11 minutes de Jerzy Skolimowski

L’Affranchie de Marco Danieli

par Marine Quinchon

Assez sage dans sa mise en scène, L’Affranchie dresse un portrait terrifiant de l’intégrisme religieux - ici, celui que pratiquent les témoins de Jéhovah. Les quelques facilités du scénario s’effacent derrière la très belle performance de l’actrice principale.

Cessez-le-feu de Emmanuel Courcol

par Christian Berger

L’impossible oubli des horreurs de la Première Guerre mondiale et des traumatismes qu’elles occasionnèrent n’est pas un sujet facile ! E. Courcol s’en est emparé avec courage et talent. Un grand premier film, servi par une interprétation remarquable.

L’Éveil de la permaculture de Adrien Bellay

par Valentine Verhague

Adrian Bellay rencontre des formateurs en permaculture, méthode élaborant des systèmes qui prennent soin de l’homme et de la nature. Documentaire engagé, L’Éveil de la permaculture épuise son propos par une facture bien trop scolaire.

Glory de Kristina Grozeva et Petar Valchanov

par Alexis Duval

Après le réussi The Lesson (2015), les cinéastes bulgares Kristina Grozeva et Peter Valchanov reviennent en force avec une nouvelle parabole à l’ironie mordante, qui prend des allures de manifeste anticorruption. Une oeuvre courageuse.

Gold de Stephen Gaghan

par Jacques-Antoine Maisonobe

Le rêve américain a vécu, et les turpitudes d’un chercheur d’or qui veut croire à sa bonne étoile en sont une nouvelle illustration. Académique sur le plan technique, Gold prospecte dans toutes les directions sans trouver le style qui lui convient.

Ikarie XB 1 de Jindrich Polák

par Édouard Sivière

Au XXIIe siècle, des voyageurs de l’espace recherchent des traces de vie loin de la Terre. De l’oubli remonte un film de genre tchécoslovaque et humaniste. Étrange, réflexif et inventif, il constituait bien une date dans l’évolution d’une SF devenant adulte.

Les Initiés de John Trengove

par Amélie Leray

En Afrique du Sud, Xolani fait passer un rituel à un jeune garçon qui découvre sa liaison avec un autre homme. Remarquablement interprété, mené avec justesse, Les Initiés lève subtilement le voile sur des tabous de la société sud-africaine.

Jonction 48 de Udi Aloni

par Valentine Verhague

Cinéaste engagé, l’Américano-Israélien U. Aloni livre un portrait intimiste de la jeunesse palestinienne aux prises avec la coexistence conflictuelle des deux peuples. Sans prétention, Jonction 48 est un film juste malgré sa narration plutôt conventionnelle.

Kombissiri de René Paul Letzgus

par Roland Hélié

Dans le sillage d’une course cycliste organisée au Burkina Faso, un homme devenu aveugle entreprend de faire opérer un enfant de manière à ce qu’il recouvre la vue. Voir, comment voir, que voir, est bien une question de cinéma. Que le film ne se pose jamais.

Life : Origine inconnue (Life) de Daniel Espinosa

par A Jo

Six scientifiques doivent faire face à l’attaque d’une créature martienne à bord de la Station Spatiale Internationale. Bien qu’efficace, le jeu de massacre mis en scène par Daniel Espinosa n’est ni innovant, ni réellement effrayant.

Nostos de Sandrine Dumas

par Marguerite Debiesse

À partir d’un tableau de la peintre grecque Thalia Flora-Karavia que possédait sa mère, grecque elle aussi, S. Dumas suit in situ le parcours de l’artiste et éclaire les non-dits de sa propre famille. Ces deux pistes, également intéressantes, se parasitent hélas.

11 minutes de Jerzy Skolimowski

par Jef Costello

11 trajectoires individuelles suivies pendant les 11 minutes qui précèdent leur réunion fatale. Habillé comme un thriller, d’une grande virtuosité narrative, le film maintient une tension dramatique constante jusqu’à sa résolution explosive et absurde.

Retour à Forbach de Régis Sauder

par Valentine Verhague

R. Sauder retourne à Forbach, dont il est originaire, pour donner voix à ses habitants, qui ne peuvent refréner leur sentiment d’abandon. Conjointement à un questionnement socio-politique, une réflexion touchante sur la mémoire individuelle et collective.

Sous le même toit de Dominique Farrugia

par Michael Ghennam

C’est la crise : un couple divorcé est obligé de vivre en colocation... Porté par le duo Gilles Lellouche / Louise Bourgoin, assez convaincant, la nouvelle comédie de Dominique Farrugia souffre malheureusement d’une écriture trop artificielle.

Adieu Mandalay de Midi Z

par Marguerite Debiesse

voir également

MokaMag Sugar Sammy
django · patrick emin · imany · sugar sammy · erik johansson · cerdon
#20
2017-04
0 €