L’art comme monde

Thomas Perraudin ou l’idée d’un archéologue de l’art

by Anaïs Roesz · illustrations: Thomas Perraudin

Lectures : Avec le titre de son exposition, Thomas Perraudin, artiste strasbourgeois d'adoption, place son travail sous le signe des mots, de la langue, du langage. Une façon peut-être pour l'artiste de lire le(s) temps. Thomas Perraudin a participé pendant sept ans à des campagnes de fouilles sur deux sites préhistoriques situés en Franche-Comté.

Godwin Hoffmann : un peintre

by Germain Roesz · illustrations: Karin Graff

D’un artiste il faut en premier lieu dire l’oeuvre et l’engagement, la ténacité que cela nécessite dans la vie d’un homme. Pour Godwin Hoffmann cet engagement fut total, une vie en peinture qui interroge dans le même temps les grandes oeuvres de l’histoire, qui les poursuit et fonde un travail totalement original.

Morceaux choisis d’art contemporain

illustrations: Philippe Lepeut, Edith Dekyndt, Fred Hurst

Après l’Elsass Tour et sa trentaine de rendez-vous sur tout le territoire, le Frac Alsace termine sa tournée anniversaire par une grande exposition de sa collection répartie sur quatre lieux, comme autant de propositions de lecture d’une collection qui révèle trente années de goûts et d’orientations esthétiques

Wanderung / Promenade

by Thomas Werlé · illustrations: Klaus Stoeber

Durant tout l’été, le CEAAC a présenté l’exposition Wanderung/Promenade. Organisée en collaboration avec la Städtische Galerie d’Offenburg, cette exposition rassemble vingt-cinq artistes dans deux lieux différents, et aborde la question du rapport entre la promenade et la disponibilité mentale nécessaire au jaillissement de nouvelles idées et de nouvelles formes. Ainsi, au 7 rue de l’Abreuvoir, une quinzaine d’artistes français et allemands se côtoient, proposant chacun une vision de la marche, de la mobilité et du nomadisme.

Résidences Croisées

by Thomas Werlé

Du 20 septembre au 14 octobre 2013, la ville de Strasbourg, en partenariat avec le CEAAC, la Haute Ecole des Arts du Rhin et Apollonia, présente une exposition des résidences d’artistes qui ont eu lieu en 2011 et 2012.

Sletto et Corso

by Maël Howerts

Il y a deux ans, en 2011, la biennale d’art contemporain de Sélestat s’intitulait Encore une !, titre renvoyant au travail entrepris depuis plus de 20 ans pour mettre en relation l’art contemporain avec l’espace public et le patrimoine. Un titre, aussi, sur le mode de l’injonction, qui incitait au décompte et à l’énumération des multiples éditions précédente, marquant également le point final - une de plus ! - et point de départ d’une nouvelle édition : encore une… avant la 20ème !