Michael Kohlhaas

An Oversimplification of her Beauty de Terence Nance

By Sébastien Dalloni

Pour son premier long métrage, l’artiste new-yorkais Terence Nance a choisi d’étudier ce qu’il connaît le mieux : son chagrin. Véritable touche-à-tout, il crée un film à multiples facettes, quitte à frôler l’overdose de créativité.

Drôles d’oiseaux de Wayne Thornley

By Marine Quinchon

Kai, un jeune faucon impétueux, quitte le nid où il vit seul avec son père pour découvrir Zambezia, la cité des oiseaux, menacée par un méchant varan... Pari à moitié raté pour Wayne Thornley qui s’appuie trop sur l’animation - banale - et délaisse le scénario.

Michael Kohlhaas de Arnaud des Pallières

By Roland Hélié

Adaptation d’un récit de Kleist, Michael Kohlhaas, réalisé par Arnaud des Pallières, est une oeuvre tout à la fois philosophique et politique d’une beauté magistrale. Un poème épique dont le sujet historique résonne jusqu’à nos jours.

Percy Jackson : la mer des monstres de Thor Freudenthal

By Sébastien Dalloni

En pleine crise existentielle, Percy se voit confronté à une menace titanesque. Suite des aventures du demi-Dieu aux Etats-Unis, sans les cameos de célébrités ni la fantaisie guillerette de Chris Columbus.

Conjuring - Les Dossiers Warren de James Wan

By Simon Gutman

James Wan ne quitte pas le terrain de l’horreur, et se base cette fois sur les affaires classées de deux authentiques enquêteurs paranormaux. Le résultat témoigne du goût de Wan pour le genre, mais le poids de l’histoire vraie limite sérieusement le film.

Jeune & jolie de François Ozon

By Nicolas Marcadé

Une jeune fille de la bourgeoisie parisienne se prostitue après le lycée. Pourquoi ? Pourquoi pas ? Ozon pose cette situation et déploie ses implications morales en nous laissant faire le tri. Un film discutable, sans doute, mais faire discuter est bien son mérite.

Jobs de Joshua Michael Stern

By Elsa Badanelli

Jeune hippie, qui ne prend des études que ce qui l’intéresse, Steve Jobs deviendra un génie de l’informatique et du design. Récit d’une success-story filmé sans génie, mais qui a l’intelligence de ne pas jouer l’hagiographie. Avec Ashton Kutcher, parfait.

Le Prochain film de René Féret

By Marie Toutée

À cinquante ans, un acteur rêve de devenir comique. Son frère réalisateur se propose de lui écrire un rôle, ce qui ne va pas sans heurts au sein de leur famille, baignant dans le milieu artistique. Une fantaisie autobiographique agréable, mais anecdotique.

L’Aube rouge de Dan Bradley

By Thomas Fouet

Remake affreux d’un film dispensable, informe, va-t-en-guerre et premier degré - quand la dérision seule aurait pu le sauver -, L’Aube rouge est un film d’une idiotie confondante, énième avatar d’un cinéma anachronique - pour ne pas dire réactionnaire.

Grand central de Rebecca Zlotowski

By Chloé Rolland

Une vraie ambiance, une peinture originale d’un milieu passionnant, une belle distribution, mais un scénario trop sage et des personnages pas assez fouillés composent ce deuxième film, mystérieux et entêtant, de Rebecca Zlotowski.

Leviathan de Lucien Castaing-Taylor et Verena Paravel

By Thomas Fouet

Lucien Castaing-Taylor et Verena Paravel embarquent à bord d’un navire de pêche intensive. Immersion sensorielle, traversée gore et allégorique, documentaire hyperréaliste, Leviathan est surtout un sublime cauchemar, ponctué d’images inédites.

Magic Magic de Sebastian Silva

By Iris Brey

Le basculement dans la folie d’une jeune Américaine (brillante Juno Temple), confrontée pour la première fois à l’Autre, lors d’un road trip au Chili. Un thriller psychologique qui, faute d’une direction affirmée, peut paraître vain. Intriguant malgré tout...

RED 2 de Dean Parisot

By Isabelle Danel

Les Retraités Extrêmement Dangereux (RED) reprennent du service pour une suite avec hauts et bas : action maximum, scénario minimum et mise en scène fonctionnelle. Mais quelques dialogues bien sentis et Bruce Willis et Helen Mirren, ça ne se refuse pas.

Une place sur la Terre de Fabienne Godet

By Nicolas Marcadé

Combinaison maladroite entre les lourdeurs du mélo grand public et les non-dits du cinéma d’auteur “subtil”, Une place sur la Terre perd sur les deux tableaux, en s’empêchant d’être romanesque sans pour autant jouer à fond la carte du trouble.

Yema de Djamila Sahraoui

By Isabelle Danel

Tragédie antique sur le sol algérien, Yema met en scène le chagrin, l’orgueil, l’impossibilité du pardon et les luttes fratricides qui mènent à d’absurdes drames. Avec une comédienne principale fascinante, qui n’est autre que la scénariste et réalisatrice.

related issues

L'Art du Cinéma Mémoire et amnésie
alain resnais · christopher nolan · aki kaurismäki · arnaud des pallières · emmanuel finkiel · frédéric brenner et stan neumann
#53
2007-06
8,20 €