Numéro 53

Mural, l’incontournable festival montréalais de street art

par Myriam Bernet

Après un hiver souvent long et très enneigé, la période estivale est toujours attendue de pied ferme à Montréal. Une arrivée des beaux jours qui est synonyme d’incontournables, entre terrasses ensoleillées et festivals. Parmi eux réside MURAL, festival international de street art qui signe cette année sa quatrième édition. Retour sur cet évènement désormais incontournable pour les curieux et les accros aux oeuvres de rue.

Le château des étoiles

par Frédérique Veilleux-Patry

Certaines couvertures nous happent comme un visage à l’ossature particulière vu à la va-vite sur le coin d’une rue. Le regard s’arrête un instant, sent qu’il a quelque chose à saisir, mais vacille dans la cacophonie ambiante et ne saisit pas le titre. La couverture reste donc là, entre deux pensées, à tarauder son littéraire. Heureusement, contrairement à une personne, un livre n’est pas animé et ne possède pas cette tiédeur humaine qui pourrait susciter la timidité.

Woodman à corps perdu

par Cléo Schwindenhammer · visuels: Francesca Woodman

Lors d’un séjour à Rome, Francesca Woodman se rend à la librairie Maldoror où elle obtient un vieux cahier d’exercices de géométrie, dédié au théorème d’Euclide. Gribouillé, couvert de photographies, elle le publie en 1981, sous le titre de Some Interior Disordered Geometries, titre qui révèle l’univers troublé de la jeune femme. Quelques jours plus tard, elle se donne la mort. L’histoire d’apparence tragique de cette jeune photographe américaine attire et gêne à la fois ; c’est avec embarras et pudeur qu’on pénètre dans ce désordre mental que nous découvrent ses photographies, exposées à la Fondation Cartier-Bresson à Paris.

Walden ou la vie dans les bois

visuels: Aymerie.A

Si vous aimez les récits proches de la nature, vous avez sans doute déjà entendu au moins une fois le nom d’Henry David Thoreau. La principale raison de sa renommée tient en partie à son premier livre intitulé Walden ou la vie dans les bois qui transcrit son expérience de retraite semi-solitaire au coeur d’une forêt du Concord, dans le Massachusetts. Voici le récit d’une expérience de deux ans, deux mois et deux jours.

Réalité Virtuelle

par Nicolas Renaud

Le Festival International du Film d’Animation d’Annecy accueillait Google Spotlight Stories, soit des histoires en réalité virtuelle commandées par la multinationale. A cette occasion nous avons pu nous entretenir avec deux réalisateurs qui s’y sont essayés: l’américain Patrick Osborne avec Pearl et l’anglais Felix Massie avec Rain or Shine. On a profité de cette rencontre pour échanger sur les tenants et aboutissants artistiques qu’une telle technologie peut offrir. Technologie qui pourrait bien bouleverser notre rapport à l’image dans les années à venir.

Last train

par Marie Daoudal · visuels: Boby Allin

Quatre garçons qui décident à l’âge de onze ans de faire du rock, comme ça, pour le fun. Jean-Noël, Julien, Tim et Antoine forment Last Train, un groupe très rock n’ roll. Ils ont aujourd’hui la vingtaine, et ont enflammé le Club Loggia des Eurockéennes de Belfort. Inspirés par une musique extrêmement variée, le quatuor, originaire de l’est de la France, nous livre un son rock sans artifice. Maze a rencontré Tim, le bassiste et Julien, le guitariste du groupe. Nous avons parlé inspiration, musique et madeleine de Proust.

Les Casseurs Flowters en mode “partage”

par Nicolas Fayeulle

A l’affiche d’une douzaine de festivals, le duo de rappeurs revient sur scène après de multiples expériences. La mini-série Bloqués, le film Comment c’est loin et sa bande-originale : l’actualité fut chargée ces dernières semaines pour les Casseurs Flowters. Afin de préparer leur retour sur scène, Gringe et Orelsan se sont présentés sur la scène du Cargö à Caen, le 18 juin dernier, pour un dernier tour de chauffe.

L’avènement du sportwear

par Agathe Hugel

Loin de nous faire ressembler à un poster Decathlon, le look sportswear revisite les classiques et nous apporte allure et confort. Quand on regarde d’un peu plus près, le passage des escarpins aux baskets n’est pas le seul changement qu’a entraîné cette nouvelle tendance. Alors, porter un jogging, ça veut dire quoi au niveau de la société ?

L’art de l’absurde

par Dorian Le Sénéchal · visuels: Jacques Rouxel

Imaginez-vous le 29 avril 1968. Il est 20h30 et le journal vient de se terminer. En lieu et place de l’habituel film de la soirée, 2 minutes 30 d’absurdités télévisuelle vont être diffusées.

La magie des studios Harry Potter

par Arthur Martineaud

En 1990, lors de son voyage en train de Manchester vers Londres, la jeune J. K. Rowling eut soudainement une idée incroyable. Elle imagina un personnage, Harry, et un univers magique prenant place autour d’une école de sorciers : Poudlard (Hogwarts en anglais). Elle commença alors à rédiger ce qui sera le premier tome de la fameuse saga Harry Potter. Curieusement, une fois le livre fini, Rowling se vit refuser son oeuvre par une bonne dizaine de maisons d’éditions. Ironie, lorsqu’on connait le succès de la saga aujourd’hui. Après le triomphe des huit livres et films, le Warner Bros Studio décide alors, en 2012, d’ouvrir le parc « Making of Harry Potter » afin de permette au grand public de visiter les studios Harry Potter et d’être au coeur du monde du jeune sorcier et de ses amis.

Le football est-il l’opium du peuple ?

Lundi 11 juillet. Le réveil est un peu plus dur que d’habitude car, avant même que la finale ne commence, on avait déjà célébré une victoire qui nous tendait les bras. Au lieu de ça, une défaite qui laisse un goût amer en bouche et de lourds regrets, les nombreuses pintes bues pour chasser l’anxiété causée par les prolongations n’aidant pas. Ça y’ est, l’Euro est donc fini, et s’en vont avec lui la folie des parcours gallois ou islandais, les déceptions belges, anglaises, une défaite prématurée qui sonne définitivement le glas de la génération dorée espagnole, mais aussi les pleurs et la joie des supporters, les foules en liesse, les violences extra-sportives, les théories du complot ou les gifs de François Hollande supportant les Bleus.

Dom Juan mis à nu

par Amélie Lequeux

Vincent Macaigne, comédien et metteur en scène, signe la dernière adaptation en date de la célèbre et intemporelle pièce de notre cher ami Molière, Dom Juan (ou Le Festin de pierre). Répondant à une commande de la chaîne de télévision Arte pour sa collection « Théâtre », en partenariat avec la Comédie Française, Macaigne réalise le téléfilm Dom Juan et Sganarelle, diffusé sur la chaîne franco-allemande. Ce long-métrage est tourné avec les comédiens de la Comédie-Française. Au casting, Loïc Corbery joue le rôle de Dom Juan et Serge Bagdassarian celui de Sganarelle. Mais sont présents également Suliane Brahim en Elvire, Clément Hervieu-Léger en Dom Carlos ou Julie Sicard en Charlotte.

Berlin city guide

par Marie Puzenat

Vivante, dynamique, jeune, verte... est-il possible de résumer la capitale allemande à ces quelques mots ? Berlin est une ville aux multiples facettes. Que vous aimiez l’histoire, l’art, le street art, la nature, faire la fête ou encore bien manger, vous y trouverez votre compte.

voir également

Science & Vie Découvertes Harry Potter, c’est de la science
avion · harry potter · zoo · explorateurs · dinosaure · nuages
#198
2015-06
4,50 €
art électronique · théâtre électronique · réalité virtuelle · diane gromala · yacov sharir · art espèce
#63
1995-10
5 €
Dedicate Jacky Ido
jacky ido · cirkus · chalayan · elysian fields · street art · jean-paul marcheshi
#20
2009-05
4,49 €