Intervention N°15 / 16

Les groupes affinitaires

par Gérard Naud

En chimie, les corps affinitaires sont ceux qui ont tendance à se combiner. «Affinis» en latin a le sens de voisin, contigu, de participer, d'être mêlé à, ou d'être complice de quelqu'un, et a un sens plus étroit de parenté par alliance. Dans ce second point, nous approfondirons la situation d'une vingtaine de groupes qui, à un moment ou l'autre, furent complices des événements triés dans Droit de Parole. Globalement, on remarque d'abord les médias communautaires écrits ou parlés (journaux, vidéos, radios et télévisions communautaires). En second lieu, on distingue des troupes de théâtre comme moyen d'expression de la culture populaire. Finalement, on retrouve une panoplie d'intérêts qui vont de la musique (la Fan-fafonie), la danse (l'Entrechat), le jeu (la joujouthèque), les lieux de rencontre (le café de la Résistance) et autres expériences diverses. A ces groupes «complices» du mouvement populaire s'ajouteront des groupes identifiés dans le bottin des ressources alternatives. On y distingue un grand nombre de librairies dites alternatives et de cafés comme lieux de rencontre sociale à programmation culturelle.

L’art est une prison

par Horacio Zahala

La prison est un de ces referents observables et concrets, dont la substance possède une valeur négative absolue. Cette négativité se maintient identique à elle-même dans le cours de l'histoire: aussi bien hier qu'aujourd'hui, une prison est un système clos, isolé et séparé, qui constitue une totalité. C'est le lieu de l'accumulation intolérable du temps; c'est le lieu des déplacements inutiles et circulaires, le lieu où l'on ne trouve aucune réponse, sinon seulement des sentiments d'impuissance et de subversion; le lieu des intensités pathologiques du mensonge, de la répétition, des échanges symboliques; c'est le lieu de la congélation de la force. La prison est une totalité et une unité qui limite la liberté en séparant et en niant, c'est-à-dire, qui enlève la totalité et l'unité de l'être. En prison, Le Mal assume sa pléniture physique et morale. Pour le prisonnier, se soustraire à l'ordre préétabli de ceux qui le dirigent et l'étouffent, c'est s'autoaliéner et se mutiler; se soustraire par l'unique voie possible, son imagination forcée, c'est révéler sa propre insuffisance...

Action Orlan-corps

Je n'ai jamais fait une oeuvre (dessin, photo, sculpture, vidéo, performance) sans la penser comme un corps qui chercherait d'autres corps pour exister.

Stratégies

Depuis son huitième numéro, Intervention rend compte des trajectoires de l'art sociologique. Désormais, plusieurs avenues théoriques et stratégiques de l'art en contexte réel semblent déborder de ce concept. Ces quelques pages poursuivent l'examen des trajectoires. Aux textes antinomiques de Fischer et de Thénot, se greffe aussi une discussion de l'idée de guérilla artistique. Cette dernière appuie la vivacité créatrice et transgressive de nombreuses propositions artistiques comportementales, échelonnées dans les numéros de la revue.

Le musée et autres lieux communs

par Jean-Paul Thénot

Le lieu et l'effet de l'oeuvre N'importe quel lieu peut être investi comme support, comme contexte ou même comme contenu d'une pratique artistique, pour un temps déterminé. La galerie ou le musée ne sont plus indispensables. Espaces différents et moyens divers sont utilisés dans la mesure où ils s'éloignent de l'univers clos aseptisé et non communicatoire du musée et des lieux artistiques. Hors de l'exclusivité muséale Une pratique artistique qui privilégie les interventions dans le champ social, qui met en question les valeurs esthétiques traditionnelles, qui utilise certaines techniques des sciences sociales en les détournant et qui envisage la communication au-delà du concept habituel d'art, ne peut exister qu'hors du contexte institutionnel et muséal contraignant.

Pour la guérilla artistique

par Guy Durand

Guérilla et solidarité. Ces deux mots nous sont politiquement familiers: alors que l'Amérique latine s'embrase sous les luttes populaires contre les dictatures facistes appuyées par l'impérialisme de l'Oncle Sam, le totalitarisme soviétique connaît une brèche sans précédent depuis que les syndicats polonais ont récusé la technocratie de Parti comme porte-parole unique des intérêts des travailleurs. À cette toile de fond s'ajoutent encore d'autres remous: le terrorisme ébranle les démocraties occidentales et le Moyen-Orient. Or ce souffle violent d'appels à la justice traduit un rapport de force entre l'État et le peuple. Cette crise se noue autour de deux tendances politico-économiques; un: crise qui amène l'excroissance de l'appareil policier et militaire renforçant la répression, et deux: crise qui accentue la prolétarisation des fractions de classes non-participantes à l'élite du pouvoir. Aliénation et paupérisation. D'un tel contexte international surgissent partout les luttes de rupture et de survie des groupements populaires. Armements nucléaires en hausse qu'affronte le mouvement pacifiste européen venu de Berlin; tortures et génocides sans nom qui marquent la lutte de libération latine des Amériques; délation, privatisation des denrées et menaces d'une intervention armée que soupèsent chaque fois les dissidents de l'Est; anomie sociale (criminalité, suicide, délinauance. drofiue. alcoolisme, misère) entretenue par les financiers avec ambition de soutirer encore plus du Capital public (taxes et impôts) et, réduire ainsi les secteurs subventionnés tels que la santé, l'éducation et les arts. Cette anomie fomente donc la revendication afin de conserver les fragiles acquis. C'est comme si le contrôle des leviers de décisions de l'État était devenu l'enjeu-clé de la future modification de la société.

À propos de la télévision, des inscriptions, des indiens

par John Fekner

John Fekner et «Crash» ont collaboré à la réalisation d'une murale intitulée The Suffolk Street Fallout Shelter. Le projet peint sur les murs d'un édifice abandonné du Lower East-side illustre l'explosion d'une bombe atomique sur la ville de New York. Une inscription en anglais et en espagnol nous dit: «En cas d'attaque nucléaire, entrez à l'intérieur». L'ironie réside dans le fait qu'il n'y a pas d'abri du tout; en effet, l'entrée a été scellée avec des blocs de ciment par le propriétaire pour empêcher quiconque de pénétrer à l'intérieur. L'escalier de métal est un cul-de-sac, il nous dirige tout droit sur un mur de briques au moment où la bombe atomique tombe

Le lieu-dit le lieu

par Jean-Yves Frechette

Pervertir l'économie (fonction et monnaie) de Loto-Québec: muer l'aléatoire économique en tangible territorial. Ou encore: transformer la déception de la perte monétaire en certitude de gain spatial. Permettre au hasard de désigner un espace compris comme terrain d'observation/description et comme lieu de production. Ou encore: se servir d'un lieu comme support d'un discours mosaïque à lu fois réfèrent de pulsions analytiques (la science), ludiques et symboliques (les arts) et enfin tactiques et politiques (la police, l'armée). Ne refuser aucune des contradictions du tissu social: ne se faire l'agent d'aucune censure idéologique. Ou encore: réunir dans un même lieu textuel des strates d'écriture par ailleurs parfaitement aliénables l'une à l'autre mais ici préférées dans leur statut d'anthologie de textes techniques, l'art, comme l'armée, n'étant pas les moindres des techniques!

Les lieux du vide

par Guy Darol

S'agit-il d'atteindre un but ou de gagner un territoire, ma tentation sera unique: je pousserai en avant. C'est dire la nullité même de ma démarche.

Anima Bruta

par Domingo Cisneros

Voici un os pour ton nagual perdu. Tu as déjà les racines d'épicéa, la queue de loup, les cervelles de l'ours. Il te manque un coeur d'os comme troisième oeil. Tu boiras les nuages et dormiras avec les fleurs. Sois reconnaissant. Invoque tes pouvoirs. Aime ton jardin de matériaux. Puise une énergie positive de tout, môme du macabre et du funéraire. Transforme-toi en corbeau, en vautour. Purge la forêt de son massacre quotidien. Ramasse les égorgés, les éventrés, les étouffés et les noyés. Car ce n'est pas vrai qu'ils sont morts. Chasse les putréfactions avec le cèdre. Brûle-le. Soigne ton paradis, dompte ton enfer. Que tes réactions soient des coups de hache. Qu'elles parlent toutes les langues, qu'elles atteignent le coeur, qu'elles combattent la décadence et le désenchantement. Il n'y a pas de regret. La seule cure est un art sorcier, guerrier.

Etude pour la place du Québec à Paris

par Pierre Granche

Le concept proposé est un ensemble de relations temporelles et spatiales. Autant les lieux géographiques que le geste doivent créer une situation c'est-à-dire un milieu, la Place du Québec, d'où surgira et où vivra la sculpture: si ces lieux, parce qu'historiques, alimentent la sculpture c'est encore celle-ci qui doit marquer les lieux.

Croissance

par Guy Nadeau

Croissance est une sculpture faite de pièces d'aclei, arpentées, soudées, roulées, meulées, nettoyées, transportées puis peintes. Les deux éléments dialectiques forme et sens sont agencés dans le but d'illustrer la survivance. Conçue pour être liée à l'environnement («Croissance» était prévue pour un édilice de la Sûreté du Québec à Chicoutimi) la sculpture et ce qui la compose lont appel à un rapport articulé autour de deux axes: la liberté et l'inertie. Il s'agit de perpétrer la vitalité, les pulsions, centre de stérilité déconnectée d'un art qui a vite oublié son modèle générateur, soit le vécu immédiat.

Une pyramide tronquée et deux tiers en quatre sections

par Pierre Granche

Ces photographies datent de 1979 lors d'un séjour à Paris. Elles sont le premier recueil d'information et servent de rappel visuel pour le travail en atelier. Bien qu'intéressantes et riches en souvenirs, particulièrement par les sculptures de Henry Saxe, ce propos est écarté au profit d'une connaissance technique de l'espace en général selon différents points de vue et du détail du revêtement du sol. Mais, on s'en rend compte, elles ne fournissent que des indications fragmentaires. Malgré tout, c'est à partir de ces données que s'élabore le travail en atelier. Le plan de la cour intérieure, fourni par le Centre culturel, donne peu de renseignements. Il ne comporte pas de dimensions. Il est difficile de s'y référer pour connaître la véritable topologie du lieu. De plus, ce plan ne correspond pas aux données photographiques. La critique du plan et des photographies et le repérage de certaines particularités amènent la création d'un nouveau plan plus conforme à la réalité. Planche 2 C'est ainsi qu'à partir des photographies et d'un plan sommaire s'est construit un dessin qui représente la réalité du sol de la cour. L'établissement à l'échelle de ce plan de situation procède de l'observation de la trame constituée soit par la disposition des pavés, soit par la forme des pavés. Cette étude minutieuse, pavé par pavé, amène le calcul de la grandeur de la cour: dénombrer les pavés sur les photographies, évaluer leurs dimensions et, enfin, faire une moyenne, ayant pour résultat de reconstituer la cour. Ce long et parfois monotone processus ne l'est pas inutilement car il a pour conséquence une compréhension poétique du lieu: l'ordre dans lequel le maçon a procédé, le classement des pavés réguliers et irréguliers, le temps de leur pose et le rituel des travailleurs qui placent et déplacent les pavés, l'intuition alliée à la régulation du geste bref, une partie de l'historicité, relative aux interventions sur le sol, fait surface par ce processus de reconstitution. Les données de l'environnement participent à l'élaboration du travail de transformation des structures de l'espace: utilisation des matériaux déjà en place (les pavés anciens et nouveaux, les pelouses de gazon). Utilisation des jeux de trame formés par la juxtaposition des pavés (2 types de pavés: de forme carrée et de forme rectangulaire). Ces données s'assimilient à l'élément de base de mon vocabulaire, la pyramide tronquée.

voir également

québec · kamouraska · charbon · la grave · gouttière · montréak
#146
2015-10
5,75 €
Continuité Voyager dans le temps
patrimoine · tourisme · québec · rivière-ouelle · animation patrimoniale
#157
2018-06
5,75 €
Grands Reportages Birmanie
québec · stockholm · yangon · castells · po win taung · lac de sagar
#415
2016-02
4,90 €