Trans-

ÉDITO : Sic transit

by Côme FREDAIGUE

"Éprouver la rigueur des frontières et la joie de leur dépassement, c’est l’expérience que connaissent ceux que hante l’angoisse des limites. Transhumain (trop humain) pour qui les cases seront toujours trop étroites, on s’y cognera la tête jusqu’à les faire céder et tant pis si l’on y laisse des..."

DOSSIER “TRANS-” : Transverse.s

by Antoinette BOIS DE CHESNE

"Peu à peu, jour après nuit, la chape sera montée sous les vagues silencieuses de nuages effilochés, dispersés, disparus, accompagnée de ciels noirs brillants de points fixes et mobiles. L’air de l’été se ramassera, ses plis froissés les uns sur les autres sous la puissance de la main éblouissante de la..."

DOSSIER “TRANS-” : Or(t)eille n°3

by Thomas D. LAMOUROUX

"En grec, un même mot (μορφή / morphế) désigne la forme et la divinité des rêves. Morphée donne forme, prend forme, change de forme. Il mène le rêve, apporte le rêve, transporte l’esprit. Il avertit, appelle, est annonciateur, est transformateur, est suivi d’effets, a des ailes de papillons, a un miroir, fait un..."

DOSSIER “TRANS-” : Transpercer le noyau

by Rina KENOVIĆ

" la tristesse trépidante est la première couche / de ses mains fines frêles elle / t’enveloppe / attention / à ses veines dangereuses / on les voit bleues et vertes / elles se multiplient // la tristesse lacérante est la première couche la première porte la première voile la première côte à..."

DOSSIER “TRANS-” : Asmara (transfuge)

by Jean-Christophe BELLEVEAUX

"La Peugeot 305 est une automobile familiale produite par le constructeur automobile Peugeot de 1977 à 1989 à Sochaux (Doubs). La Peugeot 305 Série 2 break se glissait beige dans la nuit qui restait douce – environ 15° C pour ce que j’en estimais, mais toutes sortes de circonstances pouvaient m’induire en..."

DOSSIER “TRANS-” : Rien ne transperce

by Sara BALBI DI BERNARDO

"rien ne transperce les murs / carreau blanc x 20 x 16 / 80 m² de / réfectoire-sucrier / couvercle fermé sur / mur x 4 sur / porte ouverte sur / porte close / fenêtres scellées // (pied pied pied pied plateau de bois plastifié) x 5 / chaise x 6 x 5 / (fourchette assiette couteau verre d’eau) x 6 / ronde de..."

DOSSIER “TRANS-” : Caroline est morte

by Émilien ROUVIER

"Caroline à la robe éblouie de blancheur. Caroline, rejetée par la vague. On te l’a rendue lavée, déraidie de son sel. La robe. Mais ce ne sont pas là ses hanches aériennes. Posés sous le mannequin, dans cette pièce aux volets clos, les petits souliers verts sont vides, déformés. Luxe économe de créole : la..."

DOSSIER “TRANS-” : Transsubstantiation

by Salomé PARRA

"Un haut volume d’air obscur. Sa profondeur est close par l’ombrage d’un mur dont les pierres paraissent en phase d’évaporation. Une lumière diffuse transperce cet espace indéfini. Un grand corps pâle, transpercé, est suspendu au-dessus du sol. Rien ne bouge. Tout est silence. La scène est vide. / Premier tableau..."

DOSSIER “TRANS-” : Transfert de compétences

by Françoise BIGER

"Marcheur le long de la voie express 2 fois 2 voies que de voies dans ce cas destination nécessairement lointaine plusieurs dizaines de kilomètres en principe. / Marcheur sollicite par la simple extension latérale de son bras l’indulgence de conducteur monolithique lové dans l’enveloppe : du dossier de..."

DOSSIER “TRANS-” : Le stade imaginal

by Marie LE MOAL

"Le long d'un chemin bitumé en son centre et bordé de graminées, cardamines, liserons, plantains, renoncules, laitrons, rumex, séneçons, un terrain privé délimité par un buis d'un côté, flanqué d'un rosier fleuri et d'un portail de bois vestigial, un chèvrefeuille de l'autre, odoriférant et..."

DOSSIER “TRANS-” : Rouler le temps

by Clotilde ESCALLE

"Brûlée, partie avec la caravane. Le gaz s’est emballé, une flamme plus haute a accroché  les rideaux. Des rideaux de nylon orange au-dessus de la cuisinière, c’était une mauvaise idée.  La mère venait de les accrocher, une femme du village les lui avait donnés. Encore beaux, la  couleur fraîche. La flamme a pris..."

DOSSIER “TRANS-” : Transaminases

by Joseph CHANTIER

"Compte-rendu d'Analyses de Biologie Médicale du 21-10-2021 (extrait) / ASAT (SGOT) : 389 UI/L (‹34) / ALAT (SGPT) : 666 UI/L (‹55) // Mon foie est malade, est-ce que je suis malade, mon foie va me tuer, me transférer de l'autre côté à coups de vodka, pastaga, bières et bibines diverses, ô gouleyante..."

DOSSIER “TRANS-” : Le tombeau de Sagazan

by Célia WAGENFÜHRER

"Il te faudra faire. // S'extraire de la vase que les quatre temps empêchent. Se débarrasser de l'écorce et garder l'essence de nous-mêmes à laquelle je mettrai le feu. Que dit l'ombre du Milieu du ciel à la femme affamée qui l'ignore ? Des astres mutables tu as l'ascendant de la terre et tu n'as pas..."

DOSSIER “TRANS-” : Cette fille-là

by Pascal ARNAUD

"Cette fille qui vide son sac / (elle le vomit un doigt dans la bouche qui n’est pas le sien) / sur la pierre noire d’un cul-de-basse-fosse ordinaire parmi les culs-de-basse-fosse que l’on peut aussi appeler les alvéoles de la justice pour peu que l’idée de ruche productive ou d’enruchement normatif..."

DOSSIER “TRANS-” : Transit

by Emil KARLA

"Je croyais venir au pays des montagnes tristes, le pays de la peur des pentes (les troncs qui tombent, le sol mince, la neige sombre), sous les soleils effrayants des rochers où les trois cents bras blancs s'agitent, au-dessus du bois austral, vers le ciel, et les hélices du petit bimoteur vissaient leur bruit dans..."

DOSSIER “TRANS-” : Transplantation du cœur sacré

by Rachel ADALBALD

"Flume se rêvait danseuse de ballet brosse, souris noire sifflotant ses opérettes, au lieu de, / se trimballe, / errance dans les vieilles mines. // Dans le fond des ruches, tout asphyxie ! / Rendre l'âme à l'art pour invoquer notre infernal. / Musique plein les joues pour démolir les..."

DISSECTION (questions à) : Clotilde ESCALLE

by Clotilde ESCALLE

"Que faites-vous quand vous n’écrivez pas ? J’emmagasine. Sans m’en rendre compte, je m’immerge jusqu’à ne plus être, sauf à vivre dans la peau de l’autre. Sinon, vie quotidienne normale, je marche beaucoup, je peins - presque uniquement des oiseaux (des visages et des pommes, plus..."

DISJONCTION (regards croisés) : “Samouraï” (Fabrice CARO)

by Fabrice CARO / Jean-Marc FLAPP / Côme FREDAIGUE / Ingrid S. KIM / Julie PROUST-TANGUY

"L’humour est la matière la plus délicate qu’un écrivain puisse travailler : il faut sentir jusqu’où pousser l’absurde, trouver le bon tempo, saisir les paradoxes de l’époque. C’est un fait que Fabrice Caro a saisi l’air du temps : il mitraille du bon mot à un rythme saccadé (« ma libido s’est fait la malle avec..."

DISSIDENCES (huit coups-de-cœur de lecture - domaine francophone)

by Justine ARNAL / Antoinette BOIS DE CHESNE / Tristan FELIX / Jean-Marc FLAPP / Alban LECUYER / Nicolas LE GOLVAN / Romain PARIS / Anne VIVIER

Aurélia BÉCUWE : Babeluttes (éd. Conspiration) Julien DIEUDONNÉ : L’ami d’enfance (éd. Signes et balises) Christophe ESNAULT : Vivre, 1 – 40 (éd. Des rues et des bois) Johan GRZELCZYK : Données complémentaires (éd. Ni fait ni à faire) Philippe HERBET : Fils de prolétaire (éd. Arléa) Marie RICHEUX : Sages femmes (éd. Sabine Wespieser) Damien ROBIN : Grand souffle (éd. Passage(s)) Joëlle SAMBI : Caillasses (éd. L’arbre de Diane)

D’ISTANBUL À RIO (quatre coups-de-cœur de lecture - domaine étranger)

by Jean AZAREL / Jean-Marc FLAPP / Isabelle GUILLOTEAU / Julie PROUST TANGUY

Mark Z. DANIELEWSKI : La maison des feuilles (éd. Monsieur Toussaint Louverture) Regina José GALINDO : Rage / Rabia (éd. des Lisières) Thomas HARDY : Poèmes du Wessex (éd. de la Différence) Ceija STOJKA : Je rêve que je vis ? (éd. Isabelle Sauvage)

DI(S)GRESSION : “Gesamtkunstwerk par Émilien ROUVIER

by Émilien ROUVIER

"Adieu rivages de la jeunesse ! J’allais avoir vingt-huit ans et glissais par paliers très objectifs vers l’âge adulte. Certain de ne connaître bientôt que la plage intermittente des réductions chômeurs, je me faisais une règle de profiter sans envie du lot de « tarifs jeune » qui expireraient pour moi cette..."

DYSCHRONIE (journal des six mois écoulés)

by Romain PARIS

"10 mars : Dire qu’il y a une quinzaine que my Fruity Fairy est partie en cajoler un autre en Alaska, au 1er jour de la Guerre d’Ukraine. Avec chaque jour environ 157 000 nouveaux macchabs sur Terre, et vu qu’aucun cri ne la fera jaillir là ni m’allumer du regard, Elle et sa Tendresse Furibarde, à quoi..."

related issues

Spirale La poésie morte ou vive · poésie · august strindberg · poésie française contemporaine
#273
2020-06
8 €
La Tour de feu Ni Dieu, ni maître, ni Miatlev · poésie · mythe · miatlev
#149
1981-03
0 €
Jentayu Hong Kong · poésie · traduction · asie · nouvelles · chinois · littérature asiatique
#500
2022-09
6,99 €