Rosetta

Jogging sur orbite

Dans le module russe Zvezda de la Station Spatiale Internationale, Alexander Skvortsov fait du jogging grâce au TVIS (Treadmill Vibration Isolation System). Afin d’éviter de trop fortes pertes osseuse et musculaire, les astronautes doivent en effet faire quotidiennement de l’exercice physique (voir également page 2). On note aussi que Skvortsov est maintenu par un harnais sans quoi il décollerait rapidement du tapis roulant !

OCO-2 traque le cycle du CO2

By Killian Temporel

Sur orbite depuis le 1er juillet, le satellite OCO-2 de la NASA emporte un instrument unique destiné à scruter d’où vient et où va un gaz à effet de serre.

Des “espions” commerciaux dans l’espace

By Théo Pirard

Nous sommes constamment vus, épiés et surveillés depuis l’espace. Là-haut, des satellites d’observation de plus en plus performants guettent ce qui se passe à la surface terrestre. Et WorldView-3, lancé avec succès le 13 août, ne fait que confirmer la tendance.

Le Big Bang rejoint l’ISS

By Marie Ange Sanguy

Le 29 juillet au soir, une Ariane 5 ES a placé sur orbite l’ATV-5. Espace & Exploration y était.

Éric Béranger

By Marie Ange Sanguy

Directeur des programmes spatiaux chez Airbus Defence & Space, Éric Béranger, nous parle du cargo ATV, mais aussi de la nécessité de développer sans cesse de nouvelles technologies.

L’amarrage vu par Oleg Artemyev

By Marie Ange Sanguy

Depuis l’ISS, le Russe Oleg Artemyev anime des comptes sociaux et un blog très actifs, avec notamment de superbes photos. Nous en avons choisi quelques-unes afin d’illustrer l’arrivée de l’ATV-5.

Thomas Reiter

By Marie Ange Sanguy

Astronaute et directeur des vols habités à l’Agence Spatiale Européenne (ESA), Thomas Reiter nous explique pourquoi il a été décidé d’arrêter le programme ATV, examine les possibilités offertes par la collaboration avec la NASA sur Orion, puis revient sur ses deux missions à bord de Mir puis de l’ISS.

Vols habités vers Mars

By Richard Heidmann

La NASA sans longue-vue ni gouvernail

Le spatial décolle de Fleurance

By Marie Ange Sanguy

Du 2 au 8 août, le Festival d’Astronomie de Fleurance organisé par Bruno Monflier, dont Espace & Exloration est partenaire, tenait sa 24ème édition et confirmait le succès de sa formule. Dans ce cadre, Astro Jeunes accueillait pour sa 9ème édition l’astronaute Léopold Eyharts.

Centro Espacial de Canarias

By Théo Pirard

Au sein de l’archipel des Canaries, des installations souvent méconnues du grand public jouent pourtant un rôle décisif dans le spatial. Nous nous sommes rendus sur place pour en rendre compte.

Le rendez-vous réussi de Rosetta

By Théo Pirard

Après 10 ans de périple, la sonde de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) est arrivée à destination, escortant désormais la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko : une première !

Jean-Pierre Lebreton

By Marie Ange Sanguy

Chercheur au LPC2E/CNRS, Jean-Pierre Lebreton est l’un des scientifiques attachés à la mission Rosetta. Il nous livre ses premières impressions.

Un noyau cométaire étonnant

By Marie Ange Sanguy

Après le rendez-vous du 6 août, Rosetta a bien évidemment continué à scruter 67P. Voici les dernières images reçues avant la finalisation de ce numéro.

Stéphane Israël

By Théo Pirard

Nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec Stéphane Israël, le président directeur général d’Arianespace, à l’occasion du lancement de l’ATV-5 Georges Lemaître (voir page 28). Il fait preuve de beaucoup de lucidité et d’une certaine transparence dans ce qui doit être la stratégie de son entreprise d’envergure européenne. Ses propos, mis à jour avec l’actualité de cet été, nous donnent un éclairage très utile sur l’évolution du transport spatial en Europe pour les dix années à venir. L’objectif est qu’Arianespace reste le n°1 pour les lancements commerciaux de satellites d’applications.

Siding Spring et Mars

By Killian Temporel

Dans notre n°20, nous expliquions que la comète Siding Spring passant à proximité de Mars en octobre, les agences spatiales concernées envisagent des mesures pour éviter que leurs sondes ne subissent des dommages. Mais en même temps, les scientifiques souhaitent aussi tirer parti de cette rencontre pour étudier l’astre vagabond.