Stratégies

Bohèmes et avant-gardes...Du groupisme

by Marc Partouche

Marc Partouche nous livre ici un extrait de son livre La lignée oubliée : Bohèmes, avant-gardes et art contemporain de 1830 à nos jours. Ce livre est une synthèse importante pour comprendre à quel point le travail des groupes et des collectifs aura été nécessaire. Pour comprendre aussi qu'il comporte des éléments de stratégie et de tragédie. Nous renvoyons le lecteur à cette publication fort percutante et riche d'informations.

Stragédies

by Richard Martel

Le présent numéro d'Inter, art actuel intitulé « stragédies » (contraction des mots stratégie et tragédie), scrute le travail des collectifs d'artistes non seulement sur une base historique, mais aussi par informations diverses au sujet de considérations organisationnelles ou d'autres degrés d'ajustement entre participants plus ou moins actifs, ou contemplatifs.

Dadaction

by Michel Gioroud

Zurich (1916-1918), Berlin (1917-1920), Paris (1918-1922), New York (1917-1920), rapidement des cercles d'activation essaiment en Europe et ailleurs, plus tard, en Chine et au Japon. En tout cas, partout, primauté aux actions en tous genres (textuelle.), sonores, visuelles, gestuelles, éditoriales, photographiques filmiques, tracts etc").

Fluxus... dénouement

by Charles Dreyfus

Dès que j'ouvre une encyclopédie ou un dictionnaire à la rubrique « Fluxus », je tombe sur un tel mélange d'approximations hors sujet, de confusions, de contre-sens et plus encore... d'âneries sans nom... que cela glisse comme l'eau sur les plumes d'un canard. Un peu comme lorsqu'on assiste à un événement et que le lendemain on en lit la version journalistique, llya plusieurs années lors d'un colloque à Clermont-Ferrand, j'avais un petit peu dévoilé ma vie, racontant que j'avais commencé par faire des études de droit.

Pataphysique, Dada, Fluxus et situationnisme

Deux ou trois précisions. Isidore Isou, dans un entretien de 19981 à propos de sa connaissance du dadaïsme, alors qu'il était encore en Roumanie, rappelle l'importance de la pataphysique par rapport au dadaïsme.

L’art et la vie, une réalité...

by Danièle Roussel

Otto Muehl, actionniste et utopiste

La Pansémiotique : ni feu ni lieu

by Alain Snyers

L'AFP (Association française de pansémiotique), nom officiel du collectif «virtuel » qu'est la pansémiotique, est une association hors norme, dans laquelle les participants viennent d'horizons divers et se retrouvent absolument par hasard et par nécessité. L'AFP n'est pas un roupe structuré fondé sur un programme, un manifeste, un dogme... Elle n'est pas non plus un mouvement, mais elle n'est pas immobile pour autant et se manifeste régulièrement sous de multiples aspects.

Black Market International : structure et anti-structure

by Helge Meyer

Plusieurs textes tentent d'expliquer en quoi consiste une rencontre de Black Market. En voici un de plus à moitié vu de l'intérieur de Black Market et à moitié vu de I' « extérieur », m'attardant sur l'idée de la collaboration.

Des groupes artistiques polonais : de l’avant-garde à l’époque moderne

by Anka Lesniak

Les stratégies des structures polonaises s'inscrivent dans les motifs d'ordre général de la formation des groupes artistiques : désaccord face à la réalité, proposition de la nouvelle vision de l'art, sensibilité et idées communes des membres du groupe. Dans le contexte de l'histoire de l'art polonais, il ne faut pas sous estimer la question des facteurs géographiques et des événements politiques des quelques dizaines d'années précédentes. Le recouvrement de l'indépendance en 1918 entraîne l'ardeur pour les réformes, aussi dans le domaine de l'art, en exigeant la consolidation des forces.

Alternatifs institutionnels : alternatifs autonomes

by Nelo Vilar

Au début des années 1990, une multitude de jeunes artistes s'activent autour de la pratique de l'art action et des genres que les deux dernières décades avaient appelés « alternatifs », autogérant leurs propres événements. Dans le premier festival de performances de Madrid (FIARP) en 1991, par exemple, ont participé plus de 50 artistes de tout l'État ; il n'y eut pas de sélection préalable, et dans le catalogue de l'événement on parlait ouvertement de créer des « alternatives ». On pouvait apprécier le même intérêt populaire pour ces alternatives dans des villes comme Barcelone, Valence ou Grenade, et après dans tout l'État espagnol - mais aussi dans le monde, même aux « périphéries » asiatiques, sud-américaines ou d'Europe de l'Est.

Coopération ou individualisme

by Gusztav Oto

La brève histoire du groupe d'art alternatif ETNA, Transylvanie

B0X0N - poésies actuelles, expériences; débordements

by Cyrille Bret

Voilà. J'entame la rédaction de ce glossaire à l'heure où B0X0N, revue et collectif éponyme, passe le cap de ses dix ans. L'ambition de ce glossaire n'est pas celle du bilan -forcément conclusif-, ni de l'autohagiographie, ni de l'histoire (je suis bien placé pour savoir les pièges de la mise en récit mythographique : cf. Formation), ni même de la chronologie ou de la chronique stricte. Et pourtant, l'écriture de ce glossaire participe immanquablement de tout ça. Les lignes qui suivent n'engagent que mon point de vue (physique et moral), même si chacun des membres de B0X0N m'a aidé de diverses manières dans ce projet. Membres : Julien d'Abrigeon, Thomas Braichet, Cyrille Bret, Gilles Cabut, Gilles Dumoulin, Georges Hassomeris, Christel Hugonnaud, Jean-Luc Michel, Sophie Nivet et Cosima Weiter.

UNTEL : Paris 1975 - 1980

by Alain Snyers

Sous l'appellation UNTEL, terme qui désigne anonymement un individu, Jean-Paul Albinet, Philippe Cazal et Alain Snyers s'associent en 1975 pour fonder à Paris un groupe d'artistes où le travail est mis en commun. La mutualisation des forces et des idées va animer ce collectif interventionniste. Alain Snyers quitte le groupe en 1978 et Wilfrid Rouff le remplace. Le groupe met fin à ses activités en 1980.

Le risque artistique performatif

by Richard Martel

Cet article est un extrait d'un texte sur le collectif Inter/Le Lieu, en attendant de réaliser une publication complète sur les activités de ce collectif, actif surtout entre 1985 et 1999.

Les collectifs : se fondre en une entité unique

by Julie Rhéaume · illustrations: Ivan Binet

Faire un trait sur sa propre identité... Allier un certain nombre de talents et de personnalités pour ne faire qu'un tout... Se fondre en une seule entité... Certains artistes choisissent de travailler ensemble plutôt que de continuer à mener des carrières individuelles. Les membres de Cooke-Sasseville, de BGL et d'ATSA, qui ont renoncé à tout plaisir solitaire, livrent leurs impressions sur le travail en collectif.

Valentin Torrens : comment une cible n’est pas une cible

by Jean-Claude St-Hilaire

Lors de son passage au Lieu, centre en art actuel, Valentin Torrens a livré une performance d'une trentaine de minutes, efficace et sans ambiguïté. Je dois humblement avouer que cela m'a un peu désarçonné. À plusieurs reprises, Torrens est passé par Québec. Son travail m'est toujours apparu recelant une large part de non-dits, d'allusions, de mystères et de trouve-qui-pourra. Cette zone floue confère à ses prestations une option poétique déstabilisante, et c'est en cela que ses performances m'attirent.

Habanart à Saguenay

by Sonia Boudreau

Dans le cadre de la quatrième édition de la biennale en art actuel au Saguenay Trafic'Art, la galerie Séquence recevait en septembre dernier trois artistes cubains participant au projet Habanart. Échange d'artistes entre La Havane, Québec et Saguenay, ce projet a été initié par Le Lieu, centre en art actuel, en collaboration avec La chambre blanche et Nelson Herrera Ysla, directeur du Centre Wilfredo Lam et de la Bienal de La Habana.

In Situation : local à squatter

by Sonia Boudreau

C'est pour souligner son dixième anniversaire d'existence que Médium : Marge' organisait l'événement Situation [étape 1] du 19 au 21 septembre 2007. Le lieu, toujours à la fois source de questionnement et leitmotiv pour l'organisme nomade, prend toute son importance dans le cadre de ce happening artistique. Sans prétention, l'espace physique de la création s'ouvre au public : un lieu d'intervention, de présentation, d'exposition, mais surtout un lieu d'échange entre les artistes et le public.

Cynisme pour un monde bel et bien réel

by Guy Sioui Durand

Cari Bouchard et Martin Dufrasne La création en duo exige. Elle frôle constamment dédoublement et schizophrénie appréhendée, pourrait-on se risquer à avancer. Le succès de l'oeuvre commune doit bénéficier d'une grâce de l'ajustement pertinente. La proposition Colonial élégant composée de photographies et d'installations agencées par Cari Bouchard et Martin Dufrasne à la fin de l'automne 2007 dans la grande salle de l'OEil de Poisson à Québec a atteint cette esthétique dont le terme inclut avec sens celui d'éthique.

Francis Arguin : Esthétique de l’expression autistique

by Maxime Bisson

On connaît la performance d'Arguin comme une performance forte de ludisme, voire d'absurde : appropriation et transgression du réfèrent de l'objet, reconstruction du sens symbolique, polysémie, etc. L'effort est louable, on le sait ; c'est le propre de la performance, la poétisation tangentielle qui est le fruit de l'art contextuel. Il s'adonne néanmoins qu'il prolonge son dessein dans le lieu de l'installation.

Jan Swidzinski : Émiettement de la mémoire

by Richard Martel · illustrations: Vicky Sabourin

Une projection vidéo, sur le mur derrière une chaise, montre une image dédoublée d'un tramway qui quitte, vers la droite comme la gauche. Swidzinski met des gants blancs, sur ce fort silence, et s'assoit sur la chaise. On semble reconnaître la ville de Varsovie, où il habite.

Arti Grabowski : Portée à l’évidence

by Guy Sioui Durand

En une conduite-situation d'exception, le samedi soir 10 novembre au Lieu de Québec, une « déliaison » subversive contre cet engrenage aliénant s'est faite forte de l'art action. Sans doute l'un des meilleurs performeurs actifs dans les réseaux, Arti Grabowski en était à son second passage2 au Lieu, centre en art actuel de Québec, en compagnie d'un des théoriciens de l'art contextuel, le vénérable Jan Swidzinski. Énergique et audacieux, l'artiste, originaire de Cracovie en Pologne, excelle à développer en crescendo de longues performances physiquement exigeantes parce que le corps-matériau y est constamment sollicité.

Rainer Krause : Croisière ou la position du sujet

by Jean-Pierre Guay

Quand la diffusion de l'installation sonore de Rainer Krause prend fin, on a l'impression d'avoir vécu l'expérience à laquelle Spike Jones a soumis les personnages de son film Being John Malkovich paru en 1999. Au cours des 23 dernières minutes, on a la réelle perception d'avoir été Rainer Krause, on s'est senti dans sa peau, comme le suggérait d'ailleurs le titre français du film.

related issues

Le Quotidien de l'art La scène caribéenne française · musée de cluny · fluxus · katia bourdarel · fondation ratp
#1769
2019-07
4 €
La Quinzaine Littéraire Le nouveau Gombrowicz · surréalisme · akhmatova · han suyin · peter weiss · dadaïsme
#4
1966-05
0 €
Ventilo Numéro 245 · cirque · festival · dadaïsme · apolline quintrand · simon courchel
#245
2009-06
0 €