ça pique et pas que

Biographie des auteurs

By Salvatore Sanfilippo

Arthur Bidegain (Paris, 1981) Poète cosmique. Alexandre Carot (Villavicencio, Colombie, 1989) arrive en France à l’âge de six ans. À quinze ans il commence à écrire. Il habite Paris depuis 2011. Robin Czarniak (Paris, 1977) Homme invisible. À la mise en scène du spectacle de Bazar et Bémols. Grégoire Damon (Saint-Étienne, 1985) vit à Lyon. Possède un ordinateur et des cordes vocales en état de marche. Est très content de s’en servir. Jérôme Delesne (Paris, 1979) Se jouant de nos phobies, les dessins délicats de Jérôme Delesne mettent en scène hiboux, rats, insectes, chardons et autres malaimés. Attiré par la technique du pattern, répétition de motifs à l'infini, il s'est naturellement tourné vers la création de papiers peints. (www.tod-design-graphiste.fr) Florence Dupin (Creil, 1973) À sa naissance, on a appliqué le plat de son pied dans de l’encre pour en faire une empreinte. C’était son premier pas. Elle a depuis publié dans le 18e et dernier numéro de la revue Prose. Karine Guiton (La Roche-sur-Yon, 1973) est bibliothécaire àToulouse. Lauréate de plusieurs concours de nouvelles, elle a publié dans la revue La Femelle du requin, crée des spectacles de contes et tente d’écrire un roman. Julie Mermillod-Anselme (Annecy, 1984) est auteure et artiste plasticienne. Christine Monot (Paris, 1960) vit et travaille à Paris avec un pied en Espagne. A publié en espagnol des nouvelles et des traductions dans diverses revues outre-Pyrénées et un mini-recueil de poésie La fruta y los pasos aux défuntes Edicions Portuguesas (1986). Présente dans les revues Brèves et La Passe. A traduit l’inimitable Augusto Monterroso aux Éditions Passage du Nord-Ouest. Annie Pellet (Paris, 1950) est cuisinière foraine. Elle écrit grâce à l’atelier oulipo organisé à Bourges par Les Mille Univers. « Sans F. Forte, J. Jouet et O. Salon, dit-elle, je n’aurais jamais écrit de ma vie. » Elle a publié dans des ouvrages collectifs (concours amateurs) et sur les807.blogspot.fr Élisabeth Rossé (Bordeaux, 1976) est musicienne et doctorante en anthropologie. Elle a publié Mood Machine aux Éditions Ficelle – Atelier Rougier, et Rescale aux Éditions de l’Atlantique ainsi que dans les revues Décharge et Incertain Regard. Elle est également l’auteur de 5 pièces de théâtre, d’un livret d’opéra et d’un recueil de nouvelles, Décors artificiels en cours de publication aux Éditions Unicité. Vivant à Paris, elle dirige la Compagnie Mood Machine (www.moodmachine.org). Salvatore Sanfilippo (Rives, 1957) est instituteur à Crest. Il a publié dans diverses revues (Traversées, Le Coin de la table, Décharge, Verso,Traction Brabant...) et on peut lire ses deux recueils : Siffleur de lunes, Éditions Voix tissées et À tous les contrariés, auto-édition.

Est-ce que ça va marcher ?

By Christine Monot

Il s'est mis à pleuvoir. Une pluie froide. Je sors de la voiture. Quand il ouvre le capot, comme lui, je me penche sur le moteur. Bonne fille, je lui pose de tenir la lampe torche pendant qu’il tape sur le démarreur avec une clé anglaise. — Et maintenant, est-ce que ça va marcher ? dit-il en regardant le ciel. Je croise les doigts à l’intérieur de la poche de ma gabardine. L’autostop ça dépanne, mais encore faut-il tomber sur des voitures en état de marche. Ouf, ça démarre. Je regarde l’heure. Le train que j’ai raté est arrivé à destination depuis un bon moment et je n’en suis qu’à la moitié du chemin. Je ne sais pas depuis combien de temps nous roulons, de nuit, à travers la Bretagne et le brouillard. Nous traversons quelques villages, mais il est trop tard pour y trouver un bar ouvert. Même en Bretagne. De temps à autre, nous croisons une voiture qui roule aussi au pas, à cause du mauvais temps. Nous parlons peu. Je relance la conversation : — Tu viens d’où avec tous ces bagages ?

Jours

By Élisabeth Rossé

Jour Jardin japonais. Entre les joncs, un germe de Gitane. Derrière les joncs, jaune comme un judas, un jardinier jaloux. Nuit

L’Inconnu de la salle de bains

By Karine Guiton

La première fois que je l’ai vu, il était dans la salle de bains de l’hôtel. Énorme, ventru, assis sur les toilettes à lire le journal.

Il pleut dans ma chambre

By Alexandre Carot

Il pleut dans ma chambre Et ce n’est plus la saison. Le soleil rayonne parmi des vents sans fin Mais il pleut dans ma chambre

Alunissage / En attendant la fin du monde

By Robin Czarniak

2 poèmes

Sans titre

By Arthur Bidegain

Une haie qui nous sépare

By Florence Dupin

Quand tu coupes la betterave, comme ça, dans le creux même de ta main, je ne peux pas dire, expliquer, la terreur que cela me procure. Il faut toujours, tout le temps, tellement d’explications. Ma bouche n’a plus de courage. Tu fais beaucoup de gestes qui me dérangent. J’en parlais hier à la voisine.

Sale journée pour Jack Paper

By Annie Pellet

TAPI DANS L’OMBRE, j’attendais, par les bruits de la ville. Deux plombes que je faisais le pied de grue. Les phares glissants d’une voiture caressèrent la pièce. Une portière claqua. Je jetai un rapide coup d’œil : Carla Verlin traversait la rue. La frangine avait mordu à l’hameçon, bercé…

L’homme du futur

By Julie Mermillod-Anselme

Hier, j’ai croisé l’homme du futur. Nous bavardons un instant, me voilà qui lui dis, pleine d’espoir et confiante : …

Tête de loup

By Salvatore Sanfilippo

Ma femme N’aime pas Ma tête De loup

Du sang de taureau / Mes amours

By Grégoire Damon

2 poèmes

related issues

La Maison du 21e Siècle Verdir la salle de bains
salle de bains · cellulaires · cancers · alicaments · tergos
#78
2008-10
5 €