Le numéro “Le monde vous hait”

Les pop stars européennes aussi ont le droit de s’habiller en nazis

by Xavier Aaronson · illustrations: Alex Cook

Depuis son inauguration en 1956, l’Eurovision est l’événement musical le plus déprimant, chiant et grotesque d’Europe. Il fait figure de vitrine pour d’étranges artistes à chevelure folle et a lancé plus d’un phénomène culturel pété, type ABBA, Céline Dion ou RiverDance. Mais en mars dernier, quelques invités surprise ont participé à la version européenne d’American Idol : des nazis. Ou plus précisément, des batteurs sapés en nazis.

Une drogue à la hauteur de l’austérité

by Alex Miller · illustrations: Henry Langston

La SISA détruit la vie des sans-abri athéniens

Ces rappeurs qui haïssent la MDMA

by Chris O'Neill · illustrations: Michael Shaeffer

Quand, il y a trois décennies, l’ecstasy s’est répandue partout dans le monde, elle était consommée par des gamins de la classe moyenne en baggys, qui suçaient des tétines dans des entrepôts désaffectés en écoutant de la musique électronique jusqu’à s’écrouler de fatigue. Ces dix dernières années, elle est tombée en disgrâce chez les consommateurs de drogue, qui se sont tournés vers la cocaïne et d’autres stimulants pour répondre à leurs besoins de fêtards insatiables. Puis, lorsque des génies du marketing de narcotiques ont décidé d’appeler la MDMA, l’ingrédient clé de l’ecstasy, « molly », tout le monde – de Kanye West à Rick Ross en passant par votre petite sœur – a décidé de mettre dans sa bouche ou dans son trou de balle, en toute insouciance, de la poudre jaunâtre pour se marrer plus longtemps. L’impact de cette dope sur la communauté hip-hop a été particulièrement étonnant, surtout si l’on prend en compte les stéréotypes historiques sur les drogues de rappeurs – lesquelles devraient toujours être apaisantes, comme le sirop pour la toux ou la weed.

Pâques dans les montagnes mexicaines

by Cesar Rodriguez Becerra

Les Coras ne chassent pas les œufs : ils se peignent eux-mêmes et dansent au nom du tout-puissant

Enseigner le mal aux Norvégiens

by Knut-Eirik Lindblad · illustrations: Olov Lagerqvist

La Norvège partage d’étroits liens avec le maléfique depuis des siècles. Au Moyen Âge, certains Européens pensaient qu’il s’agissait d’un pays exclusivement composé de sorcières puis, dans les années 1990, la scène black metal norvégienne faisait les gros titres pour son apologue du satanisme, de l’incendie d’églises et de l’assas­sinat. Même si le taux de criminalité norvégien est ridiculement faible, la fascination du pays pour le diabolique demeure patente. En automne prochain, cette obsession se manifestera sous sa forme la plus insidieuse : un séminaire d’université.

Vieo games killed the radio star

by Al Batard

Animal crossing new leaf Far cry 3 : Blood Dragon

Votre chien a une gueule pourrie ? Cet homme peut l’aider

by Wendy Syfret · illustrations: Edgard M. Brito

Tout le monde aime les chiens (et si ce n’est pas votre cas, vous faites probablement partie de ces personnes à chats qui ont du mal à interagir avec les membres de la race humaine). Pas étonnant, donc, que les propriétaires de chiens du monde entier dépensent des fortunes pour s’assurer du bien-être de leurs compagnons renifleurs d’anus. Le vétérinaire brésilien Edgard M. Brito est l’un des plasticiens pour animaux les plus éminents. Pour lui, aimer son animal signifie également lui permettre d’être plus beau, et si cela implique de lui redresser les oreilles, de lui lifter les yeux, ou de gommer ses rides, TANT MIEUX ! Je lui ai demandé pourquoi il cherchait tant à embellir des êtres qui ne connaissent pas la beauté.

La guerre de Troyes a bien eu lieu

by Maxime Brousse, Sylla Saint-Guily · illustrations: Hugo Denis-Queinec

À la fin des années 1930, en France – ou en Angleterre, personne ne s’en rappelle précisément – une poignée de types ont combiné dans une même discipline deux trucs qu’ils aimaient par-dessus tout : le foot et la bécane. Sans le vouloir, ils avaient donné naissance à un sport à part entière, qui connaîtra son apogée dans les campagnes françaises au cours des années 1980, le motoball.

Le sorcier aux étriers remonte en selle

by Rocco Castoro · illustrations: Robert King

Et si un parc de Memphis était le dernier symbole raciste de l'Amérique moderne ? Le Ku Klux Klan n'y voit qu'un vestige de l'histoire, beaucoup ne sont pas de cet avis.

L’histoire du rap français, par MZ

by Melchior Tersen · illustrations: Johnson Sainristor

« “Les rates aiment les lascars” du Ministère A.M.E.R, c’est un truc de grand frère. Ce style est bien, il fait ressortir nos bras. »

Salut, les petits chameaux

by Julien Morel · illustrations: Jodi Hilton

Les Turcs vous forcent à vous battre avant de vous manger

Music Reviews

Meilleur album : The feeling of love Pire album : Set & match Meilleure pochette : Orvald Carlos Sibelius Pire pochette : Iggy & The Stooges

Les scortums de kangourou sont les nouvelle victimes du réchauffement climatique

by Wendy Syfret · illustrations: Ben Montero

Le changement climatique est un problème, et ce, pour pas mal de raisons : les calottes glaciaires fondent, des sécheresses font rage à travers le monde, et des ouragans dévastateurs touchent des villes qui n’ont jamais connu de telles conditions météorologiques. Mais ce n’est que récemment que le changement climatique s’est mis à menacer un commerce considérable en Australie, celui des couilles de kangourous. Les scrotums de ces marsupiaux sautillants, transformés en décapsuleurs et en porte-clés pour touristes, ont rapporté des milliers de dollars à John Kreuger, industriel connu (par moi) sous le nom de « Roi de la Couille ». Mais ces jours-ci, le commerce de John souffre à cause d’une série d’inondations dans le Queensland, un État du Nord-Est australien, que certains météorologues ont attribué au réchauffement planétaire. L’inondation aurait poussé les kangourous vers l’intérieur du pays, loin des zones où ils sont habituellement tués pour leurs testicules. John m’en a dit un peu plus à ce sujet.

Aller simple pour le rideau de fer

by Al Burian · illustrations: Uli Kohls

Victor Grossman, un américain communiste qui a tout quitté pour l'Allemagne de l'Est

Effacer toute trace d’homosexualité dans la Bible

by Harry Cheadle

La principale raison pour laquelle le mariage gay est toujours illégal dans une majorité d’États américains est simple : la plupart des chrétiens pratiquants n’arrivent pas à s’imaginer deux hommes en train de piner sauvagement. Beaucoup de chrétiens conservateurs étayent leurs objections avec des versets de la Bible qui disent des trucs comme : « Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination » (Lévitique 18:22). Mais un groupe anonyme de chrétiens prétend que les passages qu’on interprète comme des références à l’homosexualité ne diraient en réalité rien sur le fait que deux personnes partageant le même appareil génital baisent ensemble – ils sont même allés encore plus loin en retraduisant les passages en question.