René Richard Cyr

Des dramaturges québécoises au grand écran

by Sophie Pouliot

Si le passage d’une œuvre théâtrale au cinéma suscite toujours une curiosité certaine, le phénomène revêt un caractère franchement réjouissant lorsqu’il s’agit de notre dramaturgie. Au cours de l’été 2022, deux pièces d’autrices québécoises ont connu une seconde vie grâce au septième art : Baby-sitter de Catherine Léger et Lignes de fuite de Catherine Chabot.

Mémoire familiale et transmission

by Raymond Bertin

Les livres traitant de théâtre peuvent prendre des formes variées et répondre à des objectifs bien différents. Deux ouvrages récents se révèlent, malgré leurs visées fort éloignées, aussi captivants l’un que l’autre: le récit familial d’Isabelle Doré et les écrits sur la formation au métier d’acteur de Luc Morissette.

Ces espaces où naît le théâtre

by Élise Fiola

Que l’on s’assoie dans un fauteuil coussiné d’une salle de théâtre, que l’on suive le parcours de marionnettes géantes sillonnant un boisé ou que l’on se tienne au cœur d’une ancienne chapelle dont les murs racontent les histoires de notre passé, on s’abandonne à l’expérience d’un univers aux multiples sensations.

L’humaniste

by Sophie Pouliot

Sa signature, c’est l’humanisme, dit-il. «Je ne suis pas Brigitte Haentjens ou Denis Marleau!» Certes. Il est René Richard Cyr. Et c’est immense. Il est celui qui émeut, qui ravit, qui bouscule parfois, qui insculpe les esprits et les âmes, tôt ou tard, par une pièce de théâtre musical ou la relecture d’un classique, par sa façon d’insuffler complexité, profondeur, vérité et finesse aux personnages. Encore une fois, cet être au flair magistral a tout compris: sa signature, c’est l’humanisme.

L’art de l’intelligence heureuse

by Sophie Pouliot

« Je crois qu'il n'y a pas un matin où je ne suis pas content d'aller en salle de répétition», clame gaiement René Richard Cyr. Avoir une longue conversation sur le théâtre avec lui est un privilège considérable. Non seulement parce qu’il a incontestablement du métier, mais surtout, justement, parce qu’il adore ce métier et s’adonne volontiers à la réflexion à son sujet.

Le risque de créer pour le grand public

by Sylvie St-Jacques

Avec à son actif plus de 60 pièces montées en 25 ans de carrière, René Richard Cyr s’est façonné une signature de metteur en scène au profil aussi atypique qu’attachant, se promenant avec aisance à travers d’innombrables registres, univers dramatiques, genres. Et ce, tout en restant fidèle à ses propres racines et influences. Retour sur la contribution d’un artiste qui déploie ses ailes avec une cohérence teintée d’une perpétuelle curiosité.

Tremblay par Cyr

by François Lacroix

S’il désigne lui-même André Brassard comme son mentor artistique, pour l’avoir eu comme professeur à l’École nationale de théâtre, puis avoir joué sous sa direction à deux reprises, René Richard Cyr est aussi l’un de ses plus dignes successeur·es. Dans son rapport à l’œuvre de Michel Tremblay, notamment, qu’il a su amener ailleurs tout en lui étant fidèle.

La singularité d’un comédien

by Marie Labrecque

De Hosanna à C’est comme ça que je t’aime, des artistes ayant travaillé avec René Richard Cyr sur scène ou à la télévision font part de leur vision de l’interprète. Portrait d’un acteur qui se distingue notamment par son intelligence, son charisme et son unicité.

La voix chantée des êtres marginalisés

by Flavie Boivin-Côté

Transposer le théâtre en musique n’est pas chose aisée. Qu’en est-il lorsqu’on s’attaque à un répertoire aussi important que celui de Michel Tremblay? Ou à celui d’un grand nom de la littérature comme Cervantès? Pour René Richard Cyr, le défi n’était pas mince: transformer des œuvres du patrimoine théâtral ou littéraire en spectacles de théâtre musical, tout en gardant leur authenticité.

Des mots pour le dire

by Raymond Bertin

René Richard Cyr, le fait est connu, a ses acteurs et actrices fétiches, avec qui il multiplie les projets. Pourtant, c’est bien l’œuvre et le personnage à jouer qui déterminent ses choix. Nous avons demandé à certain·es quel mot leur inspire ce complice.

Mener la barque

by Anne-Marie Cousineau

Dans une entrevue à Radio-Canada en février 2022, à la reprise des Trois Sœurs de Tchekhov, René Richard Cyr disait du théâtre que c’est un art fragile, un art de la communication. Avant que celle-ci s’établisse avec le public, elle régit le travail dans l’équipe qui conçoit ou joue une pièce. De l’avis de concepteurs et de conceptrices ayant œuvré avec lui quelques fois, le metteur en scène en maîtrise les arcanes.

Les éclats d’une passion

by Jean-Pierre Vidal

Se définissant comme un « véritable catalyseur d’expériences théâtrales originales », le Théâtre CRI se présente, tel que le révèle son acronyme, comme un Centre de recherche et d’interprétation théâtrales. Il fêtait en 2022 ses 25 ans.

Artiste et neuroatypique: le clou du spectacle

by Mariam «Nakato» Tounkara

De plus en plus de propositions sont le fait d’artistes vivant avec une condition neurologique atypique (par exemple, l’autisme). Une réalité complexe qu’il convient de démystifier en en saisissant les enjeux tels qu'ils sont vécus de l’intérieur.

Un parangon méconnu

by Sophie Pouliot

«Il y a un potentiel fou avec la marionnette pour adultes», estime Simon Boudreault, avis que partagent avec ferveur Antoine Laprise et Jocelyn Sioui. Pourquoi, alors, la voit-on si peu sur nos scènes? Le nouveau cours d’initiation à la marionnette du baccalauréat en art dramatique de l’UQAM participera-t-il à changer la donne? Brève réflexion sur un art qu’on confine trop souvent aux frontières de l’enfance.

Avignon, fin de cycle

by Caroline Châtelet

Depuis la mort de Jean Vilar en 1971, Olivier Py a été le premier artiste à diriger le Festival d’Avignon. Retour sur sa dernière édition et sur certains des grands axes de son mandat.

related issues

Poly Fauve ≠ · olivier py · dominique a · christophe dufossé · les imaginales · auguste vonville
#177
2015-05
0 €
Exit Le guide culturel de la rentrée · olivier py · bernard-marie koltès · en attendant godot
#32
2015-09
1,59 €
La Terrasse Avignon en scène(s) 2016 · olivier py · ladislas chollat · simon abkarian · nancy huston
#245
2016-07
0 €