Blessures

Présences, mémoires individuelles et plurielles

par Édith-Anne Pageot

La blessure, qu’elle soit physique, psychologique ou sociale, est évoquée dans le travail de nombreux artistes autochtones au Québec et au Canada, en particulier chez les femmes dont plusieurs projets s’élaborent à partir d’un processus qui implique la mémoire, le corps et l’histoire. L’auteure s’intéresse aux œuvres de Rebecca Belmore, Jaime Black, Hannah Claus, Maria Hupfield, Nadia Myre et Sonia Robertson.

Remédier aux traumas

par Florian Gaité

Quand il pénètre l’esprit par effraction, le trauma (du grec « traumatikós » : la blessure qui troue, qui perce les barrières protectrices de l’esprit) constitue une blessure sans visage, inassimilable et impossible à figurer. La violence de l’expérience traumatique conduit à un état que la psychanalyse décrit dans les termes d’un anéantissement de la subjectivité, une sidération proche de la rencontre avec la mort dont la survenue correspond à la formation d’un « trou noir » dans le psychisme. Difficile, sinon impossible, le ressouvenir de l’expérience traumatique négocie en effet en permanence avec des mécanismes de défense (déni, refoulement) ou avec des réactions de l’appareil psychique (névrose, honte, sidération, stress) qui obstruent l’accès à l’image du traumatisme. Sans représentation de la cause de sa souffrance, l’individu traumatisé reste alors bloqué dans l’événement de son effraction (la compulsion de répétition), incapable de dire et encore moins de donner à voir.

Berlinde De Bruyckere

par Léa Barbisan

Les sculptures de Berlinde De Bruyckere montrent des corps avachis ou gisants. Leur chair livide, comme exsangue, laisse transparaître des ecchymoses évoquant l'hémorragie interne, leur peau porte les marques de la décomposition. Parfois, le sang devient visible, sous forme de traces rosées déposées sur les cires façonnées en membres ou en ossements. Les sculptures offrent une typologie des blessures : contusions, plaies ouvertes, plaies suturées, chairs écorchées.

Que faire de nos blessures ?

par Mirna Boyadjian

« Ô mon corps, fais de moi toujours un homme qui interroge !1 » Cette ultime prière à la fin de Peau noire, masques blancs (1952) laisse supposer que Frantz Fanon avait pressenti le risque d’enfermement du sujet blessé.

Marion Zilio

par André-Louis Paré

Marion Zilio présente les réflexions qui l’ont conduite à proposer l’exposition annuelle Newwwar, It’s Just a Game ? présentée à Bandjoun Station (Bandjoun, Cameroun).

Documenta 14

par Anaïs Castro

Unlearned Predictability

Skulptur Projekte

par Chloé Grondeau

2017 fût marqué par un alignement temporel rare puisque regroupant en son sein plusieurs manifestations européennes de renommée internationale. Ayant pour singularité une existence aux dix ans et un objet circonscrit sur et dans l’espace public, Skulptur Projekte de Münster était de celles-ci.

Quand Mnémosyne inspire une exposition

par Geneviève Gendron

Musée des beaux-arts de Montréal

Promenade dans des mondes inconnus

par Anne-Sophie Miclo

Le rêve des formes

Jean-Maxime Dufresne et Virginie Laganière

par Josianne Poirier

Post-Olympiques

Ressources humaines

par Mélodie Boubel

49 Nord 6 Est - Frac Lorraine Metz

Nelly-Ève Rajotte

par Nathalie Bachand

Déjouer-rejouer un certain cinéma

Lucie Rocher

par Valérie Hénault

Faits et causes/Faits OU causes ?

15e Biennale d’Istanbul

par Pierre Saurisse

Dans plusieurs lieux de la ville

voir également

Collect Fiac - Frieze
kader attia · lucerne · guerlain · berlinde de bruyckere · falangcai · collection hofland
#448
2014-10
2,75 €
Facettes Document(s)
kader attia · david droubaix · anne penders · léa mayer · dimitri vazemsky · noé grenier
#1
2015-11
0 €
ETC MEDIA The User
aude moreau · jean-pierre aubé · virginie laganière · zipertatou · adam basanta · festival elektra
#106
2015-11
7 €