Paul Dujardin

Bilal Bahir

by Elien Haentjens · illustrations: Guy Kokken

Dans cette série, COLLECT s’intéresse à la place des jeunes artistes dans le landerneau de l’art contemporain. Pourquoi réalisent-ils leurs œuvres ? D’où leur vient leur inspiration ? Comment envisagent-ils leur place dans le monde de l’art ? Cette fois, nous donnons la parole à Bilal Bahir (1988, Bagdad).

Alex Van den Bossche

by Elien Haentjens · illustrations: Guy Kokken

Dans cette rubrique, COLLECT tente de découvrir la personne qui se cache derrière le professionnel. Nous interrogeons tous les mois une personnalité du monde de l’art sur des sujets plus intimes comme son plat préféré ou son passe-temps favori. Nous avons rendu visite, ce mois-ci, au docteur en sciences appliquées Alex Van den Bossche (1963, Reet), force motrice de Porfirius Kunstkam-mer.

Ben Thorp Brown

by Laurent de Hemptinne

Jeune plasticien américain, Ben Thorp Brown a pour medium de prédilection l’image et les films à vocation documentaire, fruits d’une démarche artistique assez atypique. Très tôt, l’artiste se passionne pour la réalisation de film, déjà lors de ses études, notamment au Williams College Museum of Art de Williamstown (Massachusetts) en 2006, à la School of the Art Institute de Chicago en 2012 et au Whitney Museum Independent Study Program de New York en 2013.

Le cabinet des libertés de Galila

by Diane Hennebert · illustrations: Karen Nachtergaele

En 2014, après des mois de préparation, j’ai eu le plaisir de présenter, avec Christophe Dosogne, une exposition intitulée Entre deux chaises, un livre (1) à la Villa Empain, qui mettait en relation près de 200 œuvres de la collection privée de Galila. Il s’agissait plus spécifiquement de livres-objets et de chaises laissées à la libre inspiration d’artistes et de designers contemporains. Une belle occasion de dévoiler un fragment de cet univers pour le moins singulier et de découvrir ce que d’aucuns nom- ment le cabinet de curiosités de Galila.

Paul Dujardin

by Thijs Demeulemeester · illustrations: Jean-Michel Clajot

Il espère un quatrième mandat, mais l’obtiendra-t-il ? Le directeur de BOZAR, Paul Dujardin, s’est entretenu avec COLLECT à propos de son ‘‘dinosaure’’, de déjeuners avec le couple Toporovski, de son ‘‘Cabinet des estampes’’, de Philippe Geluck et de sa foi en KANAL. «Art vrai ou faux : le débat peut se teinter d’un peu d’humour. »

Stéphane Mandelbaum

by Christophe Dosogne

On l’évoque presque comme un mythe depuis sa brutale disparition : Stéphane Man- delbaum fut l’un des représentants les plus disruptifs du dessin des années 1980. En collaboration avec le Centre Pompidou, le Musée Juif de Belgique rend enfin un digne hommage à celui qui, né de mère arménienne, n’était pas assez juif pour que, à son décès, son corps repose parmi ses coreligionnaires. Retour sur un parcours chaotique qui débouchera sur une création aux contours étonnement modernes.

Seneffe “Le Triangle d’Or”

by Gwennaëlle Gribaumont

Reflet de son époque, l’orfèvrerie du XVIIIe siècle révèle le statut social de son propriétaire. Démonstration originale au château de Seneffe avec une exposition aux allures de fiction qui nous conduit à la rencontre de quatorze personnages, toutes conditions sociales confondues, comme autant de traits d’union entre les objets et les visiteurs.

Olafur Eliasson

by Christine Vuegen

Nul ne se penche mieux qu’Ólafur Eliasson sur les phénomènes naturels. Il s’agit de magie, certes, mais l’artiste ne cache pas les trucages de l’illusion. Cascades de plusieurs mètres de haut, soleil artificiel, géométrie sophistiquée, expériences de lumière et de couleurs, mais aussi la lampe Little Sun pour ceux qui vivent dans des contrées sans électricité : l’artiste islando-danois est-il un chercheur fascinant ou un sauveteur idéaliste de la planète ? Ólafur Eliasson: In real life dominera cet été la Tate Modern de Londres.

Rencontres de la Photographie en Arles

by Gwennaëlle Gribaumont

Festival de référence, les Rencontres d’Arles métamorphosent chaque année la ville camarguaise en capitale internationale de la photographie. En un demi-siècle, cet événement, qui dépasse actuellement et très largement le projet initié en 1970, n’a cessé de renforcer les liens qui unissent les Arlésiens au Huitième Art. Retour sur cinquante ans d’une aventure en tous points exceptionnelle.

Berthe Morisot

by Eric Rinckhout

Berthe Morisot fut le modèle préféré d’Edouard Manet, mais avant tout une véritable impressionniste qui s’inspirait de la vie quotidienne. Célébrée et diffamée sa vie durant, oubliée après sa mort puis redécouverte mais pas encore estimée à sa juste valeur, le musée d’Orsay consacre une rétrospective à cette artiste novatrice.

La Beauté Poétique des modèles botaniques

by Betty de Stefano

Plantes et fleurs ont depuis longtemps inspiré les mythes, des Métamorphoses d’Ovide aux légendes scandinaves et celtiques. Prenons l’exemple de Narcisse qui se trans- forme en fleur lorsqu’il meurt noyé d’être tombé amoureux de son propre reflet, de la nymphe Daphné transformée par son père en laurier-rose pour échapper à la sollicitude d’Apollon, ou encore de Hyacinthe, dont le sang se transforme en fleur après sa mort accidentelle causée par le disque d’Apollon dévié par la jalousie de Zéphyr... Mais que dire alors d’une semence agrandie dix mille fois ou d’une minuscule fleur transformée en ensorcelante géante ?

Aquamaniles

by Anne Hustache

Pour le service de l’eau.

Dents de souris et capitons

by Aagje Gosliga, Dick Oostendorp

Le garnissage des sièges au XIXe siècle.

Hendrik Driessen

by Elien Haentjens · illustrations: Josanne van der Schoot

En sa qualité de directeur, c’est Hendrik Driessen qui a fait connaître le musée De Pont ces dernières décennies. Après son départ à la retraite, fin juin, il s’occupera encore d’art, notamment au sein du conseil d’administration de Manifesta ou au musée Frans Hals. Avant cela, on assistera à son dernier fait d’armes au musée : la deuxième exposition solo de Luc Tuymans, artiste qu’il suit depuis longtemps.

Le groupe de Memphis

by Christophe Dosogne

Fondé au début des années 1980, le groupe de Memphis cherchait à établir une nou- velle voie dans le design italien, s’ouvrant davantage à la mode et aux mouvements ar- tistiques internationaux comme le Pop Art. Il déstabilisa d’emblée les codes du design post-Bauhaus en introduisant une gamme beaucoup plus large de couleurs, le motif, l’usage du stratifié dans le mobilier et, plus généralement, des formes nouvelles dans les meubles, les luminaires ou les arts de la table. Retour sur une aventure qui trouve aujourd’hui un écho renouvelé dans la mode et parmi les collectionneurs.».

related issues

Art Absolument Picasso
beat generation · olafur eliasson · ludovic sauvage · charles gleyre · frits thaulow · fôret amazonienne
#72
2016-07
6,99 €
Artpassions Olafur Eliasson
tintoret · kees van dongen · vivian maier · max beckmann · olafur eliasson · ferdinand hodler
#53
2018-04
6 €