La Terre va-t-elle manquer d’hommes ?

Quand la Terre manquera d’hommes

Comme le rappelle Hervé Le Bras, la démographie est jonchée de projections fausses, souvent liées à l’idéologie du moment (ou de leur auteur) (lire p. 39). Ainsi, les experts de l’ONU prédisaient en 1994 que l’Iran dépasserait les 160 millions d’habitants en 2050. La projection 2010 n’en donne plus que 85 millions (p. 41). À l’inverse, le grand démographe français Alfred Sauvy estimait en 1930 que la population de la France se situerait en 1980 quelque part entre 29 et 39 millions d’âmes. La réalité : 55 millions (p. 40). Si l’on distingue entre projections et prédictions, ce n’est guère plus brillant. Un cas d’école est celui de Paul Ehrlich. Dans son ouvrage à succès The Population Bomb, publié en 1968, le professeur de biologie à Stanford prévoyait un cataclysme alimentaire dès les années 1970. Il n’a toujours pas eu lieu, alors que la population du globe a doublé.

Une catastrophe annoncée

La « bombe » démographique a fait long feu. Le taux mondial de fécondité ne cesse de baisser et le moment approche où il passera au-dessous du niveau nécessaire au remplacement des générations. C’est déjà le cas en Europe, en Amérique du Nord et au Japon, mais aussi en Chine et dans l’ensemble des pays d’Asie orientale. La planète va bientôt manquer d’enfants.

Dix faits & idées surprenants

C’est une première : l’humanité comptera bientôt plus de « vieux » (au-delà de 60 ans) que de jeunes (en deçà de 15 ans). Un livre collectif met en lumière des enjeux aussi cruciaux qu’inattendus.

Le laboratoire russe

La population du pays diminue depuis 1992. De 150 millions en 1993, elle devrait passer à 126 millions en 2050, peut-être 111 en 2100. La Russie sera alors moins peuplée que l’Éthiopie. La raison ? L’effondrement de la fécondité, certes, mais aussi la faiblesse tenace de l’espérance de vie, qui place le pays au niveau de l’Inde ou du Bangladesh. Comment en est-on arrivé là ?

Un musée des erreurs

De savants experts ont naguère prédit que la France compterait aujourd’hui moins de 40 millions d’habitants, et le monde pas plus de 2,1 milliards d’hommes en 2100. Plus près de nous, les projections faites par l’ONU à vingt ans de distance témoignent d’une belle impuissance à prévoir. En cause, l’extrapolation outrancière des tendances et la pesanteur des idéologies.

Jacques Balthazart : “L’homosexualité a une composante biologique ”

La plupart des livres parus en français présentent l’homosexualité comme la conséquence d’une enfance contrariée, d’un environnement particulier, ou d’un choix. Ce faisant, ils ignorent ou nient les données scientifiques disponibles.

La Nouvelle-Orléans, ville contre nature

L’ouragan Katrina n’est qu’une broutille dans la litanie des calamités qui se sont abattues sur La Nouvelle-Orléans. Sise sur une étroite bande de vase, exposée aux vents, aux inondations et aux maladies, la ville est une aberration depuis l’origine – et, pour les mêmes raisons, le creuset d’un fabuleux métissage.

Le gourou de la semaine de quatre heures

Qui ne rêve de travailler peu, jouir sans entraves, avoir un corps d’enfer et devenir riche ? Un jeune Californien, champion de boxe chinoise par K.-O. technique, japonisant et stoïcien autoproclamé, est devenu milliardaire en affirmant détenir la clé d’un nouvel art de vivre. En quelques livres, Tim Ferriss a envoûté les lecteurs du monde entier. Il incarne jusqu’à la caricature une époque qui s’est donné pour mystique un « fabrique-toi toi-même » aussi exaltant qu’angoissant.

L’écrivain et le chancelier

La correspondance entre Günter Grass et Willy Brandt, premier social-démocrate à gouverner l’Allemagne après 1945, révèle des destins étonnamment croisés : l’un est hésitant et mélancolique, l’autre est résolu et d’une rare intelligence politique. Devinez qui est qui…

Les mille et une vies du Kremlin

La forteresse rouge n’a pas toujours été le siège du pouvoir que l’on sait. Plusieurs fois détruite et reconstruite, elle fut tour à tour lieu de refuge, marché, monastère et résidence aristocratique. Autant de mues qui en font un étonnant patchwork architectural.

Sous les draps des ayatollahs

Si les mollahs iraniens continuent de défendre les vertus de la famille et de prôner la chasteté, personne n’est dupe. L’omniprésence de la pornographie sur Internet et les chaînes satellite, les formes légales de prostitution et les scandales sexuels révèlent un système hypocrite, incapable de répondre aux préoccupations d’une population jeune et moderne.

Les contes cruels des frères Grimm

Éviscérations, incestes, empoisonnements, actes de cannibalisme, infanticides… Il s’en passe de belles dans les contes de Grimm, même édulcorés au gré des rééditions pour sacrifier à la morale austère de la bourgeoisie allemande du XIXe siècle. Ces récits d’apprentissage sont l’une des expressions les plus sublimes de cet art qui consiste à se raconter des histoires pour apprivoiser nos démons ordinaires, et qu’on appelle la littérature.

related issues

Multitudes Devenirs métropole
ville · urbanisme · iran · révolution · wikileaks · métropole
#43
2011-01
12 €
La Revue de Téhéran Le chiisme en Iran
iran · chiisme · qom · imâm · safavides · qâdjârs
#72
2011-11
2,50 €
iran · islam · coran · bani sadr · shiisme · pensée islamique
#12
1980-01
0 €