La musique

Faites de la musique, fête de la musique

by Veronica Druetta

« Pourquoi dansaient-ils en regardant le soleil ? Ils portaient des peaux peintes en jaune et ressemblaient à des fruits géants lancés dans les champs par un Dieu capricieux. Ils chantaient en levant leurs mains vers le ciel avec le regard perdu au loin », écrivait un espagnol devant la foule colorée des indigènes du nord de ce qui aujourd’hui est la Bolivie.

Brun et argentin! Roi de Paris!

by Angélika Simbaqueba

Le 25 mai 1948 la Ligne 1 du métro de Paris a décidé de donner à l’une de ses stations le nom du pays dont la viande bovine aida les Français reprendre des forces une fois terminée la Deuxième Guerre mondiale. À l’époque la viande provenant de l’Argentine était déjà bien connue en France.

Le karma de vivre au sud

by Guille Bravo

«Aujourd’hui avec nous un artiste de renommée internationale. Il est compositeur de musique classique mais il est brésilien ...». L’animateur de la station de radio Le Globe se serait bien mordu la langue face au regard contrarié de Radamés Gnattali, l’un des compositeurs les plus remarquables du vingtième siècle.

Les chansons marsupiales de Juana Molina

by Ricardo Abdahllah

Juana, celle qui faisait la coréenne à la télé un thème qui semble sans fin, entra dans un magasin d’instruments de musique à New York. À cette époque, en 2002, le geste lui était devenu automatique. Chaque fois qu’elle voyait un magasin de musique, elle faisait un tour, comme pour regarder, puis s’approchait du comptoir.

Salon du livre d’Amérique Latine

by Silvina Carbone

Au coeur de Paris, La Cité Internationale des Arts a accueilli le 5e salon du Livre d’Amérique latine. Littérature sous toutes ses formes, mais aussi politique, histoire et sociologie avec près de 50 invités.

Proust en dos novelistas hispanoamericanos

by Sebastián Pineda

En Dieppe, donde los normandos combatían o se lanzaban a conquistar a los ingleses, sentí por fin estallar el verano del 2008 ante la visión de una larga playa hormigueada de bañistas. La visión me sorprendió tanto más por cuanto yo venía del sur de Inglaterra.

Paris et un chapeaux de magicien

by Harold García

Dans une lettre écrite à Montevideo, datée du 28 décembre 1952, Felisberto Hernández, avec cette nostalgie propre à celui qui n’a toujours pas trouvé sa place dans le temps, écrit au poète franco-uruguayen Jules Supervielle : « Vous n’imaginez pas à quel point il manque ne serait-ce que votre présence à Montevideo ».

“Parce que je suis né en mai”

by Mario Echeverry

Raúl Gómez Jattin est né à Carthagène (Colombie) le 31 mai 1945 et il décéda dans cette même ville le 23 mai 1997. Comme celle des meilleurs poètes, Gómez Jattin a une biographie différente dans chacun de ses poèmes, chacune d’elles étant précédée de ce génie ivre que nous appelons folie.

Introduction à la littérature huiqui en 3,1416 plaidoyers

by Jorge Harmodio

À l’origine, le texte voyageait de bouche en bouche. Les récits étaient mémorisés patrimonialement, des grands-parents aux petits enfants, du conteur à l’auditeur, de tribu en tribu. Il n’y avait alors ni parchemin, ni pierre, ni livre : le texte était dans la mémoire et la mémoire en l’homme. Le texte était l’homme.

Barbe Bleue. anonyme. perrault. eymar. huiqui.

by Marcos Eymar

Le prince charmant avait-il la barbe ? Celui que j’ai connu, n’avait même pas de cheveux.

related issues

Star Wax Tricky
tango · tricky · jean-claude vannier · pad brapad · dj amir · dj pasta
#27
2013-06
0 €