Numéro 9

Albert Marcoeur

By Olivier Masson

Besicles - Depuis la sortie de son premier album en 1974, le saxophoniste, planiste... multi-instrumentiste n'a pas changé sa façon d'appréhender l'univers qui nous entoure, elle a évolué, en même temps que la société. Une transcription résolument actuelle. Ici, la notion de musique populaire prend tout e sa signification, tout au moins celle qui, pour moi, représente une musique empreinte du désir de communiquer, en toute simplicité (tout est relatIP.) à propos de soucis quotidiens, suivant un discours qui lui est propre. Pas besoin de manifeste, de quinze pages de réflexion pour expliquer son art. Interview

Ran Blake

By D.S.

Campus - Dans le film "Love Streams" de Cassavetes (1984), le personnage Sarah Lawson dit : "L'amour est comme un torrent, il ne s'arrête jamais". Il en est de même avec la musique. Parfois deux torrents se rencontrent, en forment un troisième, différent des deux autres, et naturellement, celui-ci se métamorphose chaque fois que des torrents supplémentaires le rejoignent. A chaque nouvelle connection, nous devons changer notre façon de le voir. (C'est ce que Sarah n'a pas vu).

Maximalist !

By Albert Durand, Marc Feuillet

Belge - Depuis 1983, MAXIMALIST!, en provenance de Bruxelles, réuni des musiciens et des compositeurs venus d'horizons différents, mais tous tendus vers de mêmes exigences musicales: rentabilité et lisibilité des moyens musicaux, priorité accordée à la confrontation avec le public, transmission d'énergie au sein d'une pulsion dont la puissance n 'a rien à envier au rock, enfìn, désintérêt face aux problèmes de classification entre genres musicaux. Interview

Brion Gysin : dreamachine

By Eric Hurtado

Soleil - Chaque personne doit trouver sa bonne distance. S'approcher pour voir plus de couleurs. Chaque personne doit trouver sa bonne hauteur. Attendez un certain temps jusqu'à ce que vos rythmes cérébraux entrent en phase avec ceux de la machine.

Edition RZ

By Jérôme Noetinger

Label - C'est pour pallier au manque d'édition et de diffusion de la musique contemporaine que Robert ZANK décida de créer en 1983 son propre label, EDITION RZ. Le but était aussi (il reste le même aujourd'hui) de répandre cette musique, dans sa plus grande variété auprès d'un public néophyte ou bien à l'écoute des musiques dites industrielles ou expérimentales. (Le disque de lancu Dumitrescu "Cogito/ Medium II" a d'ailleurs été réalisé en collaboration avec le label de P16D4, Selektion.)

Les musiques de traverses

By Jean-Paul Ponthot

L'après-pop en France - A l'aube des années 70, la France est dans une situation bien paradoxale entre la tradition de sa chanson et ia musique anglo-saxonne livrée brute ou adaptée pour un usage local. Il y a un fossé considérable entre les deux, une difficulté toute aussi importante à trouver un langage original entre les deux mondes sans verser dans un avatar, une difficulté également à être reconnu si par bonheur la tentative réussissait.

Maya Deren ou la naissance d’un art

By Alain-Alcide Sudre

Cinéma expérimental - Par ses luttes récentes comme par ses engagements de toujours, le groupe Art Toung sait le prix à payer pour qu'une pratique artistique expérimentale puisse exister : que certains artistes développent un usage exploratoire de leurs instruments ne suffit pas, encore faut-ii que la société où ils vivent leur concède un territoire, seul garant de l'autonomie de leur art. Or, étant donné la force de fracture de certaines pratiques, cette légitimité ne se conquiert pas sans lutte.