Les plus beaux visages d’alpinisme des Ecrins

L’invention des Écrins

by Gilles Modica

Exploré tardivement par les géographes et les alpinistes, le massif des Écrins présente une dimension sauvage et une densité de hauts sommets inédite sur notre territoire.

Villages d’alpinisme

Avec une histoire intimement liée à la conquête des hauts sommets alpins et un environnement exceptionnel, les villages d’alpinisme des Écrins composent une entité à part, propice à la découverte du patrimoine et aux balades en montagne.

Entre Romanche et Guisane

by Jean-Pierre Nicollet

Sur la route des Grandes Alpes, le col du Lautaret offre un panorama exceptionnel et fait le trait d’union entre deux vallées sœurs du département des Hautes- Alpes mais seulement cousines sur le plan culturel.

Le pari de la montagne

by Jean-Pierre Nicollet

On l’appelle la Vallouise, du nom de son village le plus important, mais de Pelvoux à Ailefroide, c’est toute une communauté de villages qui a hissé l’alpinisme au rang de patrimoine et de locomotive pour l’économie locale.

Au cœur des Écrins

by Jean-Pierre Nicollet

Le Vénéon, veine du roc et onde des torrents, s’écoule à travers une vallée étroite, des hauts sommets entourant la Bérarde jusqu’aux portes de Bourg-d’Oisans.

Valjouffrey

by Jean-Pierre Nicollet

Une vallée oubliée, sur les contreforts occidentaux de l’Olan et des Écrins. Le Valjouffrey cultive aujourd’hui l’héritage de ces siècles passés à dompter les rivières et les montagnes, pour imaginer une agriculture de subsistance, entre forêts et alpages.

Valgaudemar

by Jean-Pierre Nicollet

On entre en Valgaudemar en quittant, passé le lac du Sautet, la route Napoléon. Trente kilomètres sans issue, d’une étroite vallée creusée par le glacier du Quaternaire, qui nous mènent au Gioberney.