Les racines de l’islamisme

Le dernier amour de Thomas Mann

By Suzi Vieira

En 1927, le grand écrivain allemand s’éprend d’un jeune lycéen. Près de trente ans plus tard, ils se retrouvent par hasard dans le même hôtel. De cet épisode imaginaire, Hans Pleschinski a tiré un roman plébiscité outre-Rhin.

Jésus, ce rebelle

By Adam Kirsch

Le fondateur de la chrétienté ne fut-il qu’un insurgé comme la Judée en comptait des dizaines au Ier siècle ? C’est la thèse que développe un essai américain qui fait grand bruit.

Une impitoyable cocotte

By Olivier Postel-Vinay

Le modèle de l’admirable et pathétique « Dame aux camélias », héroïne d’œuvres plutôt édifiantes, était en fait une courtisane avide qui ruinait ses amants les uns après les autres.

Les curieux héritages de Vichy

By John Rogister

Pétain ne nous a pas seulement légué la fête des Mères. L’enseignement privé confessionnel, l’usage de la carte d’identité ou les allocations familiales font aussi partie des traces laissées par un régime qui prônait la « réinvention du quotidien ». De sa vénération du terroir, nous avons gardé la vogue des AOC, de son anglophobie le goût du Fanta orange, et de ses égards pour Franco les échanges internationaux d’œuvres d’art.

Entretien Markus Gabriel

By Baptiste Touverey · Illustrations: Oliver Hohmann

Dans un ouvrage à grand retentissement en Allemagne, un jeune prodige de la philosophie propose un nouveau système. La prétention actuelle des scientifiques à appréhender l’ensemble du réel nie dangereusement la dimension spirituelle de l’homme. Nos convictions existent pourtant au même titre que les volcans ou les photons. À supposer que Jésus ne soit qu’une idée, en serait-il moins réel ?

Les racines de l’islamisme

By Sandrine Tolotti

Si l’on entend par « islamisme » l’idéologie visant à faire de l’islam un argument politique, ses racines les plus anciennes et les plus profondes sont aisément identifiables. Elles tiennent aux humiliations successives nées des différentes formes de la colonisation occidentale en Afrique du Nord et au Moyen-Orient (lire p. 27). L’islamisme est assez logiquement né en Égypte après la Première Guerre mondiale. Mais dès la Seconde, on voit dans ce pays le mouvement se scinder en deux courants principaux, l’un jouant la carte de la réforme sociale et de la conquête progres- sive des esprits, l’autre plaidant pour la lutte armée.

Entretien Mohamed Ali-Adraoui

By Sandrine Tolotti

Malgré une peur croissante de l’islam radical, la réalité est claire : l’immense majorité des musulmans de l’Hexagone vivent leur religion en paix avec les codes culturels dominants. Il en va autrement de la petite minorité salafiste, sous les projecteurs depuis le débat sur le voile intégral. Ces ultra orthodoxes sont, eux, en rupture de ban avec la France, mais pour des raisons très peu islamiques.

On noyaute bien les ONG

By Jean-Louis de Montesquiou

Les groupes écologistes ou pacifistes sont sous haute surveillance. De la police, certes, mais aussi des officines de renseignement privées. Mené pour le compte de British Aerospace et de McDonald’s, entre autres, leur travail de renseignement passe souvent par l’infiltration pure et simple des organisations militantes. On se croirait parfois dans un roman de John Le Carré, où l’on peine à distinguer les espions des espionnés.

Le vice caché des sciences de l’homme

By Ethan Watters

Pourquoi un Japonais et un Américain ne voient-ils pas la même chose quand ils regardent le même schéma ou la même scène ? Le cerveau humain n’est-il pas le même partout ? Et les expériences scientifiques ne sont-elles pas censées avoir démontré l’existence d’un universel psychologique et cognitif ? En fait d’universel, l’écrasante majorité de ces études ont été réalisées sur les seuls Occidentaux... Rencontre avec des jeunes chercheurs un brin bourlingueurs qui ont entrepris de mettre à bas des décennies de certitudes.

La pureté du sang, l’invention d’une obsession allemande

By Frank Thadeusz

Au début du XXe siècle, bien avant l’émergence du nazisme, la plupart des médecins et des chercheurs allemands attribuaient aux groupes sanguins une signification raciale et psychopathologique. L’un des principaux défenseurs de la théorie était juif.

Un peu de silence !

By Jenny Diski

Est-on forcément une vieille peau qui ne connaît rien à la vie quand, par un bel après-midi tranquille, assise avec un livre au jardin, on devient folle à force de subir la musique de l’ado d’en face ou les hurlements des mômes d’à côté ? Engagée involontaire dans la guerre que se livrent chaque jour un peu plus les avocats du droit au silence et les militants du droit au bruit, une intello s’interroge.

Le démon de l’analogie

By Nuno Judice

« Chaque fois que je sortais de chez moi, tout ce qui s’offrait à mon regard produisait immédiatement un effet analogique. La tour Eiffel se superposait à la tour de Belém, le bifteck dans mon assiette avait la tête de Chateaubriand, la crème anglaise coulait comme les chutes du Niagara ! Les comparaisons commençaient à me rendre fou. »