Numéro 8 “Spécial Natobho”

Alokos

par Guillaume Corentin

Très populaires et très simples à réaliser, les alokos (bananes plantains frites) se mangent le plus souvent seuls, mais peuvent aussi servir d’accompagnement.

Boulettes de riz

par Guillaume Corentin

Les boulettes (de viande, de poisson, de riz…) sont un mode de préparation très courant. Ce sont principalement les femmes qui les préparent puis les vendent dans la rue.

Boulette oeuf

par Tidiane

Sambousa

par Samuel

Les samoussas ­– appelés sambousa dans la langue n’tô – sont originaires d’Inde, mais se sont exportés tout au long du XIXe siècle. Ainsi, on en trouve sous diverses variantes à Madagascar (sambosa), aux Comores (samboussa), au Kenya (samusa), en Afrique du Sud (samoesa)… Il faudra attendre les années 2000 et la signature d’accords de coopération économique et culturelle entre l’Inde et le Natobho pour qu’une petite communauté indienne s’installe au Natobho et popularise une variante locale des samoussas.

Acras de Morue

par Guillaume Corentin

L’insularité du Natobho fait du poisson un élément essentiel de sa cuisine. Grillé, braisé, en sauce ou en beignets, le poisson se décline sous de nombreuses formes.

Croquetas

par Nuno Menezes

Cette recette nous vient d’une autre île du golfe de Guinée : Sao Tomé, une ancienne colonie portugaise. C’est Nuno, un immigré santoméen installé au Natobho depuis une dizaine d’années qui nous la livre.

Attiéké et poisson au four

par Cuizine

Originaire de Côte d’Ivoire, l’attiéké est une semoule de manioc très appréciée au Natobho et dans de nombreux pays africains. Il accompagne à merveille le poisson ou la viande grillé. On peut aussi le manger simplement avec une sauce.

Poisson c’est bon

par Fatou Tall

Une recette de Fatou Tall, qui appelle simplement ce plat : “c’est bon”.

Poulet directeur général

par Guillaume Corentin

Le poulet directeur général, surnommé PDG, fait référence aux années fastes du Natobho. Après l’indépendance obtenue en 1960, l’île a connu une période de développement sans précédent. Les nombreux légumes qui accompagnent le poulet témoignent de cette richesse. Par opposition aux poulets congelés importés de Chine, les « poulets bicyclettes » sont élevés en plein air au Natobho. À force de courir dans tous les sens leurs cuisses deviennent semblables à celles des cyclistes.

Patate & pomme de terre en salade

par Tidiane

Parmentier de poulet aux patates douces

par Guillaume Corentin

Il s’agit d’une variante du hachis parmentier avec des ingrédients produits localement. Ainsi le poulet remplace le bœuf et les patates douces remplacent les pommes de terre. Ce plat est à la carte du restaurant de l’Hôtel équateur, l’établissement haut de gamme de l’île, depuis 1952.

Jus de pain de singe

par Tidiane

Le pain de singe est le fruit du baobab. Son jus qui ressemble à du lait est une boisson excellente pour la santé, pleine de vitamines et de calcium. Les singes sont les premiers à apprécier ce fruit à sa juste valeur...

Jus de bissap

par Tidiane

Boisson sucrée au goût caractéristique, le jus de bissap est apprécié de tous. Au Natobho il se boit très frais, mais on peut aussi le boire chaud.

Mousse au chocolat en cacaotisation progressive

par Guillaume Corentin

Avec comme objectif de faire découvrir la qualité du cacao produit sur l’île, ce dessert a été conçu en 1928 par François Dalsace, cuisinier du gouverneur du Natobho.

Dégué

par Guillaume Corentin

Bien qu’il s’agisse à l’origine d’un dessert, son faible coût, la douceur de sa texture et son pouvoir calorique en font un plat unique très apprécié des étudiants, aussi bien au petit-déjeuner qu’au dîner.

Charlotte françafricaine

par Guillaume Corentin

Dans cette charlotte au chocolat noir, se trouve une petite touche de chocolat blanc. C’est lors de la cinquième édition des «Étranges rencontres de la Jeunesse d’Europe et d’Afrique», qui se sont déroulées au Natobho en août  2012, qu’un groupe de travail a eu l’idée de cette recette pour dénoncer le néocolonialisme français en Afrique.

Tarte choco-arachide-banane

par Tata Christiane

Jusqu’alors il était rare de trouver des desserts. Mais avec l’embellie économique de ces dernières années, ils commencent à se développer.

Présentation du Natobho

par Guillaume Corentin

Un peu de vocabulaire

par Guillaume Corentin · visuels: Myriam Huré

Le français et le n’tô sont les deux langues officielles du Natobho. On utilise aussi bien l’une que l’autre et il n’est pas rare de commencer une phrase dans une langue et de la finir dans l’autre.

voir également

afrique · zurich · édition · musique populaire · populisme · marc roudet
#47
2008-06
0 €
Pour la Science Pourquoi rêvons-nous ?
afrique · amazonie · océan · tétrapodes · ours polaire · edmond pâris
#459
2015-12
4,49 €
L'âge heureux Lambert et Bourru
afrique · amérique · louison · araignée de mer
#34
1925-08
0 €