Fragile

ÉDITO : Volutes de vulnérabilité

by JC BELLEVEAUX

"Passent sur la page des enfants harcelés, une jeune femme enceinte et son carton à pizza, le bambou et les nuages, des vieillards émouvants, un verre brisé à la cantine, un oiseau prudent pour un haïku farceur, passent des corps qu'on aimerait moins anonymes, passent le cancer, l'émotion, l'humour, le..."

DOSSIER “FRAGILE” : Presque fanée

by Jean-Christophe BELLEVEAUX

"une fenêtre grande ouverte des restes (de repas d’illusions de santé) des traces de poussière sur les meubles une auréole de crasse noire aux ongles aussi des crabes morts sur..."

DOSSIER “FRAGILE” : Les vies graciles

by Jen HENDRYCKS

"janvier 2024 _ Elisabeth _ 59 ans Carpentras, Vaucluse, dans une rue sous couverture sans souffle un corps de froid. janvier 2024 _ Philippe _ 69 ans Boulogne Billancourt, Hauts de Seine, dans un..."

DOSSIER “FRAGILE” : Fragilité du bricoleur

by Jean-Pierre PETIT

"Il y a mis tout son cœur, le bricoleur. Tout son savoir et son ardeur. Il a même un peu surdosé le ciment  : il faut que ça tienne ! Que ça tienne ferme, que ça défie les ans, voire les millénaires. Pas question que ça se casse la gueule, qu’un moellon vienne à se décrocher et entraîne à sa suite le..."

DOSSIER “FRAGILE” : Ephémère

by Daniel CHARLES

"La tige du bambou s'élève, ne cesse Je ne cesse, vers les nuages (les nuages) Ma respiration s'apaise et faiblit, ma respiration faiblit L'impermanence - la maladie disent-ils, la..."

DOSSIER “FRAGILE” : Avril-cancer

by Jean-Paul BOTA

"L’église Saint-Germain de Gagny C’est dans le voisinage d’un Taxi de la Marne Qu’embaument les senteurs du restaurant d'en face Et celui-là encore de la Maison de Campagne de Gossec – Où il composa la..."

DOSSIER “FRAGILE” : Cette gare-là

by Nathalie PALAYRET

"Sur le quai de cette gare-là Si près de moi - en équilibre sur la pointe des pieds bras étendu et les doigts aussi j’aurais pu peut-être..."

DOSSIER “FRAGILE” : Châtiment de l’idiot

by Marc BONETTO

"Dans le train Anvers-Bruxelles, cette fillette au rire innocent, spontané, lumineux, je l'imagine adulte, indigne de l’enfant qu’elle est, je la vois cadavre, oubliée de tous, après une vie douloureuse, triste, médiocre, ratée, malheureuse. Elle coiffe le chapeau de sa grand-mère, son..."

DOSSIER “FRAGILE” : Allégorie d’une chute

by Mehdi PRÉVOT

"la force gravitationnelle est un effet d’attraction entre deux corps - l’attraction entre deux corps peut provoquer - et provoque dans la plupart des cas l’effondrement à court ou long terme - d’un des deux corps : celui le plus fragile  Dura lex sed lex : « La loi est dure mais c'..."

DOSSIER “FRAGILE” : Monsieur Rêve

by Benoit CAMUS

"Lui, là, le vieux au costume jauni, complice de fastes années, à l’élégance surannée ; au pantalon trop large, déformé, qui s’avachit sur ses chevilles, fronces en accordéon, qu’autour de sa taille amaigrie, cérémonie machinale, il relève, il re-..."

DOSSIER “FRAGILE” : Les joies simples

by Pierre GONDRAN DIT REMOUX

"tu as creusé dans la forêt une tombe pour tes joies simples elle est toute petite, toute ronde, ne se voit toute pas tu as recouvert le fond de..."

DOSSIER “FRAGILE” : Manipuler avec précautions

by Dominique BOUDOU

"Une goutte d’eau glisse sur le comptoir dans le souffle moite des lampées de bière les mains pendent le long des corps comme de mauvais linges un brin de lumière papillonne autour des yeux puis s’éteint quelques mots chuintent au fond des gorges la nuit n’en a pas fini des remugles et des..."

DOSSIER “FRAGILE” : La moindre brise

by Anna AYANOGLOU

"Vous n’avez pas idée du poids de ma douleur - dépression terme creux, ne dit rien de l’altération rien du crâne plein de représailles de l’ombre encollée dans la gorge - tout l’intérieur, en fait : un..."

DOSSIER “FRAGILE” : Pas souvenir

by Cyril C. SAROT

"Je ne me souviens pas avoir déjà pondu un œuf. Je ne me souviens pas être né sous Pompidou. Je ne me souviens pas de mes professeurs d'anglais au lycée. D'allemand, de français, d'histoire-géo oui. Mais pas d'anglais. Je ne me souviens pas avoir vu les..."

DOSSIER “FRAGILE” : Qui vive / vieillesse grande

by Alain GÉRARDOT-PAVEGLIO

"Leurs vies à un fil, tendu à chacun de leur pas, à mesure qu’ils avancent, tiré à peine plus loin que le pas qui va suivre au-dessus du temps : il ne s’égrène pas, s’accumule devant eux, chaque chose à faire n’est plus une marche avant..."

DOSSIER “FRAGILE” : Discours métaphysique

by Antoine BRAZIER

"Il se peut, dis-tu, que revenir en arrière soit possible ; à l’état des assiettes non-brisées mais simplement fendues, à l’état des néons non-éteints mais clignotant seulement, à l’état des fleurs non-fanées mais à peine flétries. Et, ajoutes-tu, que peut-être les ruines se resoulèvent de terre ; pousses résurgentes d’..."

DOSSIER “FRAGILE” : Les petits pédés

by Théo PERRACHE

"Maman est au travail. Le hamster dans le micro-ondes. Le chat dans le congélo. Le chien dans le sèche-linge. Le poisson dans les..."

DOSSIER “FRAGILE” : Oui mais

by Stéphanie VERMOT-PETIT-OUTHENIN

"Un jour pendant des vacances j’étais petite je crois j’ai posé un seau à l’envers sur une araignée noire Ne voulais pas lui faire de mal Sa vue me faisait peur Oui mais Pas question de l’écraser  Oui mais Savoir qu’elle..."

DOSSIER “FRAGILE” : Ma langue est fragile

by Damien BIANCO

"e n’ai jamais - vraiment ! (eh merde, ça commence…) - réussi à cons[partout, des parasites s’insinuent !]truire une (je n’y arriverai jamais, je n’y..."

DOSSIER “FRAGILE” : Tchip tchip

by Francis CARPENTIER

"l’oiseau des haïkus a rangé les éléphants loin des..."

DISSECTION (questions à) : Jacques CAUDA

by Jacques CAUDA

"« Où vous êtes-vous senti le mieux ? » Encore aujourd’hui, mon bain est mon royaume. Je suis comme Jacques Drillon abonné au bain quotidien ! C’est là que je me suis senti, que je me sens et que je me sentirai le mieux ! Avec cette différence, Drillon est (était, il est mort) bain du..."

DISJONCTION (regards croisés) : “Le chien des étoiles” (Dimitri ROUCHON-BORIE)

by Dimitri ROUCHON-BORIE / Antoinette BOIS DE CHESNE / Jean-Marc FLAPP / Côme FREDAIGUE / Julie PROUST-TANGUY

"Quand l’histoire démarre, Gio (très doux géant gitan qui vient d'avoir vingt ans) rentre de l’hôpital où on l’a ramené au monde des vivants dont l’avait presque exclu un tournevis planté, lors d'une rixe, dans son crâne ; son retour au campement où l’attend sa famille pour venger son honneur est une..."

DISSIDENCES (huit coups-de-cœur de lecture - domaine francophone)

by Justine ARNAL / Jean AZAREL / Antoinette BOIS DE CHESNE / Tristan FELIX / Jean-Marc FLAPP / Alban LECUYER / Nicolas LE GOLVAN / Anne VIVIER

- Amandine ANDRE : "Aberrants & dinosaures" (éd. EXC) - Béatrix BECK : "Plus loin mais où" (éd. du Chemin de fer) - Lili FRIKH : "Un mot sans l'autre" (éd. Mars-A) - Marie-Hélène LAFON : "Les sources" (éd. Buchet-Chastel) - Philippe MALONE : "Richard IV" (éd. Espaces 34) - Quentin MARGNE : "La célébration du lézard" (éd. du Soupirail) - Sophie NAULEAU : "Mais de grâce écoutez" (éd. Actes Sud) - Laurence VIELLE : "Billets d'où" (éd. Castor astral)

D’ISTANBUL À RIO (quatre coups-de-cœur de lecture - domaine étranger)

by Jean AZAREL / Sara BALBI DI BERNARDO / Isabelle GUILLOTEAU / Julie PROUST TANGUY

- Rodrigo DE SOUZA LEAO : "Tous les chiens sont bleus" (éd. Le Lampadaire) - An Antane KAPESH : "Je suis une maudite sauvagesse" (éd. Mémoire d'encrier) - Abdellatif LAÂBI & Yassin ADNAN : "Anthologie de la poésie palestinienne d'aujourd'hui" (éd. Points) - David MITCHELL : "Utopia Avenue" (éd. de l'Olivier)

DI(S)GRESSION : “Jean-Louis MURAT : une place bien à part” par Rodolphe VIEMONT

by Rodolphe VIEMONT

"Cela faisait dix ans que Murat était au cœur de nos vies, ancré dans notre intimité : nous avions ouvert notre bal de mariage sur sa chanson Aimer (Que le corps vivant ce monde vive heureux chaque seconde, comme un amant ruisselant.1) et dix ans plus tard, notre fille chantonnerait ses chansons en..."

DYSCHRONIE (journal intimondial des six mois écoulés)

by Jean-Christophe BELLEVEAUX

"1er septembre : La réforme des retraites entre en vigueur. Peu réjouissant pour les Français encore en activité qui voient l'âge légal de départ porté à 64 ans. Français, encore un effort si vous voulez être Républicains, écrivait Donatien Alphonse François de Sade dans un texte politique qui..."

related issues

Brèves Hubert Haddad · poésie · prose · nouvelliste · opium poppy · petit éloge du voisin
#97
2011-10
5 €
Cahiers Roucher André Chénier Numéro 1 · poésie · lyres · andré chénier
#1
1980-12
0 €
Borborygmes des retombées en ombres · poésie · rimbaud · tsiganes · myspace · nouvelles · homéopathie
#20
2012-01
3 €