Tout sur la mère : bonnes, mauvaises et autres

Dossier : Lignes de faille

by Olivier Postel-Vinay

Le point de départ de ce numéro spécial fut la publication, aux États-Unis, du livre d’Amy Chua Tiger Mother. Pour cette universitaire d’origine chinoise, appartenant à l’élite de la société américaine, les Occidentaux feraient bien d’en finir avec leur attitude laxiste à l’égard des enfants et de tirer les leçons de la bonne tradition chinoise : l’éducation à la dure, sinon à la trique. Avec un soupçon d’ironie, Amy Chua, qui a martyrisé ses deux filles avec succès, se pose en parangon de la bonne mère issue d’une collectivité qui gagne. L’émoi déclenché par ce livre aux États-Unis nous a servi de fil conducteur pour construire ce dossier.

Les fausses griffes de Maman tigre

by Sandra Tsing-Loh

Si les enfants d’origine chinoise réussissent mieux à l’école que ceux de la bonne société blanche et envahissent les universités, c’est qu’ils ont été élevés à la dure, dans la plus pure tradition. Le vibrant plaidoyer d’une Américaine d’origine chinoise pour ce mode d’éducation a déclenché un tsunami. Mais ce débat en cache un autre.

Et pendant ce temps, en Chine…

by Patti Waldmeir

L’impitoyable Amy Chua fait la leçon aux Occidentaux, au moment même où les mères et les autorités chinoises commencent à remettre en cause la tradition de l’éducation à la baguette.

Coupables, forcément coupables

by Anna Vaux

Vous êtes délinquant, alcoolique, anorexique, asocial ? Ne cherchez plus ! Votre mère en est la cause. Tel est du moins le discours qui domine aux États-Unis depuis le début du XXe siècle, créant un climat délétère autour de la maternité. Une solution : renoncer à l’idéal de la « bonne mère ».

J’aime mon mari plus que mes enfants

by Ayelet Waldman

« Si je devais perdre un enfant, je serais anéantie mais je peux entrevoir un après. Parce qu’il me resterait mon mari. Je suis en revanche incapable de me représenter l’existence après sa mort à lui. » Une confession qui a fait scandale.

Israéliennes au bord de la crise de nerfs

by Orna Coussin, Tsafi Saar

Le culte américain de la réussite et de la mère parfaite bouleverse aussi la donne en Israël. Censées être totalement dévouées à leur progéniture, tout en travaillant et en affichant leur épanouissement, les femmes craquent. Épuisées, culpabilisées, frustrées par le décalage entre le rêve et la réalité.

L’intox de l’allaitement

by Hanna Rosin

Des enfants plus heureux, plus sains et plus intelligents : aux États-Unis, le lait maternel est paré de toutes les vertus ou presque. Les autorités sanitaires recommandent aux mères d’en nourrir exclusivement leur bébé pendant au moins six mois. Celles qui s’y refusent sont stigmatisées. À son troisième enfant, une femme excédée découvre l’ampleur de la supercherie.

Pour l’amour des nounous

by Stacy Schiff

Indignes, ces mères qui partent travailler, papoter ou jouer au bridge en laissant leurs malheureux bambins aux mains de la nourrice ? Allons donc ! Il est urgent de relire Peter Pan, Fifi Brindacier et Mary Poppins pour l’admettre : dans la bonne société, absence de la mère et présence de la nounou sont les ingrédients d’une enfance magique.

La fuite des cerveaux féminins

by Emily Wilson

Business woman et mère de quatre enfants, Sylvia Hewlett a réussi à concilier maternité et carrière. Non sans mal. De son expérience complexe, elle a tiré le désir de lutter contre l’inhospitalité des entreprises à l’égard des mères, qui prive les unes de perspective professionnelle, les autres de talents précieux. Appuyé par l’évolution démographique, le message commence à porter.

Entretien avec Barbara Vinken

by Barbara Vinken

« En Allemagne, enfants ou carrière, il faut choisir ». Émancipées, les Allemandes ? Voire. Depuis la Réforme, la mère est outre-Rhin l’incarnation idéale de la femme. À la naissance de leur bébé, la plupart doivent renoncer à travailler.

L’instinct maternel, oui, mais…

by Pamela Wells

Ce concept flou recouvre une donnée élémentaire de la vie des mammifères que nous sommes. Mais de nombreux facteurs, prédits par la théorie de l’évolution, peuvent contrarier cet instinct. Source de négligence, de rejet, voire d’abandon ou d’infanticides.

Un amour à mort

by Eric Michael Johnson

Apparemment contre nature, le meurtre d’un enfant par sa mère obéit pourtant aux lois de la biologie : chez les macaques, le stress maternel, utile à la protection du petit, devient néfaste à forte dose, notamment chez les femelles de rang inférieur. Leçons pour l’homme…

Comment ça, pas d’enfant ?

by Helen Anderson

À force d’attendre le bon moment, bien des femmes n’auront jamais de bébé. En cause, les rythmes du travail et la fragilité du couple moderne.

Avoir un enfant est-il un droit ?

by Mark Rowlands

Doit-on assister médicalement les femmes stériles ou les couples homosexuels, au nom d’un droit imprescriptible à l’enfant ? Contre les libéraux extrémistes et les intégristes religieux, une philosophe défend l’idée d’une tolérance tranquille.

Le féminisme malade de ses filles

by Susan Faludi

Jusqu’à l’obtention du droit de vote par les Américaines en 1919, le mouvement féministe s’est caractérisé par une alliance sans faille entre les mères et leurs filles, auxquelles elles passaient le flambeau. Depuis, il se caractérise par un sempiternel conflit de générations.

Badinter contre la “mère écologique ”

by Charlotte Faircloth

Les super-mamans écolos, qui restent à la maison, allaitent pendant des mois et lavent elles-mêmes les couches, sont de plus en plus nombreuses dans l’Hexagone. Selon Élisabeth Badinter, cette mode menace la conception française de la maternité et entrave la liberté des femmes.

related issues

internet · étoiles · dinosaures · instinct maternel · héron d'alexandrie · jean-anthelme brillat-savarin
#426
2013-04
4,49 €
Bubblemag Halle Berry
allaitement · elisabeth badinter · halle berry · olivier martinez
#19
2011-03
0 €