Point de vue animal

Créer ou non avec les animaux

by André-Louis Paré

Depuis l’art rupestre jusqu’aux photographies animalières d’aujourd’hui, sinon aux documentaires télévisuels ayant pour sujet la vie et l’environnement de plusieurs espèces animales, les êtres humains ont toujours représenté, par divers moyens techniques, le vivant non humain. Certes, selon notre perception du monde, qu’elle soit marquée par des légendes, par la religion ou par tout autre discours qui organise notre compréhension du réel, le désir de mettre en image ces autres espèces, familières ou non, est animé par différentes intentions, passant d’une vision magique du monde à une conception plus scientifique dans lesquelles ces bêtes seront considérées parfois comme sujet doté d’une âme, parfois comme objet sans rien d’autre que le corps et ses ressources potentielles à offrir aux humains.

Réalisme animal : comment les animaux perçoivent le monde

by Bénédicte Ramade · illustrations: Pierre Huyghe, Jennifer Allora, Guillermo Calzadilla

Les études animales ont fait, ces deux dernières décennies, une percée spectaculaire dans les champs esthétiques et artistiques, répondant à un intérêt déjà ancien pour l’animalité, mais qui se révèle en pleine transformation. Et visuellement ? Où se situe l’art ? Dans l’observation consciencieuse ou dans la spéculation ? Comment sortir du régime anthropocentrique, de la logique de l’interspécificité ou de la coévolution ? Car ces processus passionnants qui émaillent la recherche actuelle n’avancent qu’à demi-mot un point de vue animal. Il faut tuer le suspense dès à présent : la tâche est impossible ; mais l’extrapolation de l’une de ces possibilités ouvre déjà des mondes, bouleversant tous les repères épistémologiques actuellement actifs.

Fevered Sleep’s Sheep Pig Goat

by Laura Cull Ó Maoilearca

Présentation de Sheep Pig Goat, une performance théâtrale produite par la compagnie Fevered Sleep, laquelle explore la relation humain-animal.

L’animal à l’œuvre : comment faire avec les souris ?

by Anne-Sophie Miclo · illustrations: Michel Blazy

Si l’histoire de l’art révèle l’ancienneté des rapports entre l’humain et l’animal, l’un des truismes les plus ancrés affirme qu'il n'y a pas d'art dans le monde non-humain. Quand il s'agit de définir l'art, l’idée qu'il constitue une activité uniquement humaine est souvent à la fois un prérequis ainsi qu’une constante participant d’une définition humaniste et anthropocentrique de l’art. Et si pourtant l’art pouvait s’étendre au non-humain ? Les animaux feraient-ils de l’art ?

Conversing with Ghosts of the Previously Tamed

by Martina Caruso · illustrations: Christoph Keller

Réflexion sur la relation humain-animal dans certaines vidéos d’artistes contemporains qui s’appuient sur les plus récentes perspectives de l'ontologie orientée objet en lien avec le paradigme posthumain et post-anthropocentrique.

Les altérités familières : le point de vue animal de Duke et Battersby

by Ray Cronin · illustrations: Duke and Battersby

Les rôles complexes que les animaux jouent dans les vies humaines, leur façon de nous ressembler, de répondre aux besoins qui nous habitent, d’absorber l’amour que nous leur offrons et, apparemment pour certains d’entre nous, la façon dont ils nous retournent cet amour, participent depuis longtemps à un champ de recherche artistique. Essayer d’adopter un point de vue d’un animal est une perspective intimidante, particulièrement dans un monde où le simple point de vue de nos plus proches compagnons et voisins dépasse souvent notre compréhension.

Other Beings, Julie Andreyev

by Penny Leong Browne · illustrations: Julie Andreyev

À propos de l’œuvre Animal Lover de l’artiste activiste canadienne Julie Andreyev.

Tomás Saraceno : orchestrer les relations interespèces

by Marie Siguier · illustrations: Tomás Saraceno

Loin d’appliquer des normes anthropocentrées à la vie non humaine, l’artiste argentin Tomás Saraceno, dont la recherche se déploie à la croisée des arts, de la science et de l’architecture, tisse divers réseaux épistémiques et matériels pour repenser la porosité entre l’humain et le non-humain.

Du point de vue animal : un entretien avec Éric Baratay

by Bénédicte Ramade

Éric Baratay, auteur de Le point de vue animal. Une autre version de l’histoire s’entretient avec Bénédicte Ramade, responsable du dossier.

Des humains, des insectes et le monde en partage

by Agnès Villette

Sur certains insectes nuisibles venus d’ailleurs et dont l’invasion se répercute sur les cultures agricoles, la santé publique et l’économie mondiale.

Orange 2018 : conjuguer la traçabilité

by André-Louis Paré · illustrations: Benoit Aquin, Michel Boulanger, Amélie Proulx, Kevin Michael Murphy, Paul Chartrand, Mériol Lehmann, Andréanne Godin

Rafael Lozano-Hemmer: He Blindes Me with Science

by Edwin Janzen · illustrations: Rafael Lozano-Hemmer

Des sens et du sens : aux limites des matérialités

by Karine P. Bouchard · illustrations: Martin Messier, Jean-Pierre Gauthier, Annie Thibault, Alice Jarry, Giorgia Volpe

Une exposition qui renouvelle notre perception de la « matérialité », permettant une réflexion sur ses limites, c’est ce que propose la Biennale nationale de sculpture contemporaine de Trois-Rivières par sa 8e édition.

Chris Kline and Yam Lau: Weave

by Andre Jodoin