915 de Bruno Dumont surprend par ses innovations. Lui dont les personnages étaient des anonymes, au point de n'être plus que "le gard" et "la fille" dans Hors Satan, s'empare du destin de l'une des figures féminines françaises les plus célèbres, celle de Camille Claudel, no pour livrer le biopic attendu sur l'égérie de Rodin mais pour se concentrer sur trois jours de sa vie dans l'asile de Provence où on l'a enfermée. Lui qui privilégiait les acteurs non professionnels et semblait se défier des comédiens offre à Juliette Binoche, en la confrontant à d'authentiques malades mentales, l'un de ses plus beaux rôles. Lui qui était allé très loin dans le silence, ses personnages s'exprimant davantage par le langage des corps que par la parole, se confronte, à travers Paul et Camille Claudel, à un sommet d'expression poétique. Il s'explique sur ses choix dans l'entretien qu'il nous a accordé.

Terrence Malick, A la merveille

Par Stanislas Bouvier

Quel appétit de filmer s'est emparé de Terrence Malick ? Voici que ce cinéaste, d'abord rare, est devenu prolifique. Prolifique mais non facile. A la merveille radicalise un langage qui avait déjà découragé certains devant The Tree of life. Ce n'est oas tant le propos, limpide, qui innove que la manière de le formuler. Cinéma du toucher. Cinéma du murmure. On s'effleure, on se frôle, on se caresse du bout des doigts. On chuchote, on murmure, on souffle. Poétique du cinéma portée à son expression à la fois la plus simple et la plus haute. Terrence Malick n'est pas consensuel, comme beaucoup de pionniers. Mais son parcours, ses choix ne peuvent laisser indifférent. C'est pourquoi, A la merveille suscite déjà, ici, deux lectures différentes, et que les propos très techniques des collaborateurs de Malick nous permettent d'approcher l'alchimie si singulière de The Tree of life.

Denzel Washington, le métier et l'intime

Par Christian Viviani · Visuels : Nicolas Guérin

Ayant salué, le mois dernier, la réussite de Flight de Robert Zemeckis, il nous a été donné l'occasion de nous entretenir avec la star du film, Denzel Washington. Plus qu'un parcours professionnel et artistique qui frôle la perfection, l'auteur et réalisateur de deux longs métrages représente un pan entier de l'histoire américaine de ces trente dernières années. Ses personnages d'hommes du quotidien et l'engagement social de certains de ses films ont émancipé l'image de l'Afro-Américain aux Etats-Unis et dans le monde, normalisant sa présence dans toutes les couches de la société. Nous avons pu mesurer, pendant notre rencontre, son charisme, sa sympathie, la tonalité ronde et chaleureuse de sa voix reconnaissables entre toutes, mais aussi sa pudeur pour débattre de ses contributions artistiques éloignant la société américaine de ses démons racistes. Cela méritait bien un ensemble texte et entretien.

Les films

- La Demora - No - L'Artiste et son modèle - Au bout du conte - Pinocchio - Les Misérables - Marfa Girl

Un départ et des débats

Par Hubert Niogret

Le départ annoncé de Gérard Depardieu pour des raisons fiscales a provoqué dans tous les médias et milieux réactions et débats de toutes sortes. Indirectement lié à cette manifestation très people, est apparu dans Le Monde (28 décembre 2012) un article de Vincent Maraval, producteur (plus financier que fabricant, et orienté surtout vers les ventes mondiales), qui a provoqué lui-même une succession rapide de réactions professionnelles vives (le tout en dix jours), de nature assez rare dans la profession.

Mike Leigh, voir... bien plus

Par Yannick Lemarié

La sortie de l'intégrale BBC proposée par Doriane Films, accompagnée de longs entretiens du cinéaste et de ses comédiens, est l'occasion de se pencher sur une première partie de carrière encore méconnue des cinéphiles français.

Notes festivalières

Par Hubert Niogret

- Amiens 2012 - Festival International du film - Deauville 2012 - Cinéma américain - Cinéma allemand - Polissages - Turin 2012

Sélection DVD

- De rouille et d'os - Philippe Rostan - Films et droits de l'homme vol.1 - Coffret Guru Dutt

Musiciens et cinéastes, histoires de couples

Par Hubert Niogret · Visuels : Christian Viviani et Hubert Niogret

Si notre précédent dossier sur la musique et le cinéma ("Musique et image", n°502, décembre 2002) était consacré exclusivement au cinéma américain, ce nouveau dossier est, lui, tourné vers le cinéma européen : les systèmes de production étant radicalement différents entre ces deux continents, leur pratique engendre d'autres rapports entre leurs créateurs, rapports que nous avions choisi d'examiner.

Entretien avec Eleni Karaindrou

Par Thanassis Vassiliou

L'expérience indescriptible d'une création artistique commune.