Littérature et politique

François Bayrou

par Gilles Boyer · visuels: Da Coffee Time

Jusqu’à la primaire de la droite et du centre, en 2016, Gilles Boyer n’avait jamais rencontré François Bayrou. Comme tout le monde, ou presque, il n’avait donc qu’une approche théorique de l’animal politique. Puis, quand le maire de Pau apporta son soutien au maire de Bordeaux, le directeur de campagne de ce dernier fit alors connaissance avec l’homme. Et cela changea un peu tout…

Anne Fulda

par Soizic Bonvarlet, Fanny Saliou · visuels: Magdalena Ławnicza

Journaliste au Figaro, Anne Fulda vient de publier chez Plon une biographie très remarquée du nouveau président.

Alain Minc

par Arnaud Viviant · visuels: Patrice Normand

Pour qui votez-vous ?

Yann Moix

par Arnaud Viviant, Myriam Thibault · visuels: Arnaud Meyer

Alors qu’il s’apprête à rempiler pour une troisième saison au poste de chroniqueur dans « On n’est pas couché », Yann Moix fait le point sur l’année écoulée, évidemment marquée par la présidentielle. Comme un examinateur au bac, l’écrivain aura fait passer l’oral du bac de français, de philosophie et d’histoire à la plupart des candidats. Pour Charles, il distribue bons et mauvais points à une classe politique qui voit souvent moins que lui l’importance de la littérature dans l’action et la réflexion.

Le vote noir

par Pascal Mateo · visuels: Jocelyn Collages

Si la littérature romanesque dite « blanche » semble attirer peu de politiques aujourd’hui, en revanche un certain nombre d’entre eux se sont lancés dans le polar. De Jean-Louis Debré à Eva Joly, tous deux d’anciens juges, comme Éric Halphen, d’Alain Lipietz à Édouard Philippe, petit tour d’horizon de ceux qui ont élu le roman policier pour raconter leur monde.

Bruno Lemaire

par Clémence de Blasi · visuels: Sophie Carrère

Le plus Proustien des Républicains

Merci pour ce moment !

par Lina Trabelsi

Pendant dix ans, aux Éditions du Moment, Yves Derai a tenté de faire coïncider le temps du livre avec celui du journalisme. Avec son complice Michaël Darmon, alors correspondant pour France 2 à l’Élysée sous Nicolas Sarkozy, Derai réalise quelques jolis coups en surfant sans trop de scrupules sur la peopolisation de la politique. Mais bientôt les revers s’accumulent… Retour sur un moment assez trash de l’édition politique.

Henri Guaino

par Loris Boichot · visuels: Patrice Normand

« L’homme africain n’est pas assez entré dans l’Histoire » et le discours de Dakar, c’est lui. Entre 2005 et 2012, Henri Guaino, en tant que conseiller spécial, a été l’auteur de très nombreux discours de Nicolas Sarkozy. Il s’était au préalable fait la main auprès de Philippe Séguin et de Jacques Chirac. Dans cet entretien, celui qui est devenu député en 2012 revient très concrètement sur sa conception du discours politique et de l’art oratoire.

Quand la politique n’aime pas la littéature

par Myriam Thibault · visuels: Benjamin van Blancke

Les écrivains Marcela Iacub, Régis Jauffret et Mathieu Lindon ont eu affaire à un homme politique qui les a traînés devant les tribunaux. On les a accusés de mettre en scène un fait divers, d’utiliser la vie privée d’autrui, de diffamer. Mais lorsque la littérature s’attaque à la politique, la défense de la vie privée est visiblement plus forte que la liberté de création, et la politique plus assurée de son droit que la littérature.

Cécile Guilbert

par Soizic Bonvarlet, Fanny Saliou · visuels: Manon Villemonteil

Juste avant l’élection présidentielle, Cécile Guilbert a publié Les Républicains (Grasset), un roman mettant en scène un double d’elle-même confronté à un marquis de l’aristocratie d’État, devenu banquier d’affaires. Ils se sont connus trente ans auparavant sur les bancs de Sciences Po. L’occasion d’évoquer avec elle la conjugaison du littéraire et du politique dans notre vieux pays.

Léon Blum

par Arthur Nazaret

Longtemps Léon Blum s’est rêvé écrivain. Tout l’y prédestinait, à commencer par ses amitiés d’adolescent avec André Gide et Pierre Louÿs. Il s’est essayé à tous les genres : poésie, essai, critique. Sans succès. Jusqu’à ce que l’Histoire, avec sa grande hache, lui ouvre une nouvelle voie : celle de la politique.

Touche pas à ma capote !

Une brève histoire des goodies politiques

voir également

hadopi · henri guaino · siné · jean quatremer · caricature
#24
2010-03
0 €
woody allen · israël · henri guaino · dsk · alexandre astruc · sous-traitants
#37
2011-07
4,99 €
Transfuge Bret Easton Ellis
bret easton ellis · xavier dolan · jean genet · régis jauffret · yann moix
#43
2010-09
5,90 €