Le bestiaire

Le langage obscur

Les trois conseils du rossignol

Un Chat Botté inattendu

by Catherine Velay-Vallantin

La chasse sauvage de Puss in Boots

Le serpent... là où on ne l’attend pas

by Jean-Michel Doulet

€

Le procès des hannetons de Beaune

by Henri Gougaud

Au Moyen Age, on reconnaissait aux animaux une certaine personnalité, si bien que l'on pouvait, selon la gravité de leurs fautes, les juger, les excommunier ou les exécuter. Histoire d'un procès.

À l’école des oiseaux

by Serge Fourcade

L’école des oiseaux... Cette expression curieuse, que l’on trouve sous la plume de La Fontaine dans le conte Les Oies de Frère Philippe, renvoie à des rites de passage toujours vivants, quoique modernisés, dont la littérature orale se fait l’écho. Qu’enseigne cette école ? Peut-être un langage obscur dont nous avons perdu la clef.

Le langage des animaux

by Kathleen Chegaray

Depuis la nuit des temps, les hommes ont cru que les animaux étaient doués de la parole. Aujourd’hui, on pense qu’ils communiquent effectivement les uns avec les autres au moyen de signaux sonores. Leur langage est-il pauvre ou riche ? La bioacoustique, science ayant pour objet l’étude de la communication animale, tente de déchiffrer leurs messages.

Intelligence et cruauté animales dans le conte indien

by Nalini Balbir

Le comportement des animaux n’obéit à aucune norme, ils n’accomplissent aucun acte moral. Ils se dévorent les uns les autres, le plus fort mange le plus faible, telle est leur règle...`

Les chasseurs d’ours de l’Altaï

by Henri Gougaud

Jusqu’au début du XXe siècle, les populations des monts de l’Altaï, à l’extrême nord de l’Asie, tiraient l’essentiel de leur subsistance de la chasse à l’ours. Dans un beau livre oublié, Les représentations religieuses des peuples Altaïques (Gallimard, collection L’espèce Humaine), Uno Harva a conté comment se déroulait cet événement grave, inavouable et nécessaire.

Pour une archéologie de l’imaginaire

by Claude Lecouteux

Sur les chemins de la recherche universitaire se croisent désormais elfes, fées, lutins, fantômes et revenants, bref tout un peuple de personnages trop longtemps dédai- gnés. Ils nous enseignent le savoir vivre à l’égard du monde invisible.

Le charme

by Michel Hindenoch

Ce qui se dégage des conteurs que nous aimons, ce qui nous fait baisser les armes, ce qui nous fait leur accorder notre confiance, qui nous ferait les suivre au bout du monde, est un beau mystère. Une lumière forte et fragile à la fois, une puissance que nous ressentons mais dont nous n’avons pas les clés. A quoi cela tient-il ?