La Karsavlna

La pesanteur apprivoisée

par Henry Bidou

Il y avait, ce soir-là au cirque Médreano des ambassadeurs, des maharajah, une princesse égyptienne et quelques seigneurs de moindre importance.

Que voulez-vous que je vous dise ?

par Louis Barthou

La rentrée a été morne comme un jour de pluie. Le baromètre politique n'est précisément pas au beau fixe et les mouvements qu'il enregistre témoignent d'un malaise dont les plus optimistes n'osent plus nier la réalité.

La vie et les folies du Tsar Ivan Le Terrible

par André Beugler

Ayant décidé de transformer sa demeure en monastère et ses collaborateurs en religieux, le tsar nomma frères ceux de ses compagnons dont l'immorâlité ne faisait plus de doutes, et se décerna le titre d'abbé.

Des Pieds à la Tête

par Georges Duhamel

Ma chère amie, l'idée de vous écrire cette lettre sur Duhamel m'est venue l'autre nuit, comme je traversais le quartier de Port-Royal et que, m'étant engagé dans la rue Broca, j'aperçus soudain, à main gauche, la rue des Lyonnais. La rue des Lyonnais !

Curiosités littéraires - Nijinsky 1909

par Henri Lavedan

Il nous a paru amusant de rapprocher de la préface de Jean-Louis Vaudoyer cette page dans laquelle M. Henri Lavedan, au lendemain de la fameuse représentation du Pavillon d'Armide, au Châtelet (1909), fixait de façon magistrale l'art de Nijinsky.

Les soirées du Châtelet : introduction aux souvenirs de Karsavina

par Jean-Louis Vaudoyer · visuels: Jean Cocteau

Quelques recueils ont déjà parlé des Ballets Russes; mais les auteurs en sont soit des critiques ou des techniciens, soit des compilateurs, soit de simples témoins. Le récit de Mme Karsavina est le premier où, à défaut de Diaghilew lui-même (qui n'écrivait guère), l'un de ses collaborateurs immédiats entreprend de raconter l'histoire des fameux ballets.

Comment les américains organisent leurs musées ?

par Paul Grigaut

On a tout dit ou presque, sur le commerce américain, sur l'industrie américaine, sur la richesse, la puissance américaines, mais, jusqu'à maintenant, on a parlé assez rarement en France de l'intérêt porté par les Etats-Unis aux beaux-arts, ou bien, si l'on en parle, c'est, le plus souvent, pour s'indigner du départ de tel ou tel tableau pour les Etats-Unis.

Le cabochon d’émeraude

par Maurice Leblanc · visuels: Bécan

Vraiment, ma chère Olga, vous parlez de lui comme si vous le connaissiez ! La princesse Olga sourit au groupe de ses amies qui, ce soir-là, fumaient et devisaient autour d'elle, dans son salon, et elle leur dit : - Mon Dieu, oui, je le connais. - Vous connaissez Arsène Lupin ? - Parfaitement. - Est-ce possible ? {...}

Le “tourisme-annales” ou comment voyager à crédit

Quinze Jours en Algérie (Du 23 Décembre au 7 Janvier) Voyage spécialement organisé pour nos abonnés par la Cle Gle transatlantique

Les nations amies

Pour faire écho d r article récent de notre collaborateur F. Debrière, M. le contreamiral G. Loizeau, auteur d'une érudite brochure intitulée : François 1er, Fondateur du Canada, nous adresse une intéressante communication, dont nous reproduisons, avec plaisir, les passages essentiels

La belle journée

par Dominique Dunois · visuels: P. Portelette

Troisième partie