Tous des bêtes

L’animal humain?

By Elisabeth de Fontenay · Illustrations : Jean-Michel Pradel-Fraysse

Les animaux complexes communiquent, symbolisent, possèdent une conscience, font des projets, souffrent, rusent. Quel est le propre de l’homme ? Sa singularité suffit-elle à justifier que ce grand singe massacre et asservisse tous les autres animaux ? L’animal creuse la crise de l’humanisme.

Loup pour loup

By Frans de Waal · Illustrations : Mokeït Van Linden

Un macaque refuse d’en électrocuter un autre, quitte à mourir de faim. Après les recherches de Konrad Lorenz sur l’agressivité, Frans de Waal, primatologue, a mis à jour dans ses expériences les comportements de réconciliation, d’empathie, de politique et de morale chez les primates.

Extension de la communauté des égaux

By Christoph Anstötz

Ce texte peut choquer. L’auteur, psychologue cognitif, compare explicitement les capacités intellectuelles des grands primates avec celles des handicapés mentaux. Il trouve les capacités des singes plus développées. Pourquoi alors écarter les grands singes – et partant, les animaux – de la communauté des égaux ?

A l’abordage

By Capitaine Watson

Un des fondateurs de Greenpeace, le capitaine Watson, a cessé de pétitionner. À la tête du Sea Shepherd il éperonne les baleinières illégales, fait la chasse aux braconniers des océans.

L’animal, monde immense de mes rêves et de douleur muette...

By Jules Michelet · Illustrations : Wim Delvoye, Marie-Jo Lafontaine

Un entretien en plein vent de Georges Marbeck avec Jules Michelet

Machination contre l’animal

By Dominique Lestel · Illustrations : Hervé di Rosa

Massacres routiniers des abattoirs industriels, massacres des troupeaux suite à la crise de la vache folle, ainsi nous machinons les bêtes. Nous commençons à comprendre les convergences inquiétantes entre une hyper-rationalité occidentale dévoyée et les sacrifices antiques.

L’élite

By Frédéric Joignot · Illustrations : Jean-Michel Pradel-Fraysse

Culpabilisation, retour du refoulé, l’anthropologue Jean-Pierre Digard associe l’extraordinaire engouement actuel pour les animaux de compagnie à notre traitement destructeur de la «plèbe animale», les animaux de boucherie. C’est notre manière de conjurer le mal que nous leur faisons.

Des souris et des hommes

By Catherine Vidal

Des milliers d’animaux souffrent en laboratoire. De nouvelles technologies d’imagerie comme le scanner à rayons X et l’IRM pourraient l’éviter.

Bêtes de somme

By Jocelyne Porcher · Illustrations : Wim Delvoye

Humains, veaux, vaches ou cochons, nous sommes tous pris dans le même processus de destruction de la subjectivité et du nivellement violent de l’individu au travail. Testé sur l’homme, testé sur l’animal.

Boulimie de viande

By Fabrice Nicolino

L’équation boulimique : la production de céréales augmente pour nourrir un nombre d’animaux d’élevage qui augmente plus vite que les disponibilités en céréales – lesquelles suffiraient à nous nourrir. La viande, c’est la famine.

Collapsus, quand?

By Jared Diamond

Si les pays du Sud adoptent le régime énergétique des pays du Nord, c’est la fin des écosystèmes, du renouvellement des ressources et des espèces, humaine comprise. Une démonstration de Jared Diamond, l’auteur de Effondrement. Comment les sociétés décident de leur disparition et de leur survie.

Le pari

By Isabelle Sorente

Le pari de la renaissance, c’est vouloir rendre enfin la raison au plus faible. Prendre le risque de naître coyote, ou singe de laboratoire. Naître viande, naître aveugle. Assez humain pour pleurer. Assez oiseau pour chanter. Se souvenir, et plus encore. Se porter garant, non du bien-être financier d’héritiers fantomatiques, mais de la diversité de la vie. Porter la vie, aussi loin que possible.

Les dix commandaments de la zoophrénie

By Oleg Kulik

Né à Kiev en 1961, Oleg Kulik est connu pour ses performances choquantes lors desquelles, souvent traîné en laisse, enchaîné, il se comporte en bête. Voici les tables de la loi du fondateur du Parti des Animaux.

Avec toi j’aime grouiller

By Frédéric Joignot · Illustrations : Aurélie ben Barek

Les Français les appellent blatella germanica. Les Allemands les « cafard français », les Russes « les prussiens ». La vermine vient toujours de chez les autres : il faut l’exterminer. Pourtant sans blatte, la culture serait niaise.

L’homme a un groin

By Georges Marbeck

Découverte et exploration d’une nouvelle aire du cerveau : le noyau porcineux.

related issues

La Quinzaine Littéraire Hommage à Goldmann
paul celan · goldmann · konrad lorenz · cabrera infante · urss
#112
1971-02
0 €